AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Célyas ∞ Feel so close

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
∞ messages : 1579
∞ avatar : Malik
∞ crédits : Maiie (a) Tumblr (g) ketchup (s)
avatar
MessageSujet: Célyas ∞ Feel so close    Mar 28 Jan - 12:54

Feel so close !
Céleste ∞ Elyas
« Elyas, je te laisse fermer la salle, je dois partir. Il ne reste que deux clients. » Le dit Elyas se retourna vers son employeur et lui fit un signe de la main pour lui faire comprendre qu'il n'avait aucun problème. Il était désormais habitué de partir le dernier de son endroit de travail. Il regarda un bref instant alentour de lui et remarqua qu'en effet, il ne restait que deux personnes toujours entrain de s'entraîner. Un petit blond qui était tout juste en train de ramasser ses biens personnels, s'apprêtant à partir et un Céleste, son colocataire qui était encore en train de lever des poids, il le regardait un peu plus, sans être capable de détacher ses yeux de lui. Normal, avec les muscles qui se contractaient à chaque effort, c’était difficile de faire autrement. Elyas était ébloui par ces derniers, de plus, il se trouvait pas assez musclé pour être entraineur de sport, ça devrait être le contraire. Il ne le quittait tout simplement pas des yeux, regardait chaque petit mouvement qu'il faisait. Alors, il ne s'était même pas aperçu que le blond s'était approché de lui, trop près à son goût. « Tiens, la tarlouze à une nouvelle proie, arrête de le regarder comme ça. » Lui dit-il les poings serrés comme s'il était prêt à lui donner un cou. « Arrête de baver, il ne joue pas dans ton camp lui. » Après ces paroles désobligeantes, le blond se retourna vers le mécheux pour lui adresser la parole. « Hey mec, la tapette te kiff, fait attention pour ne pas qu'il te saute dessus... Je t'aurai prévenu. » Lui dit-il assez fort avant de le pousser le Brésilien violemment contre le mur de la salle de sport. Pourquoi, certaines personnes peuvent être aussi ignobles que ça ? Qu'est-ce qu'il avait fait pour qu'il se fasse embêter continuellement par ce tyran, et à chaque fois ici, à son lieu de travail ? Ne sachant que dire ni que faire, ne pouvant pas se défendre ici sinon il pourrait perdre son job et soyons honnête même s’il n’en a pas vraiment besoin, il l’aimait bien son travail, Cillian resta de marbre, les points serrés, le fusillant du regard. Cela se paraissait qu’il se retenait pour ne pas lui foutre un coup de point à la figure. Sans plus un mot, voyant qu’Elyas n'allait pas répondre, comme d'habitude à chaque fois qu'il lui parlait, le jeune blond souffla avant de se diriger vers la sortie. Le Brésilien, refoulait sa colère, ne voulant pas s’énerver, pas ici du moins. Surtout qu'il est professeur de boxe, il pourrait très bien se défendre et mettre ce garçon K.O en deux secondes. Peu à peu, il reprit son calme et s'approcha de Céleste toujours en train de lever ses poids. « Une chance pour lui que je sois sur mon lieu de travail, il n’aurait plus de dent, si je ne me retenais pas. Bref, joli cœur, tu va te faire mal, tu ne tiens pas les poids comme il faut. » Lui annonça-t-il grinçant des dents se calmant au fur et à mesure qu’il parlait. Il le regarda droit dans les yeux et lui souris. Le tatoué regarda le châtain encore quelque seconde le matant un peu plus et fini par se positionner derrière lui, faisant par exprès pour le toucher en empoignant, les poignets du jeune homme pour les placer dans la position adéquate. Lorsque ceci fut fait, il eut soudainement une idée dans la tête, se rappelant soudainement que Céleste aimait passer pour le dominateur. Il approcha sa tête de la sienne et lui chuchota à l’oreille : « Je ferme la salle dans quinze minutes. Si tu as la moindre question, n'hésites pas à venir me le demander, je serai dans la salle de douche et si tu viens, je veux bien jouer à ton jeux de rôle dont tu m’as touché un mot. Sinon, on se voit au loft. » Elyas adressa un petit sourire aguicheur à son vis-à-vis et alla verrouiller la porte d'entrée. Bien entendu, les gens pouvaient en sortir, mais ne pouvaient pas y entrer. Par la suite, il prit en main tous les produits ménagers ainsi que les accessoires dont il avait besoin et après un dernier coup d'œil vers Céleste, entra dans les douches afin de prendre une douche avant de commencer son ménage de fermeture. Il espérait qu’il vienne le trouver mais en même temps, avait hâte de quitter les lieux, s'aventurer sous sa couette pour n'y ressortir que le lendemain matin. Sa journée avait été riche en émotion et disons que les paroles du blond lui avaient laissé un goût amers dans la bouche. Il avait grandement besoin de se défouler. Il détestait les homophobes, mais il y en a partout et jamais il ne pourra y changer quoi que ce soit.
Code by Silver Lungs


