AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
∞ messages : 93
∞ avatar : willa holland.
∞ crédits : szoke.
avatar
MessageSujet: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    Mar 4 Mar - 19:53




« On cherche l’amour, on croit le trouver.
Puis on retombe.
De haut.
Mieux vaut tomber que ne jamais s’élever ? »

On ne sait pas ce qui se passe, ce qui arrive dans la vie, et depuis qu'elle a quitté les Salander, elle dort là ou on la laisse déposer son corps pour dormir. Elle n'est pas exigeante, même la moquette lui suffit. Mais à force de vouloir trouver un endroit ou dormir, elle ne passe pas de temps à s'entrainer, ou peut-être qu'elle n'a pas le courage ou le coeur à l'ouvrage. Elle n'a rien qui la pousse. Elle s'est retrouvée le coeur brisé comme toutes les héroïnes de ses livres, mais elle n'est pas une Catherine Earnshaw, elle n'a pas de Linton ni d'Heathcliff à ses pieds. Elle n'a que Tate, qu'elle a laissé tomber, parce qu'elle ne supportait pas le fait de vivre avec l'objet de sa douleur. Elle aimer Hayden assez fort pour lui donner ce qu'elle n'a jamais été capable de donner aux autres. Même à moitié bourré. Et la seule chose qu'Eugène ne lui a jamais pris. Elle lui a donné presque tout son coeur. Et si ce n'était que trois jours sur une vie, mais elle n'a jamais sentie autant son coeur battre que pendant ce moment. La brunette se demande comment un homme peut vous donner tout le courage pour vivre, tout comme la force de quitter tout ce qui vous donne une vie normal. Elle s'est retrouvée dans la rue, comme si elle n'avait personne, rien à s'accrocher, alors qu'elle a laissé tout ça dans une boîte, dans une maison qui lui manque, même si ça ne fait que trois jours qu'elle n'y ai plus. Sauf qu'Aislinn se dit qu'elle n'a rien avoir, ou du moins, elle ne veut pas affronter celui à qui elle a donné la porte de la douleur, ou juste qu'elle a peur de se noyer dans trop d'amour. Elle n'est pas faite pour Hayden, c'est l'évidence qui s'est mise dans sa tête, c'est tout. Elle n'était qu'un jeu qui a mal tourné. Et rien ne changera. Elle ne sera jamais plus. Elle se résigne, parce que c'est le mieux à faire, pour ne pas finir le coeur un peu plus briser.

C'est aussi un peu de fierté mal placée de sa part, de ne pas prendre en compte tout ce qui l'entoure. Juste qu'elle fait ce qu'il y a de mieux, elle fuit. Elle ne l'aurait pas fait si Tate était malheureux. Mais avec Katarina et Drew, il ne peut qu'être heureux, elle le sait. Et de toute façon, il faut qu'elle cesse de penser, elle arrive au lieu de son combat, elle dépose sa guitare dans un coin, avec son sac de fringues. Elle relève la tête haute, et elle se persuade que rien ne lui arrivera, et qu'elle est tellement mauvaise au lit que personne ne veut d'elle. C'est ce qu'elle essaie de croire, et aussi qu'un cercle restreint, ou presque à eut le droit de les voir. Elle a le coeur de noué, et l'estomac dans les baskets. Elle n'a pas la tête à faire un combat, mais elle ne peut laisser tomber, elle a besoin de ça, pour ne pas sombrer un peu plus, de ne pas finir noyer, ou le corps dans un cercueil. Elle s'accroche à ce qu'il lui reste, et ce qui comble le vide que la danse crée. Et sur le ring, elle se rend compte que son adversaire est deux fois comme elle, qu'il y a peu de chance qu'elle gagne. Elle s'en fiche, ou elle essaie. Elle se bat comme elle peut. Elle joue sur la défensive, elle esquive pour la fatiguer, elle se concentre, et quand au fil de combat, elle sent qu'elle se fatigue un peu, elle attaque. Ses poings serraient de toute ses forces, elle les projette en face de l'adversaire face à elle. Mais elle loupe, et c'est elle qui se prend les coups. Elle a perdu, quelques temps plus tard. Elle aurait du faire demi tour. Elle s'accroupie, et cherche dans son sac avec ses vêtements un sweat à capuche, qu'elle enfile. Elle met sa capuche, et elle prend ses affaires.

Un abri quand elle sent la pluie sur ses épaules, et elle court presque pour en trouver un. Aislinn le trouve, c'est un bar qu'elle a déjà fréquenté, elle se cache un peu plus dans sa capuche, et s'installe au bar, en déposant ses sac près d'elle, le tabouret empêchant tout vol possible. Elle regarde le serveur, qui lui demande si ça va. Elle ne doit pas être belle à voir. Un filet de sang, ou le vestige sur le coin de la bouche, vu qu'elle vient de s'essuyer, ses yeux devenant un peu bleu. Elle ne devait pas se présenter pour le premier prix de beauté. Elle laisse tombé sa capuche, quand elle tend le billet pour payer le verre de Vodka  qu'elle vient de commander. Elle sourit au serveur quand elle entend un : « C'est pour moi celui-ci. » Elle le remercie. Et s'il demande si la soirée était bonne, elle le regarde dans les yeux, en souriant .

« La votre doit être mieux que la mienne. »

En trempant ses lèvres dans le verre, elle se dit qu'elle ne sait pas où dormir. Peut-être qu'elle devrait jouer les salopes, comme celle qu'Hayden se tape. Elle aurait un endroit où dormir.
TENUE ! ♥ :
 



« On ne m'ôtera pas l'idée
qu'il faut avoir un petit coin de sa tête
accroché dans les étoiles. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 562
∞ avatar : Jack Orgasmique O'Connell.
avatar
MessageSujet: Re: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    Lun 10 Mar - 19:55



Jeffrey & Aislinn

En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.

