AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Let's play a love game [Andrea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
∞ messages : 119
∞ avatar : Erin Heatherton
∞ crédits : Gaylee
avatar
MessageSujet: Let's play a love game [Andrea]   Mar 14 Jan - 15:30

Let's play a love game

Se passant une main dans les cheveux face au miroir de l'entrée du grand loft qu'elle partageait avec son cher fiancé, Valentina jaugea d'un œil critique sa tenue. Robe couleur champagne qui lui arrivait à mi-cuisse, escarpins de la même couleur, cheveux légèrement ondulés, et un fin trait d'eye liner sur les yeux. Lorsque ses amies lui avaient proposé une soirée pour fêter la fin des partiels de premier semestre, la blonde avait immédiatemment sauté sur l'occasion, trop heureuse de pouvoir enfin souffler un peu, et de pouvoir s'éloigner un peu de ce loft hors de prix. Ford ne savait cependant pas où elle allait passer la soirée, ses amies tenant à conserver la surprise, lui avaient donné un seul mot d'ordre : tenue correcte exigée. Accrochant deux anneaux à ses oreilles, la blonde soupira en imaginant ce qui lui avait été concocté. Non pas qu'elle n'aimait pas les surprises, mais disons qu'elle avait appris à s'en méfier.

Un coup de klaxon la tira de ses pensées, et attrappant son sac à main, une fine pochette qu'elle pourrait mettre en bandouillère, la blonde se regarda une dernière fois dans le miroir, prit une grande inspiration, et quitta le loft. Dans les escaliers, elle porta à contre-coeur son regard sur le fin anneau ciselé surmonté d'un diamant qui ornait son annulaire droit, témoin de sa nouvelle condition, et il ne lui fallu qu'une poignée de secondes pour prendre une décision, et faire glisser la bague de son doigt à sa pochette, où elle passerait la soirée. Ce soir, elle ne serait plus Valentina Ashford, la riche héritière fiancée contre son gré au futur tout tracé par son père. Non, ce soir, elle était une simple étudiante en mal de sensations, venue fêter des vacances bien méritées.

Valentina quitta le hall de l'immeuble, puis regagna la rue, où une voiture garée en double file faisait enrager d'autres véhicules derrière elle. Sourire aux lèvres, la blonde grimpa à l'arrière de la voiture, où se trouvaient déjà trois de ses amies. Elle les salua rapidement, et ne put retenir un sifflement d'admiration en les voyant toutes trois plus belles les unes que les autres. Elle ne savait toujours pas où elles allaient passer la soirée, mais elle savait d'avance que celle-ci promettait d'être intéréssante.

Les bavardages allaient bon train dans la voiture, les demoiselles piallant sur les derniers potins à la mode, mais Ford, un peu surexcitée, ne pouvait s'empêcher de surveiller la route comme une enfant, et elle comprit rapidement, et avec ravissement, qu'elles se dirigeaient vers le quartier de Doorly Park. Elles allaient en boîte de nuit, et quel endroit plus approprié pour oublier son quotidien que ce lieu de danse, d'amusement et de débauche.

C'est donc un large sourire sur les lèvres que la jeune étudiante sortit de voiture, réajustant sa robe, alors que ses amies la rejoignait de ce côté de la voiture. Elle gloussa comme une adolescente, et attrappant le bras de l'une d'entre elles, elle marcha d'un pas rapide vers l'entrée de la boîte de nuit. Il ne leur fallut pas longtemps pour trouver une table vide, et commander les boissons qui signeraient le début de cette soirée. Son verre en main, Ford porta la paille rose pétant à ses lèvres, et but une première gorgée, posant son regard aux alentours, à la recherche d'un charmant jeune homme ou d'une charmante jeune femme qui pourrait pimenter sa soirée. Elle pensa avec ravissement qu'elle était gâtée ce soir, et elle sentait d'avance qu'elle allait vraiment s'amuser. Oh oui, cette soirée promettait d'être exactement comme elle les aimait.

(coffee) sweet.lips



∞Young, Wild & Free.