Dernière édition par A. Elyas da Silva le Lun 3 Mar - 5:55, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 127
∞ avatar : Payno'.
∞ crédits : Tumblr ; Jacage; Anaelle; Frenchadicted.
avatar
MessageSujet: Re: Célyas ∞ Feel so close    Lun 3 Fév - 19:24

Feel so close !
Cici ∞ Coco
Idée profondément stupide de vouloir aller à la salle de sport soulever des poids. Mon frère avait relever un certain aspect de mon physique dont j'étais peu fier. Mon absence totale de musculature. Certes, je n'étais pas le plus laid des hommes mais j'étais un peu trop maigre pour certains. Encore une fois, j'étais particulièrement touché par cette remarque qui m'avait laissé durant un moment perplexe. C'est ce matin, devant le miroir de la salle de bain, que j'ai enfin constaté qu'un peu de sport me ferait le plus grand bien. Mais face à ses altères, je me retrouvais comme nez à nez face à un obstacle. Je soupirais inlassablement avant de me lancer dans l'aventure. Fort heureusement j'avais opté pour un large tee-shirt qu'un débardeur bien trop moulant. Je n'étais peut-être pas gonflé de testostérone comme certains qui s'évertuaient à faire un concours de musculature. Ils étaient tous aussi pathétiques les uns que les autres. "Hey mec, la tapette te kiff, fait attention pour ne pas qu'il te saute dessus... Je t'aurai prévenu." Je relevais soudainement la tête comme-ci mes oreilles bourdonnaient méchamment face à ce surnom désagréable. Un mot fortement prohibé dans mon vocabulaire. Je l'avais bien trop entendu dans ma famille et mon frère en avait souffert terriblement. Un sourire carnassier s'affichait discrètement sur mes lèvres avant d'observer ce qui m'entourait. La scène qui venait de se dérouler sous mes yeux m'exaspérait au plus haut point. C'est pourquoi, je me redressais vivement avant de fixer ce blond faussement téméraire. "Tu sais, j'aime que l'on me suce la queue. Tu devrais essayer ça te décoincerais un peu connard." Inutile de chercher plus loin dans l'esprit ignorant de cet individu. Je replongeais vers ces altères démoniaques essayant de reprendre le rythme que je m'étais fixé. "Je... Je m'excuse, je ne te sauterai pas dessus comme l'autre à dis, mais tu ne tiens pas tes poids correctement, tu pourrais te blesser... Je... Je vais te montrer." Mon attention se reportait automatiquement sur cette voix mielleuse. Du moins, c'est ce que mes oreilles traduisait. J'avais en face de moi un type totalement canon. Le genre de type que l'on boufferait sans cesse sans lui laisser le temps de respirer. Il n'avait pas l'air très à l'aise et à vrai dire c'est ce qui faisait son charme. C'était donc lui le PD dans cette histoire ? J'avais finalement bien fait d'aller à la salle de sport. Ma tête basculait vers l'arrière observant le moindre mouvement de ses muscles. Comment ne pas fondre face à un tel spectacle ? Difficile, d'autant plus que depuis que j'avais goûté Miguel mon besoin sexuel augmentait sans cesse. "Je ferme la salle dans quinze minutes. Si tu as la moindre question, n'hésites pas à venir me le demander, je serai dans la salle de douche. Sinon, bonne soirée !" 15 minutes pour baisser son pantalon et le plaquer contre le mur. 15 minutes pour savourer cet Apollon. 15 minutes pour le faire crier. Ma réaction fut immédiatement. Je n'avais certainement pas besoin de plonger sous la douche vu le peu d'effort que j'avais fournis mais, j'avais d'autres idées en réserve. Je me dirigeais donc vers la salle de bain privatisée de cette salle de sport. Le bel éphèbe était là, sous l'eau, confiant qu'aucune personne aurait eu l'idée ingénieuse de le perturber. Je croisais les bras avant de murmurer assez fort à son encontre malgré, le bruit de l'eau. "J'ai une question pour toi. Est-ce que tu baises ?" Toujours tout en délicatesse décidément.
Code by Silver Lungs


Dernière édition par A. Céleste Prada le Lun 10 Mar - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 1579
∞ avatar : Malik
∞ crédits : Maiie (a) Tumblr (g) ketchup (s)
avatar
MessageSujet: Re: Célyas ∞ Feel so close    Mer 5 Fév - 15:50