Qui aurait pensé que toi, Jeffrey Christian Millers, tu pouvais ressentir quelque chose pour quelqu'un. Tu avais montré à tout le monde, dès ton arrivée à Sligo, que tu n'étais pas là pour te faire des amis. Que tu détestais tout le monde, que tu étais bien seul. Tu leur avais montré que tu étais là pour ton trafic et non pour te trouver une copine. Tu t'es fais des tonnes et des tonnes de femmes. Tu t'es tellement battu que ton visage a encore du mal à s'en remettre. Tu as quelques cicatrices sur le visage mais rien de très choquant. Tu avais passé la journée d'hier avec elle.. Tu ne pensais pas pouvoir t'attacher à quelqu'un. Il y avait bien Aislinn, à qui tu étais attaché. Mais, ce n'était pas du tout le même attachement. Elle, s'était un peu comme une petite sœur que tu protégeais. Talhia s'était autre chose. Elle était si différente des autres et c'est surement cette différence qui te fais perdre la tête. A chaque fois que tu es avec elle, tu as l'impression de revivre. Tu ne diras pas que c'est désagréable, non, mais tu n'aimes pas vraiment ça. Parce que c'était pas dans tes plans, parce que tu ne crois pas en l'amour. Tu n'y as jamais vraiment cru. Tout est éphémère, la vie te la bien prouvé. Alors, tu te dis que tout ce que vous arrivez à faire c'est vous détruire. Tu le supportera ça, mais pas elle. Elle est bien trop fragile pour se lancer dans un truc comme ça. Tu es toujours en train de guetter ton téléphone, pour voir si elle t'a envoyé un texto. C'est pas toi ça, en tout cas, c'est pas ce que tu veux que les gens voient de toi. Tu as mis tant de temps à te forger une carapace, ce n'est pas pour qu'elle explose du jour au lendemain. Tu marches dans les rues de Sligo. Tu viens de conclure une affaire. Tu t'es fais 80 balles. Tu marches, les mains dans les poches. Il pleut. Tu sens les gouttes, de plus en plus nombreuses, couler sur ton visage et tes habits. Tu devrais rentrer. Mais, tu n'as pas envie. Tu n'as pas envie de les voir. Pour quoi faire? Pour qu'elle gueule encore parce que tu n'es pas aller à ton rendez vous chez la psy. Pour que tu lui parles mal et que ça part trop loin, comme toujours? C'est toujours ce qui arrive avec toi de toute façon. Tu es clairement incontrôlable. C'est pas étonnant qu'aucune famille te gardes. On dirait que tes parents l'ont sentis, que tu serrais insupportable. C'est surement pour ça qu'ils n'ont même pas pris la peine de t'élever et t'ont abandonnés à l'hôpital. Tu soupires. La pluie devient beaucoup trop imposante. Tu n'as pas envie d'être malade. Tu as envie d'arrêter de penser à tout ça. Tu entres dans le premier bar-café que tu vois. Tu es trempé, ce qui n'échappes pas à un serveur qui te demandes si tu veux qu'il sèche tes vêtements. Tu lui jettes un regard rapide avant de t'avancer jusqu'au comptoir du bar, ne prenant pas la peine de lui répondre. Tu vois le barman parler avec une cliente. Tu lui fais un signe de la main pour qu'il te regarde. Un whisky. Tu regardes autour de toi et te rends compte que tu connais la silhouette de cette cliente. Tu t'avances vers elle. Ainslinn? Tu n'es pas sûr que ce soit elle. Elle se tourne vers toi. Tu es surpris de voir l'état de son visage. Qu'est-ce qui t'es arrivé? Autant dire que là, il ne te faudra que quelques secondes pour bouillir de l'intérieur et t'énerver. Tu ne supportes pas que quelqu'un la touche. C'est comme ça, c'est tout.
(c) Bloody Storm




"Dans tout l’univers, rien n’est plus important que le pouvoir. L’argent et la beauté n’ont d’intérêt que le pouvoir qu’ils nous procurent. Juste en dessous il y a le sexe. Donc sexe plus pouvoir égal... l’éclate totale ! "sweet nothing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 93
∞ avatar : willa holland.
∞ crédits : szoke.
avatar
MessageSujet: Re: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    Lun 10 Mar - 21:50




« On cherche l’amour, on croit le trouver.
Puis on retombe.
De haut.
Mieux vaut tomber que ne jamais s’élever ? »

Elle aime la pluie, mais elle n'a juste pas le coeur à prendre le plaisir d'apprécier la pluie, elle veut juste s'abriter, les vestiges de son combat encore sur le visage, mais elle n'a pas peur du jugement des autres sur ses activités nocturnes, elle ne fait rien de mal, elle n'a jamais rien fait de mal de toute façon. Elle a juste cherché a canalisé les événements qui venaient de se passer. Non pas qu'elle n'assume pas son départ, elle l'a voulu, et elle sait de source sur qu'elle ne peut pas leur manquer. Qui voudrait d'une fille comme elle ? Une bonne à rien, en quelque sorte. Surtout qu'elle n'a même pas été foutu de gagner un quelque conque. Elle sait que c'est de sa faute, qu'il aurait fallu qu'elle travaille plus, ou alors qu'elle bouge plus aussi, elle ne sait pas pourquoi elle a perdu, elle ne sait pas, et ça l'arrange assez même. Sauf que ça aurait pu l'aider pour les autres combats, mais elle n'a pas la fois, ni l'envie. Elle a l'impression de ne plus savoir sa place, ou même de savoir qui elle est. Elle se retrouve perdu juste parce qu'elle est tombée amoureuse, idiot, n'est-ce pas ? Et aussi plein de cliché. Comme sa fierté d'ailleurs. Elle aurait pu rentrer, et demander pardon, mais elle ne le fait. Elle est juste trop fière.