 


Dernière édition par Valentina C. Ashford le Sam 25 Jan - 15:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 48
∞ avatar : Harvey Newton-Haydon
avatar
MessageSujet: Re: Let's play a love game [Andrea]   Lun 20 Jan - 17:37




Le travail, encore le travail tel était mon quotidien depuis déjà quelques temps.. Cela ne me ressemblait pas vraiment mais avais-je réellement le choix?? Les examens m'avaient obligé à m'enfermer dans mon appartement en compagnie de ma ''charmante'' fiancé, révisant mes cours encore et encore, sans relâche, ne m'accordant que très peu de pause. Je m'étais donné corps et âme à l'ouvrage, négligeant mes autres activités car je me disais, plutôt me répétais qu'un Hillingsbrook ne visait que l'excellence car tel était notre destin. Je ne pouvais me compter d'une note moyenne et l'échec était inenvisageable, il était proscrite.. Désormais, tout ceci était derrière moi, il n'y avait plus qu'à attendre les résultats. J'aurais pensé, qu'après une bonne semaine assis sur une chaise, devant des feuilles et des feuilles agrafées les unes aux autres à répondre à une multitude de question sur différents sujets, pouvoir me détendre, relâcher la pression et profiter un peu de ma jeunesse mais mon très cher père en avant décidait autrement. J'avais passé la journée entière dans les bureaux de Mr Hillingsbrook. Je devais apprendre sur le terrain selon lui et il n'y avait certainement pas de place pour les distractions inutiles. D'après lui, je ne faisais que me disperser et m'éloigner du chemin qu'il avait tout tracé pour moi et qu'il était temps de me recadrer. Des paroles qui m'avaient étiré un sourire moqueur lorsqu'il eut le dos tourné. J'étais resté très tard, mon père avait déjà quitté les lieux. Je devais revoir certaines choses pour lui mais je n'en pouvais plus de rester assis à étudier des documents. Je retirais mes lunettes de vue, les posant sur la table avant de frotter légèrement les yeux. Je me levai, pris ma veste sur le porte manteau, l'enfilai avant de sortir du bureau ainsi que de l'enceinte du l'entreprise. Mon père allait surement m'en vouloir le lendemain mais j'avais besoin de me détendre devant un verre, de la bonne musique et de jolies jeunes femmes autour de moi. J'aurais pu opter pour une boite de strip-tease, le show était assez intéressant, très distrayant mais j'avais envie de repartir avec une fille ou deux à la fin de la soirée et la boite de nuit me semblait être un choix plus judicieux. J'étais d'abord passé à l'appartement prendre une douche et changer de vêtement. Ford semblait être absente, elle avait surement du sortir et puis de toute façon, elle faisait ce qu'il lui plaisait, je me fichais de savoir où elle traînait et avec qui et c'était réciproque.. Une chemise blanche, une cravate noire, un slim noir, un cardigan rouge et une coupe de cheveux parfaite dans les moindres détails.. Je m'admirais dans la glace avant de saisir ma veste en cuir et de m'en aller dans ma superbe voiture de sport blanche, direction la boite de nuit. J'étais enfin arrivé, je me garais avant de sortir du bolide. Je me rendais à l'entrée, payais cette dernière avant de me rendre au bar. Il y avait une déjà de l'ambiance et beaucoup de monde. Je scrutais la salle rapidement du regard avant de commander un verre au bar. Vodka redbull pour commencer la soirée. Il y avait de très belles jeunes filles ce soir.. Je remarquais un groupe de quatre filles plus loin, j'eus un sourire aux lèvres. Le barmaid m'apporta ma boisson, le paya avant de porte boire une gorgée tout en regardant une des filles du petit groupe, une jolie brune qui semblait me rendre mon regard.. La soirée commençait déjà très bien..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 119
∞ avatar : Erin Heatherton
∞ crédits : Gaylee
avatar
MessageSujet: Re: Let's play a love game [Andrea]   Sam 25 Jan - 15:55

Let's play a love game

La musique était bonne, le genre de musique qui vous remue jusque dans le ventre et vous donne envie de vous lever illico pour rejoindre la piste. Valentina appréciait à sa juste valeur ce début de soirée, cela se voyait au fin sourire qui étirait ses lèvres, à la façon dont sa tête se balançait en rythme avec la jambe qu'elle avait croisé. Ses amies étaient déjà en train de repérer leurs cibles potentielles, et même si elle les écoutait en souriant, elle ne prenait pas part à leur conversation, se contenant d'observer les garçons désignés par l'une ou par l'autre. Ses amies avaient bon goût, c'était indéniable, mais Ford trouvait qu'elles se contentaient du premier venu, comme si elles étaient pressées. Comme si rentrer seules n'était pas une option envisageable.