Feel so close !
Céleste ∞ Elyas
Il faut donner un but à sa vie. À quoi ça nous sert de donner le meilleur de nous-mêmes si on n'a pas de rêves. Il faut se donner une raison de vivre. Et il ne faut jamais arrêter d'y croire. Quel que soit notre objectif. Même si on ne l'atteindra jamais. Même si notre rêve est impossible à réaliser. Il ne faut pas se laisser démotiver par les autres. Il ne faut jamais baisser les bras. C'est vrai que c'est important d'avoir des ambitions. Mais il ne faut pas pourtant oublier que ce n'est pas parce que l'on réalise nos rêves que l'on est heureux. C'est totalement véridique, Elyas n'a absolument rien de tout cela. Il avait un rêve, mais tout a été détruit lors de la mort de sa femme. Il aurait aimé devenir un grand chirurgien réputé, mais au lieu de cela, il est un simple professeur de sport, un entraîneur pour être plus exact. Et qu'est-ce qu'il s'apprêtait à faire à ce moment même ? Récurer les toilettes. La belle vie ! Phrase remplie de sarcasmes, mais également une pointe de dégout. Il n'aurait jamais cru possible un jour jouer à la femme de ménage et encore moins se laisser traiter de tous les noms possibles par des gens complètement à l'ouest concernant les attirances. Ils devraient le savoir qu'on ne choisit pas par qui on est attiré. C'est comme Céleste, encore présent dans la salle d'entraînement. Évidemment qu'il plaisait beaucoup à Elyas, il a tout pour faire rêvé mais il n'a pas décidé d'être attiré vers la gente masculine. Tout ça pour dire que le Brésilien avait eu la brillante idée de passé sous la douche avant de se mettre au boulot. Profitant des jets d'eau recouvrant son corps, ça lui permettait d'évacuer tous la colère ressentit quelques minutes plus tôt à cause du petit blond. Étant donner que le bruit de l'eau tombant sur le sol de la douche, Elyas n'entendit pas son colocataire faire en entrer, même s’il avait un doute qu’il n’allait pas être capable de résister à la proposition qu’il venait de lui faire. Il crut cependant frôler la crise cardiaque lorsqu'il entendit le châtain lui adresser quelques mots. Il était figé, n'osant pas se retourner, un long frisson le traversa, il était tout de même bon acteur, et avait décidé de faire plaisir à Céleste en jouant le jeu. « Euh... Je... euh. » Sois la seule réponse qu'il put lui donner jouant la personne coincée. Que voulez-vous qu'il lui dise d’autre ? Certes, il aurait pu se créer un personnage qui aurait pu lui dire,je n'ai pas baisé depuis trois ans ? Non, malheureusement, il n’y avait pas pensé... Avoir su. De plus, il jouait une personne trop timide pour lui avouer ça. Il prit donc une grande inspiration pour rentrer adéquatement dans son rôle avant de reprendre la parole. « Je ne vois pas... en quoi ça te regarde. Euh... Merci de t'inquiéter pour ma sexualité. » Wow ! Il n'en revenait pas, il l’avait tout de même bien le coincé du cul et il devait avouer qu’il aimait bien. Il ne se retourna pas pour autant, préférant fuir le regard du jeune homme, continuant à être dans son rôle à fond, pendant cette fois-ci à un personnage qui pourrait bien se créer. « As-tu une autre question ? » lui demanda-t-il tout bonnement en essayant du mieux qu'il le pouvait de ne pas lui laisser voir qu'il avait vraiment envie de rire, qu’il se trouvait pitoyable. Comment faire autrement ? Il avait une grande envie de déjà se faire sauter par le jeune homme et de plus, il venait de lui demander s’il baisait. Comme s’il ne le connaissait pas. Céleste jouait bien son rôle également, et Elyas s’en brûlait les droits ne sachant trop quoi lui répondre, mais ô combien excitant pour le jeune da Silva.
Code by Silver Lungs


Dernière édition par A. Elyas da Silva le Lun 3 Mar - 6:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 127
∞ avatar : Payno'.
∞ crédits : Tumblr ; Jacage; Anaelle; Frenchadicted.
avatar
MessageSujet: Re: Célyas ∞ Feel so close    Dim 16 Fév - 20:20

