AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 I'm not nervous, it's just a different way for saying that i love you •• Mayel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
MessageSujet: I'm not nervous, it's just a different way for saying that i love you •• Mayel   Lun 17 Fév - 23:29

Rachel & Maya
Isn't love, it is?


Maya venait de rentrer de son travail, et elle déposa ses affaires de travail dans le panier à linge, avant de se dirigée vers sa chambre, elle se changea, enfilant un tee-shirt plutôt simple et un jogging. Jusqu’ici rien de nouveau. Elle se sentait usée. Comme lasse de travailler, sa vie, elle était plutôt ennuyante à vrai dire. Elle se levait, s’habillait, aller travailler, revenait, faisait un jogging les mardis soirs, se changeait, allait se coucher. Et c’était cela, encore et encore. A ce malaise se rajoutait un problème un peu plus grave que l’ennui de cette routine. Il y avait Rachel.

Rachel, c’était une fille qu’elle avait rencontré à l’hôpital. Maya était une éternelle maladroite, et elle s’était fait une jolie entorse de la cheville a force de courir sur des sentiers boueux et impraticables. C’était tout elle ça. Alors elle s’était rendue à l’hôpital, et là-bas, elle avait été soignée par la jolie Rachel. Jeune femme brune et très gentille, elles étaient devenues copines, puis amies, et se voyait quasiment tous les jours, chacune s’arrangeant pour voir l’autre. Toutes les deux, elles s’adoraient, et Maya aimait beaucoup l’entendre rire, ça faisait peut être idiot dit comme cela, mais son rire faisait sourire Maya. Juste cela, et elle était heureuse pour la journée. Sauf qu’en ce moment, leur relation n’était pas à son apogée. En fait, ça c’était dégradé il y avait environ un mois. En fait, la discussion était anodine, et portait sur les garçons, elles plaisantaient, puis tout à coup, Rachel lui avait avoué que les hommes, ça n’était pas ce qu’elle préférait. Alors Maya avait eu un genre de choc. Elle avait souri, dit que Rachel faisait ce qu’elle voulait. Quand elle était rentrée chez elle et s’était couchée, elle n’avait pas trouvé le sommeil. Elle ne savait pas pourquoi, mais les mots de la brune lui trottait dans la tête. Mais elle n’avait rien dit, elle s’était contentée d’hocher la tête, de sourire. Alors pendant quelques jours tout s’était passé normalement. Puis Maya s’était mise à rougir, puis à surprendre en train de regarder son amie avec insistance. Elle avait fait gaffes sur gaffes et parfois, il y avait dans ses phrases des sous-entendus qu’elle réalisait une fois seule. Un jour, elle avait collé son épaule contre la sienne, un autre jour elle lui avait pris la main, encore un autre elle avait souri bêtement pendant tout le repas. Mais ces rares moments de béatitude et de rapprochement était suivis de balbutiements, et de commentaires incompréhensibles. Parce que flirter comme cela avec une fille, en public ou en privé, ça la gênait, elle rentait chez elle, à moitié honteuse. Malgré le fait qu’elle soit majeure et puisse faire ses propres choix, elle savait que sa sœur désapprouverais, elle ne sentait pas encore prête pour le dire à tout le monde. Pas encore. Et peut-être ne le serait-elle jamais. Quoi qu’il en soit, cette brune, elle était tombée amoureuse d’elle, mais elle ne pouvait pas rester deux minutes en place à ses côtés. Elle avait envi de l’embrasser puis, une seconde plus tard, de partir en courant. Elle avait besoin de passer du temps avec elle, mais ça devenait un calvaire.

Ce soir, elle se sentait seule, sa tante et sa sœur passait un week-end à la campagne, et la première lui avait laissé les clés. Elle n’avait envie de voir personne, à part Rachel. Alors elle avait sorti son téléphone, et elle lui avait envoyé un message. « Tu passes à la maison ? Envi de te voir. Bisous. » Ça sonnait étrangement. La deuxième partie du message était mielleuse à souhait, et après l’avoir envoyé, Maya se sentit horriblement mal. Elle enjamba les marches jusqu’à sa chambre, elle se dirigea directement vers son placard et enfila un jean et une chemise avant de passer dans la salle de bain. Elle remaquilla, se coiffa puis redescendit en bas. Elle fit cuire des pâtes et alluma la télé, en attendant un message de Rachel. Celui-ci arriva plus tard dans la soirée, lui confirmant qu’elle viendrait. Maya remit ses cheveux en place, mit les pates au chaud et mit deux assiettes sur la petite table du salon. Elle n’avait plus qu’à attendre. Une heure plus tard, quelqu’un toquait à la porte, Maya courut jusqu’à celle-ci et toussota avant d’ouvrir, le sourire aux lèvres. Bien qu’on pouvait lire sur son visage qu’elle était stressée. Ce n’était pas un rendez-vous, alors pourquoi était-elle si nerveuse ?