La blonde porta une nouvelle fois son verre à ses lèvres, avant de mordiller sa paille d'un air nonchalant. Son regard croisa celui d'un jeune homme se trouvant un peu plus loin, brun, assez grand, et à la silhouette un peu trop musclée au goût de la jeune étudiante, jeune homme qui donna un coup de coude à son voisin en les fixant tour à tour, toutes les quatre. Fidèle à elle même, Valentina haussa un sourcil hautain, et fixa l'homme des pieds à la tête, avant de détourner le regard sans plus lui accorder aucun crédit. Elle détestait ce genre de mecs, les beaux gosses, ou qui se croyaient tels, et qui s'imaginaient pouvoir tomber toutes les filles d'un simple claquement de doigts. Oui, les types comme Andrea en somme. A la pensée de son cher et tendre, Valentina ne put s'empêcher de se renfrogner un instant, en râlant à voix basse. Il ne manquait plus que ça, qu'il arrive encore à lui gâcher la vie, même lorsqu'il n'était pas avec elle.

La blondinette se renfrogna encore plus en voyant le balourd qui l'observait se lever, et se diriger avec deux de ses amis vers la table qu'occupaient Valentina et les filles. Elle se tourna pour lui lancer un regard peu aimable, puis termina sa boisson cul-sec, et annonça à ses amies qu'elle allait danser, avant même que le groupe de Don Juan ne les ai rejoint. Elle n'était pas d'humeur à se faire draguer par un lourdeau qui avait autant de charisme qu'un pré-pubère boutonneux mal dans sa peau, et préféra donc battre retraite avant de s'énerver. Se frayant un chemin à travers les danseurs qui se déhanchaient sur la piste, Valentina rejoignit le centre de celle-ci, et il ne lui fallu que très peu de temps pour se laisser entraîner par la musique, alors qu'elle aussi bougeait ses hanches en rythme, se laissant aller, se vidant la tête, oubliant tout ce qui la mettait hors d'elle, tout ce qu'elle ne contrôlait pas.

Les minutes défilèrent, les chansons aussi, alors que Valentina continuait de danser. Elle s'était trouvée une partenaire inconnue, une jeune femme rousse un peu plus grande qu'elle, mais qui était d'une beauté à couper le souffle. Ford dansait avec elle, se collant à son corps, s'éloignant un instant, revenant vers elle, alors que la rousse lui rendait la pareille. Elles se souriaient en coin, ne se quittaient pas des yeux, se cherchaient comme deux adolescentes maladroites, mais c'était ce qui faisait le charme de ces soirées. La blondinette s'amusait bien, et était certaine qu'elle aurait continué à s'amuser, si un type en chemise cravate n'était pas venu prendre fermement par le bras la jolie Ella, qui après un regard désolé, suivit docilement son bourreau. C'était bien sa vaine, pour une fois que Ford tombait sur une jolie fille prête à s'amuser. Elle soupira, soupir qui passa inaperçu dans l'euphorie de la soirée, puis quitta la piste en maugréant, cherchant du regard la table de ses amies, cherchant surtout à savoir si elle pouvait retourner en territoire ami sans subir la séduction acharnée de ces beaux gosses du samedi soir.

Alors que son regard vagabondait de table en table, le regard de Ford se posa brièvement sur le visage d'un jeune homme qu'elle croyait connaître. Plissant les yeux en fixant ledit jeune homme, elle s'avança légèrement avant de les rouvrir aussitôt en voyant de qui il s'agissait. Andrea. A croire qu'il était partout lorsqu'il s'agissait de rendre la vie de Valentina infernale. Celle-ci s'installa au bar juste à côté, ne quittant pas des yeux son fiancé en plein plan drague avec une jolie brune au décolleté ravageur. Aucun doute que ce n'était pas par son cerveau que le jeune Hillingsbrook était attiré. Il avait l'air de bien s'amuser, insouciant, séducteur, sûr de lui, ce qui ne fit qu'énerver encore un peu plus la blondinette. Poings serrés, celle-ci regagna sa table un peu plus loin, et commanda un nouveau verre. Elle ne quittait pas Andrea des yeux, et un sourire un brin sadique étira ses lèvres lorsqu'un plan se mit en place dans sa tête. Oh oui, la soirée promettait d'être on ne peut plus intéressante désormais.

(coffee) sweet.lips



∞Young, Wild & Free.