Et comme refuge de la pluie, elle a trouvé un bar qu'elle connait, et ça à l'avantage qu'elle n'a pas à avoir peur de la clientèle, ou de leur jugement, quoi qu'elle n'espère que la vidéo soit arrivée à leur yeux. En faite, elle espère juste qu'un nombre restreint, très restreint on eut l'occasion de la voir, pas plus. Elle ne pourrait plus jamais faire face d'ailleurs. Il a fallu qu'elle explique à Liam aussi. Elle a une boule au ventre à l'idée qu'on sait, et qu'on la juge pour ça. Alors qu'au fond, elle s'est contentée de donner à Hayden ce qu'elle pensait juste, et qu'elle pense toujours juste. Elle est amoureuse de lui, et elle en presque peur. Presque. Loin de lui, et de son frère, elle n'a pas peur, elle n'a pas vraiment le temps de penser ça. L'inquiétude de l'endroit où dormir est présent, elle ne peut pas aller tout le temps à l'ancien complexe sportif, elle sait qu'il y a des rondes de police, et qu'elle ne veut pas rentrer chez elle par ce moyen là. Elle soupire, elle parle un peu avec la barman qui finit par la laisser pour un autre client. Elle ne prête pas attention, elle avale une gorgée quand elle entend son nom, elle se retourne doucement, et sourit en voyant Jeffrey. Au moins, elle ne sera pas seule pour un petit moment, et puis, elle se dit qu'avec tout ça, elle lui a à peine parlé. Juste au détour d'un combat, sans plus. Elle prend son verre, et se décale d'un tabouret pour être prés de lui, pour ne pas non plus devoir crier ou déranger une personne qui se mettrait entre eux, elle esquisse un sourire quand il lui demande pour son visage.

« J'ai combattu un dragon, ça ne se voit pas ? Juste un combat que je viens de perdre. »

Elle lui refait un sourire, avant de boire un peu de sa boisson. Elle ne trouve pas ça bizarre de se trouver au même endroit avec lui, après tout, elle n'a pas plus parlé à quelqu'un qu'elle connaissait depuis qu'elle est partie. A cette pensée, elle regarde son sac, aux pieds du tabouret qu'elle vient de quitter, elle se lève, elle le reprend, et le coince avec les pieds de celui-ci, avant de regarder son ami, et sa compagnie du moment.

« Tu fais quoi ici ? Tu ne protèges de la pluie ? Tu ne veux donc pas à chanter sous la pluie ? » Elle esquisse un rire léger et court, avant de regarder son verre. « Si tu veux un t-shirt, je dois en avoir un de Tate ou d'Hayden dans mon sac, ils sont assez grand, et tu ne tomberas pas malade comme ça. »
TENUE ! ♥ :
 



« On ne m'ôtera pas l'idée
qu'il faut avoir un petit coin de sa tête
accroché dans les étoiles. »



Dernière édition par Aislinn V. Lowe le Jeu 13 Mar - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 562
∞ avatar : Jack Orgasmique O'Connell.
avatar
MessageSujet: Re: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    Jeu 13 Mar - 19:14



Jeffrey & Aislinn

En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.

Tu ne savais pas pourquoi tu étais attaché à Aislinn. Au fond, elle était banale, comme toutes les autres. Enfin, c'est ce que tu pensais. Mais, pour toi, toutes les femmes sont pareilles. Elles ne servent qu'à assouvir ton besoin sexuelle. Mais, depuis quelques jours, tout a changé. Mais, tu as toujours apprécié Aislinn. Tu l'as toujours trop protégé. C'est dans ta nature. Ca n'arrive pas souvent, pas avec tout le monde, mais tu es protecteur avec certaines personnes. Tu fus surpris de la voir seule dans ce bar. Tu ne comprenais pas ce qu'elle faisait là et encore moins ce qui lui était arrivée. Elle était bien amochée, ce qui t'énerva. Elle faisait de l'humour, comme toujours. Elle commença par te dire qu'elle avait combattu un dragon avant de te dire la vérité. Tu soupiras. Tu t'es battue avec qui? Tu comptais bien retrouver la personne qui l'avais mise dans cet état là et lui faire comprendre que l'on ne frappe pas ta protégée. Tu posais tes bras sur le comptoir, ne la quittant pas des yeux. Elle te demanda par la suite ce que tu faisais là. Tu fis un petit sourire, encore soucieux de ce qui lui était arrivé. Non, j'ai arrêté de chanter depuis quelques jours. Le barman te ramenas ta commande. Tu sortis ton portefeuille qui était un peu mouillé. Tu sortis des billets qui par chance, n'étaient pas mouillés. Elle te dit qu'elle peut te prêter un t-shirt d'un mec. Tu ne cherches même pas à lui demander ce que fais des t-shirts de mecs dans son sac, tu sais que ça t'énerveras plus que autre chose. Non ça va aller. Tu enlevas ta veste que tu posas sur le comptoir puis tu fis de même de ton t-shirt. Tu te retrouvais torse nue dans le bar. Tu bus quelques gorgées de ton whisky. Le barman vint vers toi, te disant que tu ne pouvais pas rester comme ça. Tu le fixas. Il comprit bien vite que tu ne comptais pas l'écouter. Alors, il prit tes affaires et te dis qu'il allait les mettre à sécher sur le radiateur. C'est ça, sage décision. Tu retournas la tête vers elle. Qu'est-ce qui ne va pas? Tu n'étais pas bête, tu savais qu'elle ne venait pas dans un bar, dans cet état là, juste pour faire des rencontres. Il y avait quelque chose derrière tout ça et tu voulais savoir quoi.
(c) Bloody Storm




"Dans tout l’univers, rien n’est plus important que le pouvoir. L’argent et la beauté n’ont d’intérêt que le pouvoir qu’ils nous procurent. Juste en dessous il y a le sexe. Donc sexe plus pouvoir égal... l’éclate totale ! "sweet nothing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 93
∞ avatar : willa holland.
∞ crédits : szoke.
avatar
MessageSujet: Re: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    Jeu 13 Mar - 20:38