Feel so close !
Cici ∞ Coco


"Euh... Je... euh..." Adossé au mur, les bras croisés j'observais attentivement ce beau brun déstabilisé par mes propos. Certes, je n'y allais pas par quatre chemins mais il faut avouer que cela était amusant. La pudeur était sans doute quelque chose de très important pour lui mais j'avais tout mon temps et surtout l’envie de découvrir ce jeune homme totalement peu confiant. "Je ne vois pas... en quoi ça te regarde. Euh... Merci de t'inquiéter pour ma sexualité." J'éclatais de rire. Apparemment, il savait répondre avec tact au moins il n'était pas totalement soumis. Les paroles de cet abrutis de blond l'avait blessé. Je pouvais comprendre, après tout mon frère avait subit les affres de l'ignorance avec ma famille. Cela l'avait plus que détruit. "Je ne m'inquiète pas pour ta sexualité. J'ai juste envie de baiser avec toi. Mais en l’occurrence, tu me sembles plus coincé que je ne l'aurais cru. Pourtant, tu as un corps a en damné. C'est bien dommage tout ceci. Un charme pareil tu devrais en profité ! Ou bien tu te réserves pour le prince charmant ?" J'avais donc touché un point sensible lorsque son regard croisa le mien. J'avais cru décelé une lueur étrange. "C'est donc cela. Tu sais, le prince charmant n'existe que dans les rêves beau gosse." Je ne bougeais pas, je ne voulais pas non plus l'effrayer. Après tout, j'avais déjà manqué assez de bienveillance et de politesse pour m'approcher de lui même si j'en mourais d'envie. Comment pouvait-il autant douter de lui ? Certes, tout le monde n'était pas doté de mon audace légendaire mais tout de même un homme aussi beau que lui ne devrait pas se cacher sous cette timidité invalidante. "As-tu une autre question ?" Je souriais de toutes mes dents. J'avais l'air d'un prédateur comme ça après tout je l'étais. Il venait à nouveau de me tendre une perche et j’accourais pour le déstabilisé davantage. "J'ai toujours des tas de questions en réserve. Tu n'as pas répondu à ma première question d'ailleurs. Je pense qu'une bonne partie de jambe en l'air te ferais le plus grand bien. Si, c'est du sport que tu recherches, je crève d'envie de t'en donner. Tu sais, on peut faire tellement de chose avec une bouche."
Code by Silver Lungs


Δ La vie n'est qu'un souffle parmi tant d'autres.
Le temps file, le temps n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures. Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps. © signature by anaëlle.


Dernière édition par A. Céleste Prada le Lun 10 Mar - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 1579
∞ avatar : Malik
∞ crédits : Maiie (a) Tumblr (g) ketchup (s)
avatar
MessageSujet: Re: Célyas ∞ Feel so close    Lun 24 Fév - 6:34

Feel so close !
Paco ∞ Cillian
Pourquoi le jeune homme non loin derrière toi était-il en train de prendre tout son temps avant de te sauter dessus ? Trop mais alors beaucoup trop de temps pour toi. N'ayant pas la force de te retourner pour lui faire face, jouant le jeune homme beaucoup trop gêner, tu entrepris de continuer à te laver, du mieux que tu le pouvais sans pour autant empêcher quelques tremblements parcourir ton corps. Tu savais très bien qu'il avait les yeux posés sur ton postérieur et qu'il rêvait sans doute de te prendre là, toute suite et te faire crier de plaisir. Tu déglutis en pensant à ça. Tu en avais beaucoup trop envie toi aussi, mais devais rester dans ton rôle. Tu ne manquas tout de même pas de lui faire la remarque que tu appréciais qu'il se sente concerné par tes aventures, même si elle était réduite à rien du tout. Le châtain ne prit pas une seconde pour répondre à son tour. "Je ne m'inquiète pas pour ta sexualité. J'ai juste envie de baiser avec toi. Mais en l'occurrence, tu me sembles plus coincé que je ne l'aurais cru. Pourtant, tu as un corps à en damner. C'est bien dommage tout ceci. Un charme pareil, tu devrais en profiter ! Ou bien, tu te réserves pour le prince charmant ?" Tu baissas la tête lorsqu'il toucha ton point sensible. Il avait vu juste, tu n'étais pas de ces personnes qui couchaient avec d'autre seulement pour le plaisir. Tu avais besoin de ressentir quelque chose pour la personne qui partageait avec toi le plaisir ultime de la vie. Tu te retournas nonchalamment et croisas son regard à peine quelques secondes avant de rebaisser les yeux vers le sol. "C'est donc cela. Tu sais, le prince charmant n'existe que dans les rêves beau gosse." « Comment peu, tu me parler de la sorte, je ne suis pas idiot, je sais bien qu'il n'existe pas. » Lui avouas-tu la voix tremblante. Il reprit presque aussitôt après lui avoir demandé s'il avait d'autre question pour toi. Décidément, il n'en manquait pas une pour se la ramener. "J'ai toujours des tas de questions en réserve. Tu n'as pas répondu à ma première question d'ailleurs. Je pense qu'une bonne partie de jambes en l'air te ferait le plus grand bien. Si, c'est du sport que tu recherches, je crève d'envie de t'en donner. Tu sais, on peut faire tellement de choses avec une bouche." Tu déglutis automatiquement fasse à ses propos ça t'excitais énormément, tu n'avais pas encore eu la chance de recevoir sa bouche contre ton sexe, c'était tout qui avait tout fait le travail. Alors, il désirait réellement te baiser, là comme ça. Tu n'en revenais toujours pas comment il était bon dans son rôle. « Je... Je ne couche pas avec n'importe qui, surtout si je ne ressens rien pour la personne... Se... Se n'est pas mon genre alors s'il te plait... Laisse-moi tranquille... Avec ça. ». Parce qu'il faut bien se l'avouer, il n'était absolument rien pour toi et de plus, il t'effrayait avec ses propos trop crus.
Code by Silver Lungs