 


Dernière édition par Valentina C. Ashford le Dim 23 Fév - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 48
∞ avatar : Harvey Newton-Haydon
avatar
MessageSujet: Re: Let's play a love game [Andrea]   Dim 23 Fév - 14:59




Quel soulagement de ne plus avoir à rester enfermer chez soi à étudier, étudier, étudier.. Je n'avais jamais autant planché sur mes cours que durant ces dernières semaines. Mais il était temps pour moi de m'en éloigner un moment, de retrouver mon train de vie, mes belles bagnoles, mon bébé chiot que j'adorais et qui devait pensé que je l'avais abandonné.. Pauvre bête! Ce soir, je m'étais rendu en boite de nuit histoire d'y passer un bon moment en compagnie de demoiselles, toutes aussi belles les unes que les autres. D'ailleurs, en parlant de jeune beauté, je me trouvais au bar à sirotant ma boisson alors qu'une belle brune me faisait les yeux doux. Je la regardais avec insistance, un sourire en coin avant de lui faire signe de venir me rejoindre. Je la regardais s'excuser auprès de ses copines avant de venir me rejoindre. Je bus cul sec mon verre avant de demander la même chose à l'homme derrière le comptoir. Je sentis une main se poser sur mon épaule, je me retournais et vis la jeune femme. Tu m'offres un verre? Me murmura-t-elle à l'oreille. Avant de se redresser, plongeant son regard dans le mien tout en jouant avec l'une de ses mèches de cheveux. Je la regardais faire un instant avant que ma commande ne finisse par arriver sur le comptoir. Je me tournais vers l'homme.. Voulez-vous bien prendre la commande de la jeune femme, c'est moi qui paie! J'adressais pas la suite un sourire à la magnifique inconnue avant de saisir mon verre dans ma main et de porter ce dernier à mes lèvres. La demoiselle prit place à mes côtés après avoir passer sa commande. Je la regardais, sans dire un mot, elle fit de même avant d'éclater rire. Je fronçais légèrement les sourcils de surprise, un sourire plus prononcé aux lèvres. Qu'y a-t-il? Lui demandais-je en penchant légèrement la tête attendant une réponse de sa part. Rien.. J'aime juste cette façon que tu as de me regarder.. Tu es du genre très sérieux, presque imperturbable.. J'haussais simplement les épaules sans rien répondre derrière. J'aimais rester mystérieux aux yeux des autres. Je m'amusais à les torturer, ne leur révélant pas mon vrai visage, les laissant le découvrir d'eux-mêmes, c'était quand même bien plus existant ainsi, en tout cas à mon sens.. Je bus le contenu de mon verre avant de déposer le verre. Je regardais les personnes se trouvant sur la piste de danse, les regardant tout donner au rythme de la musique que le DJ mixait.. Je plissais les yeux, observant une autre beauté plus loin, avec un petit sourire en coin avant que la jeune femme à mes côtés ne vint me tirer de cette sublime vue.. Alors.. Tu viens souvent ici?? Me demanda-t-elle. Je la regardais, passant ma main dans ma chevelure.. A ton avis?? Je restais vague et détaché.. J'aimais me faire désirer tout en restant un vrai salopard avec les demoiselles. Quand on est un Hillingsbrook, on exige le meilleur et cela n'importe où, n'importe quand et à chaque heure de journée ou de la nuit.. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 119
∞ avatar : Erin Heatherton
∞ crédits : Gaylee
avatar
MessageSujet: Re: Let's play a love game [Andrea]   Dim 23 Fév - 23:10

Let's play a love game
Lèvres pincées, Ford ne quittait pas des yeux son cher fiancé, qui semblait particulièrement ravi de sa nouvelle compagnie. La nouvelle arrivée aux côtés du jeune homme avait l'air d'apprécier l'attention qu'Andrea lui portait, même si la blonde savait d'avance qu'elle se faisait des illusions, et qu'à part sa plastique, rien chez elle n'intéressait le jeune homme. Elle pourrait avoir trouvé un remède miracle contre une maladie quelconque, avoir gagné un prix Nobel ou avoir sauvé le monde d'une catastrophe nucléaire, rien n'intéresserait autant le jeune homme que sa paire de seins. Val' détestait les types comme lui, les beaux garçons qui claquaient des doigts et avaient toutes les filles à leurs pieds. Car oui, Andrea était beau, le genre d'hommes sur lesquels Valentina pouvait tout à fait se retourner dans la rue, mais elle préférerait s'étouffer plutôt que de l'avouer au jeune Hillingsbrook, qui ne manquerait sans doute pas de le lui rappeler à vie. Ce qui, à ses côtés, pouvait s'avérer bien trop long.