« On cherche l’amour, on croit le trouver.
Puis on retombe.
De haut.
Mieux vaut tomber que ne jamais s’élever ? »

Elle n'est plus chez elle depuis trois jours, et elle a l'impression que cela fait plus longtemps que ça fait plus longtemps, que le temps coule sans qu'on puisse l'arrête, le stopper, qu'il est là, à les narguer du temps perdu. Mais est-ce du temps perdu quand on est rien ? Elle ne sait pas, et elle ne veut pas se lancer dans ce genre de débat. Avoir la réponse l'effraie autant que le fait de se retrouver seule cette nuit, sans savoir pourquoi. Elle aurait du faire le combat qui suivait, mais au lieu de ça, elle était dans un bar à un barman, pour passer le temps, ou rompre un peu l'ennuie Et si elle ne dormait pas de la nuit, ça l'arrangerait, elle n'aura pas d'endroit à chercher, pour dormir Elle est juste absente à ce corps et ses sentiments en ce moment, elle se protège, tout le temps. C'est tout ce qu'elle trouve de mieux en ce moment, elle est juste perdue, elle est juste perdue ... C'est quand elle entend son nom qu'elle se rend compte de la présence de Jeffrey, et si le fait d'avoir un ami à ses côtés l'arrange, elle trouve juste que ça tombe toujours au mauvais moment, ou au bon, tout dépend du point de vu. Mais elle ne le laisse pas seul, elle élude sa question sur son état, et quand il demande l'identité, elle s'étonne, avant de sourire pour le rassurer.

« Je ne sais pas, c'est de ma faute de toute façon, je ne me suis pas assez entrainé ces derniers temps, j'ai payé ma négligence. »

Aislinn fait comme lui, elle ne le quitte pas des yeux, juste une façon de rassurer. Que c'est réel, qu'elle existe à travers quelqu'un, même si de façon temporaire, c'est sa façon de ne pas tout laisser tomber. Ils ont deux vies différentes, ils ne font que se croiser, certes, mais il y a des choses qui ne s'expliquent pas. La brunette ne baisse pas le regard, de toute façon, elle quand elle demande ce qui lui fait ici. Elle se doute que c'est à cause de la pluie, mais elle essaie de rendre un peu plus gai ce qu'elle vit, même si elle n'a pas à se plaindre, elle n'a pas la pire, et que de toute façon, elle sait où retourner si ça devient trop dur, ou qu'elle ne supporte plus. A sa réflexion, elle esquisse un sourire.

« Dommage, j'aurais pu te prendre dans mon groupe ! »

Elle élargit un peu son sourire, avant de prendre une gorgée de sa boisson, elle n'insiste pas pour lui prêter un t-shirt, et puis, elle a pris tout ce qu'elle trouvait, vu à la vitesse où elle a fait sa valise, elle n'a pas non plus fait attention à ce qu'elle prenait. Elle le regarde finir torse nu, elle esquisse un sourire, et siffle, pour faire style, avant de finir son verre. Elle se demande si au fond, tout ça serait plus simple si elle n'était pas quelqu'un d'autre, elle soupire discrètement, ça doit être l'alcool qui lui fait travailler l'esprit un peu trop. Mais l'homme l'arrête assez vite quand il demande ce qui ne va pas, elle plante ses yeux dans les siens, silencieuse un moment, avant de plonger son regard dans son verre vide.

« Je suis partie de chez moi. »

Elle esquisse un sourire triste, elle se demande s'il sait pour la sextape ? Il ne doit pas le savoir, sinon, il ne serait pas là, il l'aurait laissé tombé comme les autres. Comme son frère ce matin et son sms. D'un geste rapide, elle essuie quelques larmes qui a trouvé son chemin hors des glandes lacrymales. Aislinn pousse son verre, elle a envie de fuir un peu plus. Elle n'aime pas pleurer devant les gens, elle ne s'en cache pour autant. Elle n'aime pas être faible quand elle a besoin d'être forte.

TENUE ! ♥ :
 
[/quote]



« On ne m'ôtera pas l'idée
qu'il faut avoir un petit coin de sa tête
accroché dans les étoiles. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 562
∞ avatar : Jack Orgasmique O'Connell.
avatar
MessageSujet: Re: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    Dim 16 Mar - 15:34



Jeffrey & Aislinn

En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.

Tu savais ce que tu faisais là, tu étais venu pour te vider l'esprit et pour te protéger de la pluie aussi. Mais, tu ne savais pas ce que elle, elle faisait là. Mais, vu l'état dans lequel elle était, il était logique qu'elle n'était pas resté sagement chez elle. Elle t'expliquait qu'elle s'était battu dans un combat de rue. Tu soupirais, te calmant. Tu savais qu'elle faisait souvent ça et tu ne pouvais pas casser la gueule de tout ses concurrents. Elle t'expliquait qu'elle ne s'était pas assez entrainé. T'aurais du me demander de t'entrainer. Tu n'aimais pas qu'elle se batte, mais si elle le faisait autant qu'elle ai de quoi bien les amochés. Et pour cela tu pouvais l'aider. Il faut dire que dans ce domaine, tu es limite professionnel. Tu avais ta façon de te battre et jusque maintenant elle marchait bien. Vous parliez de chanter sous la pluie, aussi étonnant soit-il, cela te faisais rire. Tu bus un peu de ton verre avant d'enlever ton haut. Tu souris en l'entendant siffler. Je sais que mon corps te rend folle, mais un peu te tenu voyons. Tu lui fis un clin d'œil avant de poser ton t-shirt sur le comptoir. Tu te tournes vers elle, lui demandant ce qui ne vas pas. Tu la fixes, l'écoutant dire qu'elle était partie de chez elle. Tu levais un sourcil de surprise. Pourquoi t'as fais ça? Tu ne comprenais pas. Une fille ne partait pas de chez elle sans raison. Elle n'était pas comme toi. Tu fus encore plus surpris de la voir pleurer. Tu soupiras doucement t'approchas d'elle, la prenant dans tes bras. Tu n'aimais pas la voir comme ça.
(c) Bloody Storm