« Salut, rentre vas-y. »

Elle ouvrit grand la porte. Rachel était déjà venue, mais cette fois, Maya s’était donnée la peine de tout ranger. Rachel rentra.

«Assied toi, je t'en prie. Tu veux quelque chose à boire ? »

Elle était nerveuse. Mais vraiment. Pourquoi se mettait elle dans cet état la ? Est ce que ça se voyait ? Elle alla cherchait ce que lui avait demandé Rachel, puis la posa sur la table basse. Elle prit place sur le canapé aux cotés de la jeune femme.

« Ça faisait longtemps qu’on ne s’était pas vues. Comment s’est passée ta semaine ? »

Lisez y, ça fait une semaine que je t’évite, mais tu me manquais trop.

Codes par Wild Hunger.


Dernière édition par Maya M. Ramirez le Dim 23 Fév - 11:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: I'm not nervous, it's just a different way for saying that i love you •• Mayel   Mar 18 Fév - 9:51

Aujourd'hui, Rachel avait travaillé d'après-midi. C'était une bonne petite journée comme elle les aime : pas d'urgence, pas de famille accaparante, des collègues avec qui elle s'entendait bien, des médecins pas trop demandeurs... A la fin de la journée, elle conclut que c'était une petite journée tranquille. En attendant l'équipe de nuit, qui arriverait incessamment sous peu, Rachel consulta son téléphone portable par curiosité. Elle fut surprise de voir qu'il y avait un message non lu, surtout qu'il venait de Maya.

Elle relut plusieurs fois le nom du destinataire du message, histoire d'être sûre que ce soit bien Maya. Voilà maintenant une semaine qu'elle n'avait pas eu de nouvelles de la jeune femme. Pourtant, ce n'est pas faute de lui avoir envoyé de nombreux messages, ou même d'avoir tenté de l'appeler. Au bout du troisième jour, Rachel avait fini par abandonné, elle ne voulait pas paraître pour une harceleuse. Et puis si Maya ne voulait pas lui répondre, il y avait certainement une raison. Et même si Rachel refusait de l'admettre, ça avait été dur de ne pas céder à la tentation d'envoyer ne serait-ce qu'un tout petit sms.

Rachel ouvrit le message qui ne se composait que de deux phrases. Un large sourire s'étira sur son visage lorsqu'elle lut que Maya lui proposait de passer chez elle. La jeune femme commença à tapoter sur les touches, mais l'arrivée de ses collègues de nuit l'empêcha de continuer. Elle fit les transmissions à ses collègues rapidement pour répondre au plus vite à Maya. Rien qu'en pensant qu'elles se verraient ce soir, le cœur de Rachel ne cessait de s'emballer. Les deux collègues de Rachel s'amusaient même de la voir si impatiente, essayant d'en savoir plus. La brune annonça qu'elle allait voir une amie ce soir et n'en précisa pas plus.

En route vers les vestiaires, elle composa son sms, n'écoutant même pas sa collègue d'après-midi qui lui parlait des exploits de son fils. Elle envoya donc sa réponse qui était : "Avec plaisir Smile J'arrive d'ici trente minutes." Une fois dans les vestiaires, elle enfila son jean, sa marinière et ses boots cloutées. A ce moment là, Rachel entra dans un long moment de réflexion. Était-elle bien habillée pour aller chez Maya ? Finalement, elle conclut que si elle devait passer chez elle se changer, ça prendrait trop de temps ; alors elle resterait habiller ainsi. Rachel enfila son perfecto et noua l'écharpe autour de son cou.

Elle salua sa collègue et entra dans sa voiture. Elle jeta littéralement son sac à main sur le siège passager et démarra en trombe. Au bout de 100 mètres, elle se mit à rouler à vitesse normale. Après tout, ça ne servait à rien de se tuer sur la route. Et puis maintenant, l'impatience avait laissé place à l'anxiété. Car depuis quelques semaines, la relation entre Maya et Rachel connaissait des hauts et des bas. La jeune femme se demandait si ce revirement de situation n'était pas dû à sa révélation sur son homosexualité. Mais ça lui paraissait absurde, Maya n'avait pas paru choquée, sinon elle aurait coupé les ponts. Et puis, elles étaient amies ! Même si au fond d'elle, Rachel appréciait peut-être trop Maya. Parfois, les gestes de Maya la rendait heureuse et gênée à la fois. Elle appréciait que la jeune femme lui prenne la main ou lui sourit pour un oui ou pour un non. Mais Rachel se sentait aussi honteuse. Comment pouvait-elle ressentir de l'amour envers son amie. Amie, qui plus est, était hétérosexuelle ! Rachel s'était donc convaincue que cet amour était impossible. Même si certaines attitudes de Maya la déstabilisée.

Rachel gara sa Seat Ibiza devant la maison des Ramirez. Elle toqua à la porte et réajusta ses vêtements avant que la porte ne s'ouvre. Maya vint ouvrir la porte et l'invita à entrer. Rachel claqua la bise à Maya et entra d'un pas léger dans la maison. Comme lui indiquait Maya, elle s'assit sur le canapé et à la demande de la jeune femme, elle prit un verre de vin blanc. Rachel regarda Maya la servir, sa chemise lui allait à merveille. Elle secoua la tête et reprit ses esprits. Elle remercia Maya de l'avoir servit et la jeune femme s'installa à ses côtés.