La jolie blonde pesta à voix basse en le voyant offrir un verre à l'inconnue qui minaudait à ses côtés, et puisque son verre à elle tardait à arriver, cela donna une idée à Ford. Elle glissa sa main dans sa pochette, attrapa rapidement la bague de fiançailles qui se trouvait à l'intérieur, puis la glissa à son doigt alors que ses amies la questionnaient en la voyant se relever. Valentina leur annonça d'un ton naturel qu'elle avait la soirée de quelqu'un à gâcher, et sans attendre, se fraya un chemin jusqu'au duo en plein plan drague quelques mètres plus loin. Plus l'étudiante se rapprochait plus elle comprenait pourquoi la jeune femme avait retenu l'attention d'Andrea. Elle était jolie, peut-être un peu vulgaire, le petit plus qui devait plaire au jeune homme, mais tout de même jolie. Ce qui, oui, énerva encore plus Ford.

Arrivée à hauteur d'Andrea, Ford glissa un bras autour de sa nuque, l'attirant brusquement à elle pour lui donner un long baiser langoureux, ne se privant vraiment pas pour y mettre toute la conviction dont elle pouvait faire preuve, le tout sous le regard offusqué de l'inconnue, qui ne comprenait définitivement rien à la situation. Les secondes semblèrent s'étirer, alors que Valentina semblait oublier son plan initial dans la fougue de ce baiser peu conventionnel. Oh bien sûr, elle avait déjà du embrasser Andrea, presque chastement, et ça ressemblait à chaque fois à une vraie torture. Mais cette fois, c'était différent, surement parce que l'alcool désinhibait la jeune femme, ou peut-être parce qu'elle avait une idée derrière la tête. Quoiqu'il en soit, après ce qui sembla être une éternité pour la blondinette, elle se détacha de Andrea, les joues un brin rosées. Heureusement, la lumière tamisée de la boîte de nuit masquait ce détail, et Ford se recomposa bien vite un masque de parfaite indifférence, adressant un sourire radieux à Andrea, tandis que de son pouce, elle essuyait son rouge à lèvres qui avait teinté celles de son fiancé.

N'oubliant pas la raison principale de sa venue, qui commençait déjà à piailler au scandale, Ford croisa ses mains qu'elle posa sur les épaules d'Andrea, toisant la jeune inconnue des pieds à la tête, avant de lui lancer un sourire un brin sauvage. La boisson de la jeune femme arriva pile à cet instant, boisson que Valentina attrapa sans attendre, avant de la porter à ses lèvres et d'en boire tout le contenu, claquant le verre sur le comptoir lorsqu'elle eu fini.

« -Oh mon petit sucre d'orge, c'était tellement attentionné de ta part de commander un verre à ta fiancée chérie ! »

La demoiselle Ashford avait prit depuis quelques temps déjà l'habitude d'affubler Andrea de surnoms plus ridicules et gnangnan les uns que les autres en public, histoire d'embêter encore un peu plus celui qui serait son boulet jusqu'à la fin de sa vie. Un sourire sur le visage, Valentina n'avait même pas daigné tourner la tête vers ledit fiancé tandis qu'elle lui adressait la parole, se contentant de toiser l'inconnue d'un regard noir et peu aimable. Si les regards pouvaient tuer, aucun doute que la jeune étudiante aurait déjà un bon nombre de décès à son actif. L'inconnue sembla hésiter un instant, alors que son regard incertain faisait plusieurs fois l'aller-retour entre l'anneau que la blonde portait à l'annulaire, et Andrea. Son visage se décomposa, alors qu'elle finissait par balbutier pitoyablement quelques excuses, le regard fuyant. Elle décampa sans attendre, la queue entre les jambes, alors que Ford attendait quelques secondes pour se détacher enfin de Andrea, et prendre place sur le tabouret désormais libre. Passant une main dans ses longs cheveux ondulés, la jeune femme se tourna vers Andrea, qui semblait tout sauf vraiment ravi de la façon dont elle avait agi. Mais autant dire que ça lui était plutôt égal. Elle avait voulu se payer sa tête et lui gâcher son plan, et Valentina était plutôt satisfaite de son coup, même si elle ne doutait pas qu'il n'avait qu'à aller sur la piste pour se trouver une autre demoiselle qui tomberait en émoi devant lui.