"Dans tout l’univers, rien n’est plus important que le pouvoir. L’argent et la beauté n’ont d’intérêt que le pouvoir qu’ils nous procurent. Juste en dessous il y a le sexe. Donc sexe plus pouvoir égal... l’éclate totale ! "sweet nothing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 93
∞ avatar : willa holland.
∞ crédits : szoke.
avatar
MessageSujet: Re: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    Jeu 20 Mar - 20:38





« On cherche l’amour, on croit le trouver.
Puis on retombe.
De haut.
Mieux vaut tomber que ne jamais s’élever ? »

« Je pensais pouvoir le faire seule. Et puis, tu as une vie, j'ai pas envie de te déranger. » Toi aussi, mais les deux derniers mots ne sont pas rajoutés, ils sont passés sous silence parce qu'elle ne trouve rien de mieux que les garder pour soi, les pensées, et les dire pour avoir une confirmation, c'est autre chose. Il lui arrive d'avoir peur de ce qu'il pourrait avoir derrières les mots. Ce n'est pas comme les coups, on les encaisse, on connait l'ampleur et la force aussi. Derrière les coups, il y a quelque chose qu'on connait, et qui ne nous échappe pas, alors que les mots sont bien trop vague dans leur signification. Jamais précise, jamais clairs. C'est plus effrayant, plus grand, et elle n'assume pas tout ses dimensions, et elle se contente de changer de sujet, elle n'est pas morte, et même s'il a l'air de soucier d'elle, il la laissera tomber à la moindre occasion, elle a envie d'être partout et nulle part en même temps. Elle ferme son esprit à ce qui pourrait la rendre triste, elle met la clé sous le paillasson, et essaie de se détendre. Et même si la pluie ça mouille, l'idée de chanter sous la pluie reste quelque chose de drôle à faire. Elle se dit qu'elle le fera une fois avec la plus petite des Salander, et puis, si elle manque une jour d'école après ça, ce n'est pas grave, on peut dire que ça lui fera un jour de congé, qui n'a jamais demandé ça en primaire ? Elle reprend le fil de la conversation quand il lui parle de son corps, elle rit doucement. Même si elle n'a pas eu de copain, ou du moins pas de vrai, elle ne se prive pas de regarder quand ça valait le détour. Aislinn reste une fille, et comme les filles, elle aime bien quand c'est joli à voir. J Excuse-moi de ne pas me priver le plaisir des yeux, je te croquerai bien » Elle rit doucement à son clin d'oeil avant que la réalité la rattrape. Parfois, elle est effrayante, elle reste tapis dans l'ombre avant de sauter, et de surgir pour vous étrangler avec la douleur. Et si son simple qu'est-ce qui ne va pas parait innocent, pour la brunette, c'est plus que ça. Elle ne veut pas mettre des mots, où si, mais pas tout de suite. Elle n'est pas prête, elle ne veut pas. Elle n'a pas envie d'expliquer pourquoi, mais Jeffrey est le seul qui semble se préoccuper d'elle en ce moment. Mais la réponse se fait attendre, dû à la surprise qu'il la serre dans ses bras, elle passe timidement ses bras autour de lui, avant de faire fuir un peu plus les larmes qui voulaient prendre la sortie. Elle trouve juste assez de courage pour au moins lui donner la raison de son départ. « Je .. J'ai perdu ma virginité avec Hayden. Et ... ET ça c'est retrouvé sur le net. J'ai juste pris la fuite. J'avais pas envie de voir le regard, ou entendre Tate me dire de partir. » Elle murmure. Elle ne cherche pas à ce que tout le monde l'entende. Se mettre à nue, ça reste quelque chose qui lui fait peur.

TENUE ! ♥ :
 



« On ne m'ôtera pas l'idée
qu'il faut avoir un petit coin de sa tête
accroché dans les étoiles. »



Dernière édition par Aislinn V. Lowe le Ven 21 Mar - 22:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 562
∞ avatar : Jack Orgasmique O'Connell.
avatar
MessageSujet: Re: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    Ven 21 Mar - 8:53



Jeffrey & Aislinn

En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.

Elle te dit qu'elle pensait y arriver seule et qu'elle ne voulait pas te déranger. Sur le coup, tu as envie de rire. Bien sûr que tu as une vie, mais c'est pas comme si elle était passionnante. Tu passes la plupart du temps à vagabonder dans les rues de la ville. Et puis, si elle t'aurait appeler, tu serrais directement venu et ça elle le sait. Tu ne me déranges jamais. Tu sais qu'elle ne te croira pas, parce qu'elle est buté. Mais au moins, tu lui a dis. Tu aurais put l'aider parce que tu as l'habitude des combats. Depuis ton séjour en prison, tu ne fais presque que ça pour te défouler. Frapper te fais décompresser et sortir ta colère. Tu enlèves ton t-shirt tandis qu'elle siffle, ce qui te fais rire. Bien sûr, tu t'en amuses. Tu lui dis qu'elle devrait se retenir. Elle te dis qu'elle te croquerais bien. Tu savais que c'était de l'humour. Jamais vous n'aviez imaginés le faire ensemble et cela n'arrivera jamais. Elle était parti de chez elle et cela avait l'air de l'affecter. Tu la vis pleurer ce qui te touchas. Elle était importante pour toi et tu ne voulais pas la voir comme ça. Tu n'étais pas du genre câlin, mais tu la pris dans tes bras. Elle en avait besoin. Elle est contre toi. Tu as mis tes bras autour d'elle.Tu l'écoutes te dire qu'elle a perdu sa virginité avec Hayden. Tu n'aimes pas cela, parce que tu ne le connais pas, mais tu savais qu'elle finirait par le faire. Tu caresses doucement son dos. Elle t'explique que ça s'est retrouvé sur le net et que c'est pour ça qu'elle est partie de chez elle. Tu sens la colère monter. Tu sers tes bras contre elle, un peu trop fort sûrement. Tu la sent bouger, essayant de sortir de ton emprise qui devait lui faire mal. Tu ne le connaissait pas, mais tu savais qu'il y avait qu'une façon pour qu'une partie de jambes en l'air se retrouve sur le net et c'était qu'un des deux prenne une vidéo et la mette sur le net. Vu l'état de Aislinn, tu savais que ce n'était pas elle alors, c'était forcement lui. Tu allais le tuer, c'était clair dans ta tête. Tu te reculas et la fixas. Ce n'était plus un regard doux que tu lui adressais, mais un regard remplit de colère. Ta colère ne lui était pas destiné mais tu avais du mal à la gérer. Donne moi ton téléphone. Tu lui avais demandé assez sèchement. Tu tendis la main vers elle. Elle hésitait, ce qui était normal. Maintenant. Vu la façon dont tu lui parlais, elle ne pouvait pas refuser. Elle sortit son téléphone et te le donna. Tu cherchas dans son répertoire et trouvas le nom d'Hayden. Tu lui envoyas un sms, lui disant de venir près du bar. Tu espérais qu'il vienne, que tu puisses lui faire comprendre qu'on ne touche pas à Aislinn sans qu'il y ai des retours. Tu mis son téléphone dans ta poche et te dirigeas vers le radiateur. Tu enfilas ton t-shirt et ta veste. Tu t'en foutais du temps. D'ailleurs, il ne pleuvait plus. Il faisait juste mauvais. Il avait intérêt à se ramener, sinon tu irais le chercher.
(c) Bloody Storm