Dernière édition par A. Elyas da Silva le Lun 3 Mar - 6:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 127
∞ avatar : Payno'.
∞ crédits : Tumblr ; Jacage; Anaelle; Frenchadicted.
avatar
MessageSujet: Re: Célyas ∞ Feel so close    Sam 1 Mar - 19:33

Feel so close !
Cici ∞ Coco


"Comment peu, tu me parler de la sorte, je ne suis pas idiot, je sais bien qu'il n'existe pas." Tu ricanes car tu le trouves justement très idiot. Tu ne comprends toujours pas comment un type aussi canon que lui se retrouve aussi candide. Tu aimerais pouvoir l'extraire de sa timidité mais vu la façon dont-il réagissait, il y avait encore énormément de travail à fournir sur sa personnalité. Il reflétait un manque total de confiance en lui. Sa personnalité n'allait sans doute pas avec le reste de son corps. Peut-être était-ce mal de le juger. Il avait dû sans nulle doute subir beaucoup de brimades lors de son enfance. Il n'y avait qu'à voir la manière dont-il avait réagit face à ce blond totalement ignorant. Aberrant. Tu crevais d'envie de le secouer pour qu'il puisse enfin ouvrir les yeux. Le baiser aussi par la même occasion. "Je parle comme je veux. Justement, ce que je vois devant moi c'est un con. Un abrutis qui n'ose pas ouvrir sa gueule et qui est complètement envahit par des images utopiques. Lâche toi un peu. Je suis certain que tu as oublié l'effet que pouvais avoir une fellation sur tout ton corps. Imagine toi devenir totalement paralysé par le plaisir. L'extase absolue." Tu sais pertinemment que la façon dont tu parles l'effraie. Mais c'est ce qui te plait chez lui. Sa manière de réagir à tous propos salaces. Ces frissons qui parcourent sa peau nue à chaque fois que tu parles de sexe. Cet homme n'avait pas dû tombé sur la bonne personne. Une personne qui puisse lui redonner confiance en lui. Cette fameuse personne qui lui ferait accepter son corps tout comme son orientation sexuelle. "Tu sais tu n'a pas avoir honte d'aimer les queues. C'est ton droit. Tu ne devrais pas écouter les gens haineux. Au contraire, l'ignorance est une marque de lâcheté." Tu soupires encore. Tu es plus qu'agacer de devoir attendre. Tu n'as qu'une chose en tête baiser. D'ailleurs, tes caprices les plus infimes ont toujours été comblés alors pourquoi pas celui-ci ? "Je... Je ne couche pas avec n'importe qui, surtout si je ne ressens rien pour la personne... Ce... Ce n'est pas mon genre alors s'il te plait...Laisse-moi tranquille... Avec ça." Tu éclates de rire avant de t'approcher davantage. Évidemment, tu n'iras pas jusqu'à le toucher. Cet homme prude ne t'a pas donner la permission et d'ailleurs tu comptes bien l'obtenir au prix d'efforts insurmontables. Tu es assez proche de lui, tes pulsions sont difficiles à contrôler mais tu sais pertinemment que se faire désirer est source de désir. Ton souffle se répercute sur les omoplates humides de ce jeune innocent. "Je l'ai bien compris ! Tu es plutôt du genre moine non ? J'espère que tu te branles de temps à autre quand même ?!" Tu te pinces légèrement les lèvres histoire de surmonter cette envie folle de le plaquer contre le mur. Tu n'as pas penser à enlever tes baskets après tout tu peux bien être tremper par le jet d'eau qu'importe ton esprit est accaparé par autre chose de plus intense.  "Embrasse moi. Juste un baiser. Je suis certain que tu as oublié combien les lèvres d'un homme peuvent être enivrantes."  
Code by Silver Lungs


Δ La vie n'est qu'un souffle parmi tant d'autres.
Le temps file, le temps n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures. Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps. © signature by anaëlle.