« -Quoi ? C'est bon, remets-toi Casanova, elle était même pas si belle que ça ! »

Hélant un serveur qui passait par là, Ford lui commanda un deuxième cocktail, précisant qu'il était à mettre sur la note de ce cher Andrea. Elle ne fut pas longue à se faire servir, et croisant ses jambes, elle se tourna de trois quart vers le jeune homme, lui demandant, d'un air narquois et satisfait, si il passait une bonne soirée.  

(coffee) sweet.lips



∞Young, Wild & Free.

 


Dernière édition par Valentina C. Ashford le Lun 17 Mar - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 48
∞ avatar : Harvey Newton-Haydon
avatar
MessageSujet: Re: Let's play a love game [Andrea]   Lun 17 Mar - 0:44




Cette petite conversation prenait une tournure qui me plaisait bien.. Il allait dire que j'avais moi-même créé cette situation en faisant mine de ne pas m'intéresser à la jeune femme alors qu'il y avait de cela quelques instants, je l'avais invité à me rejoindre. L'indifférence, c'était une méthode de drague que j'affectionnais tout particulièrement, elle incitait à d'avantage de curiosité et surtout elle obligeait notre partenaire de jeu à se montrer plus tenace, plus féroce et à ne surtout pas abandonner l'objectif attendu: nous séduire. Je laissais la jeune femme s'exprimer librement, regardant ailleurs que son joli petit décolleté Je n'allais tout de même pas me montrer faible comme ces autres abrutis de mec. Ne jamais laisser la fille dominer, c'était mon mot d'autre sinon c'était fini, elle gagnait et nous on avait plus qu'à ramper à leur pied.. Je ne sais pas.. Je dirais que oui mais cela supposerait que je ne t'ai jamais croisé avant mais.. Je laissais un bref sourire se dessiner sur mes lèvres alors que mon visage faisait enfin face au sien. Je la regardais droit dans les yeux, passant furtivement par cette vue incroyable sur sa belle poitrine.. Je passais ma main dans ma chevelure brune. J'étais bien décidé à l'inviter à danser ou encore à nous trouver un petit coin tranquille quelque part dans la boite. La belle finit par achever son discours enfin en partie.. Cela me paraîtrait imp.. Elle n'eut pas le temps d'achever sa phrase, surement surprise par la tornade blonde qui se tenait debout devant moi. Je n'eus pas le temps de me lever ou même de dire quoi que ce soit que la nouvelle arrivant passait déjà ses bras autour de ma nuque m'attirant vers elle avant de m'embrasser fougueusement devant ma conquête du soir. Je fus surpris par la geste de Valentina. Ce dernière y mettait le coeur à l'ouvrage dans cette étreinte plus qu'inattendue en plus d'être calculée. Elle finit enfin par rompre nos baisers, observant la jolie brune avant d'achever par un discours sanglant pour ma part. Je fronçais le regard, un air énervé alors que Ford tenait dans sa main le verre de ma nouvelle connaissance, y trempant ses lèvres tout en regardant l'autre fille avec toute la ''tendresse'' du monde. Bien sûr, l'autre se leva aussitôt et s'en allait sans même dire un mot, même pas un au revoir. Je regardais Valentina prendre sa place, dégustant tranquillement son verre, satisfaite de sa petite scène en plus de me dire limite qu'elle m'avait sauvé la vie, la file n'était pas aussi jolie d'après elle.. Je soupirais grandement. C'est quoi ce plan, Ford?? L'interrogeais-je alors, une main sur le comptoir tout en la fusillant du regard. Le barmaid non loin, je lui fis signe de venir de la main. Un whisky!! En fait, mettais-en deux!! Demandais-je assez tendu. J'en avais vraiment assez de cette fille, de ses airs de princesse, son ton condescendant, cette façon qu'elle avait de penser qu'elle était supérieure aux autres en plus de jouer de son physique.. Bien sûr, en temps normal c'était typiquement ce genre de fille qui me branchait mais elle, je ne pouvais tout simplement pas la supporter. Rien que de me trouver à côté d'elle cela en était trop et après son geste de ce soir, je ne risquais pas d'être gentil avec elle, bien au contraire si elle me cherchait, elle n'allait pas tarder à me trouver et mademoiselle s'en mordrait vite les doigts!! Et si t'allais jouer les petites garces avec un autre mec!! Ta présence à mes côtés me filent la nausée.. Lui dis-je avant que mes verres n'arrivent. Je payais le type avant de porter l'un des verres à mes lèvres, buvant une bonne gorgée, grimaçant quelques peu alors que le liquide descendait le long de ma gorge brûlant cette dernière.. L'alcool allait m'aider à m'apaiser face à cette furie blonde qui me servait de future femme..