"Dans tout l’univers, rien n’est plus important que le pouvoir. L’argent et la beauté n’ont d’intérêt que le pouvoir qu’ils nous procurent. Juste en dessous il y a le sexe. Donc sexe plus pouvoir égal... l’éclate totale ! "sweet nothing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 57
∞ avatar : Colton Haynes
∞ crédits : Moi
avatar
MessageSujet: Re: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    Ven 21 Mar - 22:35

Il a profité de la seconde d’inattention de son père pour récupérer le gsm qui lui a été confisqué, une fois la sextape dévoilé au petit déjeuné. En fait tout ce qui pouvait  lui servir de distraction ou faire office de caméra a disparu de sa vie familiale. Ils ont cru bon de mettre d’application les punitions alors qu’il n’a rien fait pour pousser Aislinn à fuir, au contraire, il a essayé de se rattraper. Mais ça n’a pas suffi. Il lui a admis ses sentiments mais elle a fui comme une lâche. Enfin bref, il a réussi à voir ses messages sur le gsm qui est sa propriété. La jeune femme qui le torture doucement a osé le contacter. Et si c’est les cas, c’est qu’il y a une raison plus valable que des excuses desquelles elle ne penserait rien. Son cœur bat un peu plus fort. Il a envie d’y aller mais il est privé de sortie et en plus il dirait quoi à la chapardeuse ? Il n’a rien à lui dire, une fois toute la rancune oubliée. Il ne sait même pas pourquoi ses pas le mèneraient à l’adresse donnée. Et pourtant il a envie de s’y rendre. Une terrible envie d’y aller et de sauter dans ses bras en l’insultant. Il ne répond pas au message et le laisse là où son père l’avait mis. Il se dirige assez discrètement dans la chambre de sa sœur, en vérifiant que Tate ne l’entende pas. Il réveille doucement Eli pour l’attirer dans le couloir avec comme appât le nom d’Aislinn. Elle a assez souvent demandé où elle se trouvait. Il l’a ramené dans sa chambre en lui prêtant une veste de sa garde-robe trop grande pour elle mais au moins elle aura chaud et elle ne rechigne pas à sortir par la fenêtre comme ils l’ont fait souvent pour inquiéter leur mère.  Une fois dehors, il la prend sur son dos pour ne pas qu’elle traine, avec ses yeux encore endormi.  Ses pas sont rapides et il ne lui faut pas plus d’une vingtaine de minute pour arriver. Il dépose sa sœur au sol et sort le vieux gsm de son père pour envoyer un « t’es où ? » à Aislinn .  Et s’il attend patiemment en regardant le coin par lequel elle devrait arriver, Eli est moins calme et sautille presque sur place pour que le temps passe plus vite en demandant en boucle quand Ais’ arrive. Comme si c’était les seuls mots qui lui pendaient aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 93
∞ avatar : willa holland.
∞ crédits : szoke.
avatar
MessageSujet: Re: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    Dim 23 Mar - 13:47





« On cherche l’amour, on croit le trouver.
Puis on retombe.
De haut.
Mieux vaut tomber que ne jamais s’élever ? »