"Oui ça a été, j'ai pas mal bossé cette semaine. Et toi ta semaine ? Tu as du être pas mal occupée, alors j'ai décidé d'arrêter de te harceler avec mes sms."

Un rire gêné s'échappa de la bouche de Rachel. Voilà une phrase qu'elle aurait préféré ne pas sortir. Mais en même temps, elle voulait savoir pourquoi Maya ne donnait plus signe de vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
MessageSujet: Re: I'm not nervous, it's just a different way for saying that i love you •• Mayel   Mar 18 Fév - 23:01

Rachel & Maya
Isn't love, it is?


MMaya n’amenait quasiment personne chez elle d’habitude. En fait, à part sa grande sœur, qui ne venait presque jamais, car elle n’aimait pas trainer dans les quartiers moyens depuis qu’elle avait enfin réussit à accéder à une plus haute classe sociale, personne ne venait. Il y avait bien les copines femmes de ménage de sa tante, ou tous les premier vendredis du mois les potes de sa petite sœur, mais sinon, rien. Ni même les habitants, sa tante travaillait beaucoup trop pour se reposer chez elles, et sa sœur n’amenait que ses plus proches amis en prévenant des semaines à l’avance, car elle se faisait inviter chez des personnes riches, sans les inviter en retour. Vous imaginez la honte ? C’était encore une différence entre elle et ses sœurs. Ces deux-là, depuis qu’elles avaient quittées Madrid et leur petit appartement minable, elles se prenaient pour des personnes de situations aisées, et tandis que sa grande sœur utilisait tout l’argent économisé au fil des années par ses nombreux petits boulots qu’elle avait exercés par le passé, sa petite sœur, elle, faisait les boutiques avec ses copines riches et se faisaient prêtée tout ce qu’elle pouvait. Maya, elle, restait dans le même quartier, avec le même métier moyen et les amis moyens, dans cette ville... Moyenne. Ca ne la dérangeais pas plus que cela, en fait, prétendre être une fille issue d’une famille aisée ne la branchais pas plus que cela.

Il n’y avait donc pas beaucoup de gens qui venaient. On aurait pu parler des conquêtes de Maya, mais elles se comptaient sur les doigts de la main. Même complétement alcoolisée, elle dépassait rarement le stade du flirt. Au bout du compte, l’alcool l’endormait plus qu’il ne l’éveillait. Alors Maya avait nettoyé la maison le matin même, comme si elle avait prévu d’inviter la jeune brune, comme si elle avait senti que quelqu’un allait venir. Elle commença à boire une gorgée de son verre d’eau quand Rachel lui répondit :

"Oui ça a été, j'ai pas mal bossé cette semaine. Et toi ta semaine ? Tu as dû être pas mal occupée, alors j'ai décidé d'arrêter de te harceler avec mes sms."

Maya faillit recracher son verre d’eau et elle le posa sur la table, à moitié étouffée. Sa réplique l’avait surprise. Et si Rachel avait deviné son malaise ? Impossible, Maya était sure d’avoir parfaitement feint l’indifférence quand le sujet avait été abordé. Alors pourquoi avait-elle l’impression que Rachel avait deviné qu’elle l’avait évitée toute la semaine ? Elle prit une expression ennuyée.

« Eh bien mon travail m’a pris beaucoup de temps et mon portable est resté éteint toute la semaine. Ne t’inquiété pas, pour l’oubli d’aller mon portable, ma grande  sœur m’a déjà descendue à ce propos. »

Elle eut un rire nerveux. C’était faux, sa grande sœur s’en foutait cordialement que Maya réponde ou pas, mais si elle ne répondait pas... Elle se ferait tuée par sa petite sœur, qui la réquisitionnait, elle et sa voiture, toutes les deux heures pour la conduire ici et là. C’était déjà du temps ensemble, même si c’était entre deux rendez-vous. Elle espéra que son mensonge passerait comme une lettre à la poste. Elle posa son bras sur le dossier du canapé, à quelques centimètres de l’épaule de Rachel, puis sa voix se fit amusée :

« Et puis tu sais bien que tu peux me harcelée autant que tu veux. »

Elle n’avait réalisé que la gnagnantise de sa phrase qu’après l’avoir dite, et un léger rouge lui monta aux joues.


Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'm not nervous, it's just a different way for saying that i love you •• Mayel   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm not nervous, it's just a different way for saying that i love you •• Mayel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Anything you can suck at should make you nervous. » || Miss Lightwood
» I'M NOT NERVOUS, I JUST DON'T LIKE YOU ◮ Olympe R.Edisson
» Choi Heaven ☆ Always nervous If you’re gonna leave me I just want you to stay
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRAZY PEOPLE :: SLIGO CITY :: cranmore :: Maison-