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 119
∞ avatar : Erin Heatherton
∞ crédits : Gaylee
avatar
MessageSujet: Re: Let's play a love game [Andrea]   Lun 17 Mar - 19:38

Let's play a love game

Se passant subtilement la langue sur sa lèvre inférieure, Ford se délecta de son cocktail. Il était frais, sucré juste ce qu'il fallait, et mieux encore, aux frais de Andrea, qui n'aurait jamais payé de son plein gré quoique ce soit à la blonde. Lorsqu'il lui demanda à quoi elle jouait, la demoiselle ne put s'empêcher d'esquisser un sourire calculateur, rivant son beau regard ambré dans les yeux bleus de son interlocuteur :

« -Oh mais mon chéri, mon seul plan est de ruiner toutes tes tentatives de drague de la soirée. »

Elle lui lança un large sourire, qui devrait surement dire qu'il la connaissait, et qu'il savait que quand elle avait une idée derrière la tête, Ford n'était pas du genre à attendre patiemment que ça se passe. Non, elle était du genre à provoquer et bousculer la chance pour arriver à ses fins. Même si au fond, elle était loin d'être une grande méchante manipulatrice, la demoiselle était on ne peut plus butée, et lorsqu'elle avait décidé de quelque chose, vous pouvez être sûrs qu'elle est du genre à se donner à 300% pour parvenir à l'atteindre. Voilà pourquoi il y avait fort à parier qu'Andrea n'aurait sans doute pas la possibilité ou l'opportunité de pouvoir aller draguer d'autres demoiselles sans que Ford ne vienne saboter ses tentatives. Et n'allait pas imaginer que malgré sa frêle silhouette elle se laissait facilement impressionner quand on essayait de l'empêcher d'agir, et qu'elle renonçait. Non, la miss Ashford avait de la ressource, et pouvait faire preuve d'une grande imagination, d'autant plus lorsqu'il s'agissait d'agacer son merveilleux fiancé.

Elle eut un sourire en coin en l'entendant commander une boisson, avant de rectifier aussitôt en en demandant plutôt deux. Il avait l'air irrité, et avait besoin d'une bonne dose d'alcool pour se calmer apparemment. Bien, c'était une bonne chose qu'il soit énervé, le jeu n'en serait que plus amusant. Elle observa du coin de l’œil le serveur s'occuper de la commande de Monsieur, tandis qu'elle même sirotait toujours ce cocktail qu'elle buvait à l’œil. Avant même que ses boissons n'arrivent, Valentina entendit distinctement un commentaire de la part du brun qui en temps normal l'aurait mise en rogne, mais ce soir, il semblait booster son impatience à lui pourrir la vie. Si bien que la demoiselle pivota sur son tabouret, ses jambes proches de celles du jeune Andrea, alors qu'elle lui adressait un sourire sauvage :

« -Les petites garces, hein ? Mais c'est pas typiquement ce genre de meufs qui te branchent Andrea ? Tout dans le décolleté, et rien dans la cervelle, pas vrai ? J'irais bien voir un autre mec, comme tu dis, mais la perspective de te pourrir la soirée est nettement plus tentante ! »

Elle haussa un sourcil, tout en faisant glisser le bout de son pied le long de la jambe du jeune homme, comme si elle essayait de l'aguicher comme toutes ces filles devaient le faire avec lui. Oh oui, Valentina ne connaissait que trop bien les filles qui intéressaient son fiancé. Tant qu'elles étaient belles et bien roulées, elles pouvaient être des exemples flagrants de coquilles vides sans la moindre personnalité ou être d'une bêtise à vous rouler par terre, il s'en fichait pas mal. Plus elles semblaient hautaines, prétentieuses, décérébrées, voire un peu salopes sur les bords, plus il semblait les apprécier. Voilà pourquoi le fait qu'il la traite, elle, de « petite garce » la faisait bien rire. Et ça montrait également qu'il ne cernait qu'à peine la tornade Ford.