Dernière édition par A. Céleste Prada le Lun 10 Mar - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 1579
∞ avatar : Malik
∞ crédits : Maiie (a) Tumblr (g) ketchup (s)
avatar
MessageSujet: Re: Célyas ∞ Feel so close    Mer 5 Mar - 22:06

Céleste & Elyas
Feel so close
Qu'est-ce qui t'a pris d'initialisé ce stupide jeu entre vous ? Tu es loin d'être comme ça en vérité. Certes, tu es joueur, mais ça s'arrête là. Toutefois, tu sais qu'il est très dominateur et tu ne peux qu'aimer et le fait d'être que tous les deux à la fermeture de ton lieu de travail t'avait donné des idées très salaces. Comment faire autrement de toute façon, ton fils est à la maison et disons que tu ne tiens pas à lui faire entendre certaine chose. Dans tous les cas, tu as décidé de rester dans ton personnage et le tenir jusqu'au bout, jusqu'à ce que tu n'en sois plus capable. Tu as toujours été doué pour la comédie et tu lui montres bien, lui avoir demandé comment pouvait-il te parler de la sorte. Il faut dire qu'il jouait très bien son rôle également, quoi que ce ne soit pas vraiment du jeu pour lui, tu ne le connais pas vraiment, mais Céleste à toujours été comme ça depuis que tu as fait sa rencontre. "Je parle comme je veux. Justement, ce que je vois devant moi c'est un con. Un abrutis qui n'ose pas ouvrir sa gueule et qui est complètement envahit par des images utopiques. Lâche-toi un peu. Je suis certain que tu as oublié l'effet que pouvais avoir une fellation sur tout ton corps. Imagine toi devenir totalement paralysé par le plaisir. L'extase absolue." Tes yeux se froncèrent l'espace de quelque seconde, il essayait de jouer au plus malin et tu détestes ça. Tu n'aurais qu'une envie en ce moment même et ce n'est pas de lui tailler une pipe, mais bien de le ravager de coup pour qu'enfin, il ne te parle plus de cette façon, mais non, ça serait dommage et tu préfères garder le contrôle de tes actes et rester le petit coincé qu'il aime tant voir. Mais il a raison d'une chose, tu ne te rappel plus des effets d'une fellation et tu déglutis sans te forcer cette fois. Tu fais comme si tous les mots sortant de sa bouche te donne la chair de poule, comme si tu voulais partir en courant sans te retourner, mais en plus, il continue de parler et ça te donne envie de rire. "Tu sais tu n'a pas avoir honte d'aimer les queues. C'est ton droit. Tu ne devrais pas écouter les gens haineux. Au contraire, l'ignorance est une marque de lâcheté." Alors peut-être étais-tu lâche en vrai. Tu n'a jamais eu peur de dire que tu aimes les hommes mais il était hors de question que tu lâches ta position, il ne fallait tout simplement pas, tu peux te montrer très convainquant parfois. Malgré tout, tu vois qu'il commence à perdre patience, de ne pas avoir ce qu'il désire, mais tu ne bronches pas plus et continue à l'embêter, jusqu'à lui dire que tu ne couchais pas avec n'importe quoi, surtout lorsque tu ne ressens pas les sentiments. Il se met à rire sans que tu ne t'y attente et s'approche de toi, il ne te touche même pas, te frôle à peine, tu as énormément de difficulté à résister à l'envie de te jeter sur ses lèvres et surtout lorsque son souffle se fait ressentir sur ta peau, tu te sens frémir. Tu sais que tu auras de plus en plus de difficultés à jouer le jeu avec les minutes qui passeront. Il a toujours réussi à avoir ce qu'il désire et tu là su à tes dépens, il réussira encore, tu le sais, tu le sens, mais tu tiendras le plus possible. "Je l'ai bien compris ! Tu es plutôt du genre moine non ? J'espère que tu te branles de temps à autre quand même ?! Embrasse-moi. Juste un baiser. Je suis certain que tu as oublié combien les lèvres d'un homme peuvent être enivrantes." Tu prends une grande inspiration, le problème, c'est que tu sais qu'il est si prêt de toi et que tu as une irrésistible envie de le toucher sans le pouvoir. « Euh... Je... Ça ne te regarde pas et non, je... ne t'embrasse pas, je ne te connais même pas. Va te trouver un autre pion avec qui jouer, j'ai du ménage à faire et si tu restes là, je ne pourrai pas avancer et fermer la salle. » Bien entendu, tu essaies de changer le sujet de la conversation même si tu sais très bien qu'il ne te laissera pas te tirer comme ça. Il a plus d'un tour dans son sac. Tu te retournes donc face à lui en ayant pris en main une serviette préalablement pour l'attacher alentour de tes hanches. Il est venu te trouver encore tout habillé et ça te fait sourire tout à-coup. Tu mets une de tes mains sur son torse afin de le faire reculer un peu. La proximité dont il se trouve te laisse fébrile. « Maintenant, tu m'excuseras, mais j'ai des choses à faire. » Lui annonces-tu le mieux que tu pouvais sans le quitter des yeux, mais tu finis par regarder le sol, t'apercevant qu'un coincé ne défie pas du regard une personne comme ça. Tu le pousse tranquillement par la suite hors de la douche de la façon la plus délicate qui sois. Tu ne sais même plus comment agir et ça te trouble, il te trouble l'esprit.
code par ketchup pour usage exclusif sur crazy people. usage extérieur interdit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 127
∞ avatar : Payno'.
∞ crédits : Tumblr ; Jacage; Anaelle; Frenchadicted.
avatar
MessageSujet: Re: Célyas ∞ Feel so close    Lun 10 Mar - 18:13