AIslinn n'a jamais trouvé sa place, alors pourquoi elle la trouvait en si peu de temps ? Et tout ce qu'elle répond à son : tu ne me déranges jamais, c'est un sourire franc. Celui qu'on fait parce qu'on ne sait pas quoi rajouter, et qu'au fond, on a toujours du mal à croire. Elle estime quelle demande presque rien comme attention, ou juste assez pour ne pas sombrer dans la folie. Mais ces temps-ci, elle se sent comme une rature en bas de la marge, en pate de mouche toute illisible. C'est tellement comme ça qu'elle se sent. Mais elle n'exprime pas son opinion, tout ce qu'elle trouve, c'est dérivé son attention sur quelque chose de plus plaisant, de plus agréable que ce qu'il y a en elle. Elle se perd un peu dans une tentative d'humour, dans un tentative de faire croire qu'elle va bien, que tout va bien. Elle fait tout le ça, elle n'hésite pas à prendre le masque : je vais bien ne t'en fais pas, pour qu'on ne dissèque pas ce qu'elle ressent, ou le peu qu'elle parle, c'est Tate qui sait comment elle se sent. Parce qu'elle lui a toujours tout dit. Et même s'il la laissait partir, elle reste persuadé que c'est pour son bien, que tout ira pour le mieux, s'il reste comme ça. Et puis, il a du être déçu lui aussi, de la vidéo, ou le fait qu'elle sa donné sa première fois à Hayden. Mais le masque tombe de lui-même, il tombe sous ses yeux pour une simple question, qu'elle ne voulait pas répondre, qu'elle voulait éviter, parce que mettre des mots sur ce qu'elle ressent reste au-dessus de ses forces, reste presque insurmontable. Elle reste là, elle n'a pas envie de dire, d'expliciter dans les détails ce qui se passe dans sa vie ou dans son coeur, elle a peur de ce qu'il peut se passer, de ce qu'il peut y avoir derrière, et puis, elle sait qu'elle le décevra quand même, elle déçoit tout le monde. Elle prendre le risque, ou juste parce que c'est la première épaule qu'on lui offre depuis le début ? Elle explique ce qu'il y a eu, elle explique avec des mots maladroit, ce qu'il s'est passé. Elle ne sait pas bien utiliser les mots, elle reste un peu la novice, ou celle qui apprend pour la première à conduire, et qui ne se rend pas compte de ce qu'elle fait, ou pas réellement. Elle reste malgré tout dans ses bras, parce qu'elle a besoin pour ne pas tomber, ou finir à faire un coma éthylique Mais les mots ont été trop fort pour ça, elle se sentirait presque étouffée sous la pression que Jeffrey exerce autour d'elle. Note, ça peut être une belle mort dans un sens ? Elle chasse cette idée, surtout quand elle respire enfin, et quand elle remarque le regarde qu'il lui offre, elle baisse aussi vite les yeux, elle savait qu'elle décevait tout le monde. Elle se rend compte qu'au fond, elle est le boulet qu'on se traine, elle essuie l'un ou l'autre larmes qui prend place dans sa joue, avant de sursauter quand il lui demande son téléphone. Elle ne sait pas si c'est une bonne idée, elle n'a pas envie de punir Hayden sur ce qu'il a fait, c'est elle la fautive dans tout ça, c'est elle qui ne l'a pas repousser. « Jeffrey, je pense pas que .. » Elle n'a pas le temps de finir sa phrase que le maintenant résonne dans ses oreilles, il est assez explicite pour qu'elle ne refuse plus, elle lui tend son téléphone, toujours aussi hésitante, elle ne sait pas à quoi s'attendre, et elle n'a pas envie qu'Hayden s'en prend plein la tête par sa faute, et surtout, elle ne veut pas le voir. Mais la boule dans son ventre intime de suivre Jeffrey, et elle le suit. Elle le suit, et si elle est silencieuse jusqu'à dehors, elle le regarde quand ils sont libre de toute oreille indiscrète. « C'est une mauvaise idée ... Et puis, c'est pas de sa faute. Il pensait avoir éteint la webtc ! » Elle cherche à la défendre, parce que même si pour le moment, c'est aussi plat qu'une autoroute, elle a toujours ses sentiments à l'égard d'Hayden. Ils sont là. Elle regarde Jeffrey, inquiète. Elle ne veut pas qu'il se passe quelque chose de sa faute, mais les bras qui l'entoure par la taille, et le grand : AISLINN ! la surprend, la voix enfantine d'Elizabeth arrive à son cerveau. Elle la regarde, un peu perdu, elle espère juste ne pas croiser son frère. Et comme il n'est pas proche d'elle, la petite a du courir vers elle sans soucier de qui était avec elle, ou ce qu'elle disait.

TENUE ! ♥ :
 



« On ne m'ôtera pas l'idée
qu'il faut avoir un petit coin de sa tête
accroché dans les étoiles. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 562
∞ avatar : Jack Orgasmique O'Connell.
avatar
MessageSujet: Re: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    Dim 23 Mar - 16:35



Jeffrey & Aislinn

En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.

Savoir qu'il l'avait filmer t'avais mis hors de toi. Tu ne supportais pas qu'on la touche et là, ce mec était aller beaucoup plus loin que ça. Si elle avait quitté sa maison, c'est bien que ça l'avait touché. Tu ne te demandais pas où elle allait dormir, ce qui t'intéressais pour le moment, c'est voir ce mec. D'ailleurs, tu avais demandé le téléphone de Aislinn pour le contacter. Elle avait été retissant, essayant de te dire que ce n'était pas une bonne idée. Surement, mais tu faisais des tonnes de choses qui n'étaient pas de bonnes idées. Il n'était pas question que tu le laisses s'en tirer aussi facilement. Tu la rappelas à l'ordre, lui ordonnant de te le donner maintenant. Tu envois un sms à ce mec avant de ranger le téléphone et d'enfiler ton t-shirt et ta veste. Tu sors du bar dans le but d'aller dans la ruelle où tu lui avais donné rendez-vous. Aislinn t'a suivis, elle n'aurait pas dût. Elle te dis que c'est une mauvaise idée, que ce n'est pas sa faute et qu'il pensait avoir éteint la webtc. Un rire sarcastique sort de ta bouche. Elle est vraiment entrain de le défendre? J'en ai rien à foutre. Rentre dans le bar. Tu lui parles sèchement, à nouveau. Tu tournes la tête et voit un mec. Tu jettes un regard à Aislinn qui le fixe. Alors, c'est lui. Tu baisses le regard, voyant une petite fille s'accrocher à Aislinn. Qu'elle soit là ou pas, ça ne changera rien. Tu les quittes des yeux, te dirigeant vers le dit Hayden. Arrivé à sa hauteur, tu attrapes le col de son t-shirt et le pousse contre le mur. Un coup de poing dans l'abdomen, pour bien lui faire comprendre que tu n'es pas venu pour faire connaissance. Alors, ça t'amuses de gâcher la vie des gens hein? Un second coup de poing, au même endroit, tandis que tu le tiens par le cou. Répond! Tu ne fais pas attention à qui vous vois, qui t'entends. Tu t'en fous, tu es bien trop énervé pour penser à ça. Tu serrais ta main autour de son cou, lui donnant de moins en moins d'oxygène. Un sourire apparu sur ton visage. Tu aimais le voir se débattre pour pouvoir respirer. Tu lui met un coup de genoux dans le ventre avant de le jeter sur le sol. Si ça t'amuse, sache que moi aussi ça m'amuse. Tu ris légèrement avant de lui mettre un coup de pied dans le visage. Tu t'agenouilles à côté de sa tête et attrapes ses cheveux. Je vais tellement te frapper que même ta mère te reconnaitra plus, connard. Tu lui mets un coup de poing sur le visage avant de te redresser.
(c) Bloody Storm




