AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 You were the light in my darkness, but you're gone ▬ Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
MessageSujet: You were the light in my darkness, but you're gone ▬ Ethan   Sam 22 Fév - 15:54





Ethan & Josh
I miss you so much it scares me.

3h18. Je peine à mettre la clé dans la serrure et je crois même que c'est Sophia qui le fait. Je n'ai pas les idées claires. Je sais juste que j'ai envie de baiser et qu'elle est là pour ça. La porte est à peine fermée que mes lèvres trouvent les siennes alors qu'elle se précipite pour m'ôter mon t-shirt. J'ai voulu allumer la lumière mais comme elle m'en a empêché, on a fini par trébucher sur un truc qui trainait par terre. Mon appartement est un champ de bataille, je range plus rien et de toute façon, c'est pas grave parce que je vis tout seul et qu'à part Snow, quand elle est pas avec son mec, j'ai personne à impressionner. Puis je m'en fous, en fait. Ethan s'est cassé, j'ai plus à essayer d'être ordonné. Puis j'aime bien le bordel, ça me donne pas l'impression de vivre tout seul. Je ne sais plus à quel moment Sophia a sorti la coke mais une fois que j'en ai eu dans le sang, j'ai oublié ma vie merdique un moment et je me suis senti bien. Invincible. Mais cette sensation n'est pas faite pour durer, malheureusement.

4h05. « Casse-toi, steuplais. » Y a un grand blanc et j'en profite pour m'allumer une clope. « Quoi ? » Sophia est encore allongée contre moi - ou plutôt sur moi parce que le canapé n'est pas si grand que ça - et elle pense certainement que je rigole alors elle ne s'affole pas plus que ça. « Beh.. c'est bon. C'était cool. Tu peux partir, maintenant. » Je tire une longue bouffée et elle se redresse pour pouvoir me regarder. « Mais t'es pas sérieux là ? » Je hausse un sourcil. Mais qu'est-ce qu'elle a, elle. « Bah si. Très. On a bien rigolé mais maintenant je veux dormir et genre.. pas avec quelqu'un que je connais pas. C'est trop intime, tu vois ? » Je lui souris et dans un coup d'énervement elle me prend ma clope qu'elle écrase sur mon épaule. « Aïe putain, t'es tarée ou quoi ? » Je l'ai poussé et elle est tombée sur le sol. « T'es qu'un connard ! » Rien de bien nouveau alors j'ai levé les yeux au ciel. « Juste.. dégage. Et si tu cédais pas au premier inconnu en moins de 10 minutes, t'en serais pas là. » Elle m'a jeté un emballage de pizza qui trainait là avant de ramasser ses vêtements partout, de les enfiler et de sortir en m'insultant toujours. Je n'ai pas pris la peine de rallumer une clope, je me suis endormi comme une merde dans le canapé. Sur le ventre. A poil, au milieu de mon bordel.

11h26. Mon portable sonne, c'est mon patron. J'hésite à décrocher et je me rappelle qu'il ne faut pas que je perde ce boulot sinon, je serais à la rue. « Allô ? » Je n'ai pas besoin de feinter d'être malade, ma voix cassée et endormie fait tout le travail. « T'es en retard. » Je me racle la gorge, tousse. « Non, non j'ai--merde. J'ai pas vu l'heure. J'ai pas dormi de la nuit et je-- » Je tousse encore. Je renifle. « J'arrive d'ici 10 minutes. » Je l'entends hésiter, je prie intérieurement et bingo, je gagne. « T'es malade ? » « Non, non. C'est rien. J'ai juste un peu de fièvre. J'arrive. » Il hésite encore plus longtemps mais je sais que d'ici une minute, je pourrais me rendormir. « Ecoute laisse tomber, je vais m'arranger pour aujourd'hui. » « Non, j'arrive. J'ai pas envie de te mettre dans la merde. » Et c'est faux, j'en ai rien à foutre. Je ne veux juste pas qu'il me vire. « Je serais encore plus dans la merde si tu t'évanouis sur ton scooter. Laisse tomber. Tiens moi au courant pour demain. » Je fais mine d'hésiter et j'essaie de ne plus sourire pour ne pas que ça t'entende au téléphone. « Ok. Je serais là, t'inquiète pas. » Il me remercie et raccroche. Je pose mon portable sur la table basse et ferme les yeux en me disant que si Ethan avait été là, il m'aurait forcé à aller bosser. Mais il n'est pas là et je vais perdre mon travail, je le sais. Ce n'est qu'une question de temps.



BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
∞ messages : 822
∞ avatar : BOO BEAR.
∞ crédits : sweet disaster
avatar
MessageSujet: Re: You were the light in my darkness, but you're gone ▬ Ethan   Sam 1 Mar - 15:32

Ma vie n'était plus ce qu'elle était. Elle se résumait à mater la télé à des heures perdues pour ensuite manger comme un gros. Mon cas était désespérant. Je n'arrivais pas à être heureux. On dit qu'en un sourire tout peut s'arranger. J'ai beau sourire mais rien ne change. Non je suis toujours là, sur mon canapé, zappant sans cesse. Les séries qui me plaisaient avant, me dégouttaient maintenant. Trop de souvenirs en elle. Je me rendais compte que j'avais pratiquement tout perdu. Celle que j'aimais qui désormais devait vivre l'amour parfait avec son putain d'ex. Mon meilleur ami, enfin si je pouvais le considérer ainsi. Ce dernier me désespérait. Je voyais bien qu'il faisait des efforts. Mais la drogue avait bien trop d'emprise sur lui. Moi je ne pouvais plus supporter cela, j'en avais trop bavé. Il fallait que ça cesse maintenant. Je n'étais plus son jouet qui servait à combler ses dettes. Non, je devais m'imposer d'avantage. Après tout, je le méritais. Après tout ce que j'avais enduré, la moindre des choses, c'est que je n'ai plus d'emmerdes.

Il était vers les onze heures du matin. Évidement, je n'avais rien fait de toute la matinée. Ah si, j'avais pris une douche. Honnêtement, j'en avais vraiment besoin. Mon odeur devenait assez prédominante dans l'appartement. Mon but de la journée était de retourner chez Josh pour récupérer mes dernières affaires et lui laisser les clefs. Je m'habillais donc. Enfin prêt, je sortis de chez moi. La lumière m'aveugla quelque peu. Le chemin vers la maison de Josh fut rapide. Je le connaissais pratiquement par cœur. Je tapai à la porte mais aucune réponse alors je décidais de rentrer comme si c'était chez moi. En fait, oui c'était chez moi. Là que fut ma surprise quand je découvris Josh complètement nu sur le canapé. Putain t'abuse des fois. Je soufflai un bon coup pour ensuite enchaîner. Je viens chercher mes affaires, je reste pas longtemps. Je ne savais pas pourquoi mais j'espérais un peu qu'il me retienne, qu'il me promette encore qu'il a arrêté et que nous redevenions comme avant. J'avais vraiment besoin de soutien.


i'm at a payphone, trying to call home. all of my change i spent on you. where have the times gone? baby it's all wrong, where are the plans we made for two? yeah i know it's hard to remember the people we used to be, it's even harder to picture that you're not here next to me. you say it's too late to make it, but is it too late to try? all our bridges burned down. (c) chester
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crazypeople.fr1.co/
avatar
Invité
MessageSujet: Re: You were the light in my darkness, but you're gone ▬ Ethan   Lun 3 Mar - 11:06





Ethan & Josh
I miss you so much it scares me.

Je somnole et j'ai l'impression d'être coincé dans un demi-sommeil, comme si j'étais incapable de dormir mais que je n'arrivais pas à être conscient pour autant. Alors quand j'ai entendu la voix d'Ethan, j'ai à peine réagit - un grognement en fait - parce que j'étais persuadé que j'étais entrain de rêver. Et quel rêve de merde ! Il vient et il râle. Mon cerveau aurait pu mieux faire, quand même.

Et puis j'ai distinctement réentendu sa voix. Sa phrase. Encore et encore. Et c'est là que j'ai réalisé que je n'étais pas entrain de rêver. C'est là que j'ai compris qu'Ethan était bien là. Je me suis vivement redressé alors qu'il disparaissait dans le couloir pour rejoindre son ancienne chambre. Enfin, sa chambre. Mais son "je viens chercher mes affaires" me résonne dans le crâne et la gueule de bois que j'essaie de d'ignorer ne m'aide pas à y voir clair. « Quoi ? Pourquoi ? » Je me lève et je cherche mon boxer pour l'enfiler et rejoindre Ethan dans sa chambre. « Pourquoi tu prends tes affaires ? Tu vas revenir, c'est complètement idiot. Tu vas pas faire des aller-retour pour rien. » Et je sais que c'est débile de penser ça mais j'y crois. Parce que s'il reprend ses affaires alors c'est vraiment fini. Et si j'ai plus Ethan, je perds pied. Et si je perds pied, dans deux semaines on me retrouve crever d'une overdose quelque part. Ou alors on me retrouve pas du tout. Qui va me chercher, de toute façon ? Et c'est assez morbide mais je me demande au bout de combien de temps les gens remarqueraient que j'étais mort. Certainement que les voisins seraient dérangé par l'odeur et qu'ils préviendraient la police. Mais la police ne saurait même pas qui prévenir de ma mort alors voilà. J'allais mourir tout seul.

Et je crois que je me suis fait peur et que ça se voit sur mon visage. Mais je chasse rapidement toute cette inquiétude parce que c'est débile. Faut que j'arrête les mélanges, ça me provoque des pensées bizarres. « Tu vas pas revenir ? » J'ose à peine le regarder. Mais il comprend rien, de toute façon. Il me manque et lui il s'en fiche. Il veut juste reprendre ses affaires.


BY .TITANIUMWAY

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: You were the light in my darkness, but you're gone ▬ Ethan   

Revenir en haut Aller en bas
 

You were the light in my darkness, but you're gone ▬ Ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Editeur light libre
» the light of aerendil
» | When Darkness Falls
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2
» mansion of darkness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRAZY PEOPLE :: SLIGO CITY :: connaughton :: Appartement-