Feel so close !
Cici ∞ Coco


Tu soupires cet homme est exaspérant. Son esprit est subjugué par des images d'une vie sentimentale parfaite. Il résumait à la perfection l'abrutis ignorant. Impossible de faire changer d'avis un entêté pareil. Après tout comme tu sembles te le répéter sans cesse, tu as d'autres chats à fouetter. Tu n'as pas capituler, loin de là. Seulement, tu n'as pas envie de refaire le monde surtout en voyant cet idiot errer dans sa petite bulle d'évasion. Tu lui souris hypocritement avant de reculer et de le laisser passer. Tu n'es pas là non plus pour jouer le mec lourd et collant. Tu as juste envie de baiser. Le problème c'est qu'il ne semble pas vouloir se laisser aller au plaisir. Dommage, tu aurais aimer goûter à sa peau et sentir son corps vibrer sous tes coups de reins. "Euh... Je... Ça ne te regarde pas et non, je... ne t'embrasse pas, je ne te connais même pas. Va te trouver un autre pion avec qui jouer, j'ai du ménage à faire et si tu restes là, je ne pourrai pas avancer et fermer la salle." Tu dévoiles un sourire presque calculateur. Tu as beau te mettre dans une colère noire assez déroutante lorsque l'on te manque de respect, mais la situation actuelle te fais plus rire qu'autre chose. Tu ressens une profonde pitié pour cet homme. Une pitié mesquine. Tu t'efforces de ne pas lui rire au nez. Tu lèves les bras en signe de capitulation, toujours avec ce foutu sourire fourbe accroché à tes lèvres. "Ah oui...J'oubliais tu as besoin du prince charmant pour pouvoir sentir ses lèvres autour de ta queue. Excuse moi d'avoir offensé ton âme si sensible. Et en plus tu fais le ménage, une vraie Cendrillon. Charmant. Sauf que la belle Cendrillon à un balais dans le cul. Ironie du sort tu ne trouves pas ?" Tu le laisses s'échapper. Après tout tu sais pertinemment qu'un jour où l'autre il viendra à genoux pour te sucer. "Maintenant, tu m'excuseras, mais j'ai des choses à faire." Tu souris toujours comme un enfoiré. Après tout tu es un sacré con et tu ne le contestes même pas. Tu le regarde s'éloigner de toi avec maladresse. Tu le troubles et tu le sais très bien, seulement Monsieur est bien trop borné pour faire quoique se soit. "Très bien Majesté. Je vais vous laissez faire le ménage. Baiser ou frotter ? Tu as choisis le plus déprimant. Un conseil frotte pas trop fort le sol, tu vas avoir des difficultés à te branler. Oh...Si bien sur tu sais ce que cela veut dire sa majesté la prude." Tu l'ignores totalement lorsque tu rejoins la salle pour récupérer ton sac. Tu résistes encore à l'envie de lui lancer des piques salaces. Tu es juste ravis de voir à quel point il n'est pas insensible à tes propos.
Code by Silver Lungs


Δ La vie n'est qu'un souffle parmi tant d'autres.
Le temps file, le temps n’attend personne. Le temps guérit toutes les blessures. Tous autant que nous sommes nous voulons plus de temps. Du temps pour se relever, du temps pour grandir, du temps pour lâcher prise. Du temps. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
∞ messages : 1579
∞ avatar : Malik
∞ crédits : Maiie (a) Tumblr (g) ketchup (s)
avatar
MessageSujet: Re: Célyas ∞ Feel so close    Mer 12 Mar - 2:59