"Dans tout l’univers, rien n’est plus important que le pouvoir. L’argent et la beauté n’ont d’intérêt que le pouvoir qu’ils nous procurent. Juste en dessous il y a le sexe. Donc sexe plus pouvoir égal... l’éclate totale ! "sweet nothing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 57
∞ avatar : Colton Haynes
∞ crédits : Moi
avatar
MessageSujet: Re: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    Jeu 27 Mar - 18:40

Il a peine eut le temps de voir sa sœur partir comme une furie au coin de la rue. Il n’a pas eut le choix que de la suivre, même s’il est moins enthousiaste. Lui aussi a envie de la chaleur d’Aislinn, mais de façon plus adulte qu’elle et dans le fond, il lui en veut bien trop pour tout oublier. Mais si jusque là, il essayait de garder un petit sourire poli face à la situation, il déchante en voyant qu’elle n’est pas seule. C’est pour ça qu’elle l’a appelé ? Lui montrer qu’elle n’a pas besoin de lui et qu’elle a déjà réussis à trouver mieux. Un léger soupir triste franchi ses lèvres, il doit être à l’image de son regard de chien battu poser sur la brunette plus que sur son copain qui n’a pas tardé à arriver jusqu’à lui. Il n’y a pas prêté d’attention jusqu’à maintenant. Mais les mains sur son col, il ne peut que le détailler rapidement en se demandant ce qu’il peut bien avoir de plus pour qu’elle ne le fuit pas. Bien que cette question ne soit pas rester longtemps sous le coup dans son abdomen. Heureusement qu’il ait un peu de muscle pour ne pas avoir subi un trop gros choc, le type a eu l’air de vouloir le blesser plus que de raison, alors qu’il ne connait même pas son nom. Et à ce fait, il ne peut s’empêcher de laisser un léger sourire amusé apparaitre. Elle sait bien se les choisir ses mecs, elle.

« Quoi ? J’ai baisé ta sœur et elle s’est toujours pas remise de n’être qu’un coup d’un soir ? »

Quant à sa sœur à lui, il a bien veiller à ce qu’elle soit assez éloignée pour ne rien entendre. Il préfère la préserver des gros imbéciles du genre de celui en face. Il ne bouge d’ailleurs pas à son nouveau coup. Ca fait peut-être mal mais il ne veut pas lui offrir ce plaisir. Se tenir droit l’amuse tellement plus.

« Violent et impoli, je savais mais sourd en plus ! Je retiens… »

Un petit air provocant aux lèvres et dans le regard. Ce n’est pas un gamin qui se prend pour un caïd qui lui fera peur, malgré le manque d’air qui se fait doucement sentir dans ses poumons. Il vient poser sa main sur le bras qui lui tien le cou pour venir y enfoncer ses ongles au maximum, tandis qu’il lui offre un coup de genou dans les valseuses. C’est les deux seuls gestes auxquels il aura droit pour prouver qu’il a la main. Tout comme le coup de genou le fait se retrouve au sol pour chercher un peu plus d’air. Recroquevillé en boule, les mains sur le haut du crâne pour recevoir le moins de dégâts possible. Heureusement que le rugby lui ait fait prendre de bonnes habitudes pour les combats en sa défaveur comme là avec le pied qu’il sent cogner contre ses bras. La voix de sa sœur lui parvient aux oreilles à ce moment avec son nom comme seul mot de sa phrase. Il n’entend pas le il faut l’aider qu’elle glisse à Aislinn, avant de se rapprocher de lui. Elle est bien plus importante que tout ce qui se passe autours, au point que son regard autoritaire se lance en sa direction plutôt que celle de l’homme qui en a encore profité pour lui coller un poing. Il a enfin l’air de se lasser de son sort grâce à Eli au moins. Une petite pause pour retrouver sa respiration et frotter les gouttes de sang au coin de ses lèvres. Son regard à bien fait comprendre à la gamine de rester à côté d’Aislinn. Il ne met pas longtemps à se relever, heureusement qu’il n’a pas frappé les articulations, ça aurait été plus douloureux. Mais à peine sur ses jambes, il s’empresse d’arriver derrière l’autre pour le plaquer au sol, en exerçant tout son poids. Il ne lui laissera plus prendre le dessus.

« Tu sais, il y a des centres pour les tarés dans ton genre. »

Les mots sortent avec toute la colère qu’il peut avoir autant pour les coups qu’il a reçu que le fait qu’il soit son remplaçant auprès d’Aislinn. A cette idée, il se retrouve à califourchon sur le type, après lui avoir fait tourner un peu la tête sur le côté pour lui coller son poids au visage deux, trois fois de suite. Il se fiche des deux femmes qui le voient, il éprouve trop de rancune et de colère pour ça. Surtout quand elles ne sont pas dans son champ de vision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.    

Revenir en haut Aller en bas
 

(Jeslinn) En réalité, une personne submergée par une émotion est, par là même, incapable de l'exprimer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Personne alitée
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Plus rien, ni personne. (libre)
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» J'ai peur...il n'y a personne?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRAZY PEOPLE :: SLIGO CITY :: rockwood :: Bar-