Le sourire charmeur qu'elle portait sur ses lèvres jusque là s'évapora instantanément, alors que ses yeux se durcissaient, et qu'elle levait sa main à hauteur d'yeux, sa bague de fiançailles bien en évidence.

« -Pour ce qui est de ta nausée, il semblerait que tu doives la supporter encore de longues années. Toi et moi, c'est parti pour durer, au cas où tu en doutes encore. A la vie à la mort, Hillingsbrook. »

Elle baissa sa main, le fusillant du regard, et leva son verre en sa direction, comme pour lui porter un toast, puis d'un geste rapide, elle avalait le reste de boisson contenue dans son verre. Il ferait mieux de s'y accommoder à leur situation, qu'il le veuille ou non, ou à moins qu'il ne fuit le pays, dans quelques mois, ils seraient officiellement mariés et partageraient le même nom de famille. La seule perspective de savoir qu'elle vivrait tout le reste de sa vie avec un homme qu'elle n'aimait pas, et dont elle prenait un malin plaisir à lui tirer dans les pattes – et réciproquement – dégoûtait la belle blonde. Mais puisqu'elle vivait elle-même un enfer, elle était prête à entrainer Andrea dans celui-ci.

Trop occupée dans son sabotage du coup d'un soir que son fiancé tentait de se faire, Valentina ne semblait pas avoir remarqué le jeune homme assis au coin du bar, et qui la dévorait littéralement des yeux. Il sembla voir dans l'attitude de la jeune femme qui semblait se désintéresser de son voisin la bonne occasion pour tenter lui même sa chance, et sûr de lui, il s'était levé, s'était dirigé d'un pas assuré vers la demoiselle, lui effleurant le bras pour attirer son attention. Tout le corps de Ford s'était tendu suite à ce geste, elle avait horreur des contacts physiques imposés et non voulus avec d'illustres inconnus, mais quand elle s'était tournée vers le nouveau venu, l'air glacial qu'elle arborait se transforma en sourire en coin. Il voulait lui payer un verre, voilà qui était intéressant. D'un coup d’œil rapide, la blonde le détailla des pieds à la tête, plus grand qu'elle, à la silhouette athlétique, il avait des yeux verts pétillants qui devaient faire des ravages, et il avait ce sourire Colgate à la Andrea, ce qui fit que Val le prit en grippe dès le départ. Mais il tombait trop bien à point nommé pour qu'elle le repousse comme elle l'aurait fait en temps normal. Elle lui adressa un sourire mielleux, le genre de sourire dont les mecs comme lui s'imaginent très vite que c'est du tout cuit et qu'ils ne rentreront pas seuls le soir venu, puis elle glissa son index entre deux des boutons de la chemise du jeune homme, l'attirant un peu à elle.

« -En fait...j'ai pas vraiment soif. Mais j'ai très envie de danser ! »

L'air surpris voire interrogateur de l'inconnu fut vite remplacé par un sourire ravi, alors qu'il tendait déjà sa main à la blonde, l'invitant à aller danser, comme elle le demandait. Elle décroisa avec grace ses jambes, en faisant un peu trop pour embobiner un peu plus son Don Juan au regard baladeur, puis descendit de son tabouret avant de faire deux pas vers la piste, puis de s'arrêter pour se tourner vers Andrea, resté au bar.

« -Merci pour le verre, et pour le plaisir de ta compagnie ! Et amuses toi bien surtout ! »

Puis sans rien rajouter, elle suivit le jeune impatient qui tirait doucement sur sa main pour la convaincre de venir plus vite se coller à lui sur la piste de danse. Valentina ne se fit pas prier, et il ne leur fallut que quelques minutes pour qu'il pose ses mains sur les hanches de la blonde, alors qu'ils dansaient au corps à corps, insensibles aux autres personnes qui se pressaient autour d'eux.  

(coffee) sweet.lips



∞Young, Wild & Free.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Let's play a love game [Andrea]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's play a love game [Andrea]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vegas - Love Game [Terminé] [Hot]
» ╳ wash — LET'S PLAY A LOVE GAME.
» "Let's play a new game, ok?" [Sweets]
» Evanora: Good morning, my lady. I thought we could play a little game!
» choi ba go + love game

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRAZY PEOPLE :: SLIGO CITY :: Doorly park :: Boîte de nuit-