Feel so close !
Paco ∞ Cillian
Jouer à ce jeu puéril, faire semblant d'être quelqu'un d'autre, tu n'en peu plus. Ce n'est pas toi, ça n'a jamais été, toi et de plus, tu trouves ça extrêmement difficile de ne pas pouvoir lui baisser les culottes sur-le-champ afin de lui faire la fellation de sa vie. Il en avait déjà eu un avant-goût, mais pas lorsque tu étais en manque de sexe. Surtout lorsque ta journée n'avait pas été comme tu l'aurais désiré. Mais maintenant, tu es là à jouer le gros con coincé du cul et tu as vraiment très hâte qu'il te dise une parole qui pourrait te faire changer d'attitude. Tu n'attends que ça en fait. Lorsqu'il te demanda de l'embrasser, tu refusas. Même si tu n'avais pas eu à prendre ce rôle débile, tu aurais refusé. Tu lui avais bien dit que tu n'embrassais personne depuis bien longtemps. Pour toi, l'échange de salive est égal à avoir des sentiments pour la personne, et ce n'est pas le cas en ce moment. Certes, tu avais bel et bien posé tes lèvres sur les siennes lors de vos derniers ébats, mais ce n'était qu'une passade, qu'un petit coup de blues. Tu étais dans un autre monde sous ses coups de reins, tu ne pouvais faire autrement. Mais dorénavant, tout était différent. Tu ne te laisseras plus briser tes barrières de la sorte. "Ah oui... J'oubliais, tu as besoin du prince charmant pour pouvoir sentir ses lèvres autour de ta queue. Excuse-moi d'avoir offensé ton âme si sensible. Et en plus, tu fais le ménage, une vraie Cendrillon. Charmant. Sauf que la belle Cendrillon à un balai dans le cul. Ironie du sort, tu ne trouves pas ?" Tu aurais voulu rire à sa remarque puisque oui, c'était tout à fait ça, mais tu ne bronchas pas, tu pris à la place un air offusqué, tout en te dégageant de lui, sortir de la douche au plus vite. Essayant de te persuader de ne pas lui sauter au cou, tu décidas de lui dire que tu avais autre chose à faire et donc de te laisser tranquille. Sauf que tu ne pensais pas qu'il allait réellement le faire. "Très bien Majesté. Je vais vous laissez faire le ménage. Baiser ou frotter ? Tu as choisi le plus déprimant. Un conseil frotte pas trop fort le sol, tu vas avoir des difficultés à te branler. Oh... Si bien sur tu sais ce que cela veut dire sa majesté la prude." Ce fut la parole de trop, tu restas ébahi face à ses dires. Il était donc comme cela avec les timides. Au moins, il ne les forçait à rien, ce qui lu donnait un point positif. Néanmoins, tu le laissas sortir de la salle de bains et tu décidas de le suivre. Tu n'avais toujours que ta serviette alentour de la taille, mais tu t'en foutais royalement, vous étiez seul. La salle était fermée et les lumières tamisées. Si jamais quelqu'un te voyait, il allait seulement pouvoir se rincer les yeux. Avec le corps que tu as, c'est tout à fait normal. « Tu penses t'en aller où comme ça mon grand ? Tu crois réellement que tu vas t'en tirer comme ça ? Sa majesté la prude n'en a pas terminé avec toi. » Voilà que le personnage était parti pour laisser place au vrai Elyas. Plus question de jouer le grand coincé du cul bien trop timide. Tu lui pris le poignet pour le retourner vers toi et t'approchas rapidement de lui, collant ton front contre le siens, le regardant dans les yeux. « Tu m'as réellement pris pour un con, c'est ça ? » Tu te décollas de lui et empoignas son survêtement de sport pour l'emmener avec toi, au point de départ. C'est-à-dire la douche. Tu n'avais pas dit ton dernier mot et la partie ne faisait que commencer. Arrivé dans la pièce, tu le poussas lourdement contre le mur et lui enlevas rapidement sa chemise et passa tes doigts le long de son torse. « Je ne pourrai jamais me lasser de ce corps sublime. » Il était tout simplement musclé à souhait et tout à fait sublime. Parfait à tes yeux. C'était le cas de le dire.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Célyas ∞ Feel so close    

Revenir en haut Aller en bas
 

Célyas ∞ Feel so close

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Mÿ <3 __ Atelier [ - CLOSE - ]
» Attaque Close combat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRAZY PEOPLE :: SLIGO CITY :: cranmore :: Salle de sport-