AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
MessageSujet: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Mar 25 Fév - 23:05

Tara & Maya
Parce que quand je regarde en arrière, j'ai pas l'impréssion qu'on vivait dans le même monde

Maya chantait. Ca n’arrivait pas souvent. Elle tapait des pieds en rythme devant le petit poste de radio sur le comptoir. Elle était seule dans le magasin, et venait de terminer de passer le balai. Les stores n’étaient pas fermés et les tables encore sales. Les néons continuaient de briller. Dehors, les gens s’activaient, passant d’un trottoir à un autre sans se soucier des passages piétons. Les gens qui appelaient des taxis en se mettant au milieu de la route. On était Samedi soir, et a vingt heure, c’était l’effervescence. Comme si la nuit, les jeunes qui dormaient le jour sortaient, et vivaient leur vie. Les travailleurs de nuit arrivaient en masse. A Sligo, il y avait toujours de la lumière, c’était une des choses qui lui rappelait Barcelone. La ville toujours en mouvements, les gens en actions, la diversité. Puis il y avait les différences. Les populations mélangées, les gens riches qui côtoyaient les gens modestes. Pas à Barcelone. A Barcelone, on passait subitement d’un quartier riche à un quartier pauvre. 
 
Maya, petite, le matin, quand elle allait à l’école, elle voyait des gens dans leurs belles voitures, alors qu’elle, elle aurait beaucoup aimée s’acheter un vélo. Même un cassé, ou d’occasion. Mais non, avec l’argent on nourrissait les enfants, et les caprices de la petite dernière, et les cours particuliers de la première, et les cours de natation de la seconde. Les parents prenaient le métro le matin, alors quand on leur demandait la marque de leur voiture, ca les faisaient doucement rires. Alors Maya, elle regardait les gens riches d’un coté, les pauvres de l’autre, et tout ce joli monde qui rentrait dans la même école. 
 
Parlons-en, de l’école. On aurait pu croire que les deux classes sociales se fréquentaient, se mélangeaient, mais non. Les riches, ils n’aimaient pas les vêtements pas chers des modestes. Et les élèves modestes, eux, ça les faisaient gerber les riches, et leurs talons trop hauts pour marcher correctement, et leurs sacs assez chers pour payer un mois de loyer dans leur quartier. C’était comme si ils n’osaient pas se touchés. Bien sur il y avait des exceptions, il y avait des gens qui débarquaient en skeets, et se faisaient raccompagnés en Cadillac. C’étaient des marginaux, qui allaient de groupes en groupes. Admirés. Le plus souvent, c’étaient des rebelles. Des étrangers, qui débarquaient en bravant les codes sociaux. Ils riaient avec le fils de la dame de cantine puis la fille du directeur de la plus grande banque de Barcelone. Et parmi eux, les gens toujours souriants et avenants avec la population entière de Barcelone et l’école, parce qu’ils venaient d’autre part, et qu’ils étaient heureux d’être atterris la, il y avait une jeune fille. Elle était blonde, de grands yeux bleus. C’était une genre de petite Barbie. Elle s’appelait Alexia. Bottes défoncées, tee-shirt « Kiss », jean troué et veste a clous, c’était la fille sorties de Detroit par excellence. Elle était là, aimée de tous, même si parfois, on crachait dans son dos, tout le monde s’accordait à dire que devant sa petite tête d’ange, personne ne disait jamais rien en face, au fond, o ne pouvait pas lui en vouloir. Alors  cette jeune fille, elle n’avait rien trouvé de mieux à faire qu’avoir quelques souffres douleur. Et dans le lot, elle en avait repérer une.
 
Maya Maria Ramirez. Fille d’enseignants, modeste. A lunettes, avec une petit sœur connue pour faire les quatre cents coups, et pour customiser elle-même ses vetements, Tara, la rebelle, la seule, l’unique. C’est la petite sœur d’une bénévole de l’école, une fille sérieuse dont tout le monde a peur. Elle est charismatique, cette fille. Comme Tara. Toutes les deux des forts caractères. Alors Alexia, elle se pose une question, qu’est-ce qu’elle fait la, cette paumée. Dans cette famille de caractères forts. On les as déjà vus les parents, ils se laissent pas marcher sur les pieds.  Alors pourquoi Maya, c’est une cruche. Avec ses fringues démodés, ses lunettes, sa queue de cheval mal faite. Ses livres couverts de papier kraft avec son nom dessus et son sourire timide, elle n’a rien d’une Ramirez. Ni d’une boxeuse. Parce que comble du comble, cette fille, c’est une sportive. Elle bat tout le monde. Même les garçons. Sa moyenne en sport? Vingt of course. 
 
Donc Alexia, elle la bouscule, la taquine, vole ses livres, renverse son plateau. Et Maya, elle devient toute rouge, et elle s’excuse en bafouillant. Alors Alexia, qu’est ce qu’elle fait ? Je vous le donne en mille. Elle continue. Puis un jour, comme les autres, elle lui pose une question, croyant que comme toujours, la belle passera son chemin en rougissant. « Maya, c’est parce que tu t’habille aussi mal que t’as pas de copain ? » et la Maya se retourne, et lui sort ca. « Non. C’est parce que les garçons ne m’intéressent pas. » Puis elle remet ses lunettes sur son nez et sort de la cantine. C’est une phrase anodine. Maya n’arrive pas a sortir avec un garçon sans que ca tourne au vinaigre. Les mecs, avec leurs jeux vidéo et leur virilité idiote, elle en a un peu marre. Pourtant chez Alexia, ca change tout cette phrase, ca la chamboule. Elle se met a parler gentiment à Maya, a la regarder en cours, a devenir son amie. A la regardée se changer dans les vestiaires. Ouais, Alexia est lesbienne, elle s’en cache pas. Et ca, c’est un fait que Maya connait. Et d’ailleurs, depuis quelques temps, Maya aussi, elle est plus ouverte, elle se permet de riposter. Et c’est après quelque mois que tout a basculer. 
 
Ding ding ding. La cloche sonne, et Maya sort de ses pensées. Ses yeux sont humides, comment a chaque fois qu’elle pense à Alexia. Son amour perdu. Elle se tourne vers la porte, prête a dire au client de dégager, et elle voit qui est la. Tara. Tiens, la sista se donne la peine de passer voir sa sœur. Ca fait Presque une semaine qu’elles se croisent en coup de vent.
 
« Tara ?  Qu’est-ce que tu fais là? »

 Sa voix respire les larmes. Elle passe une main a ses yeux, enlèvent ce qu’il y a d’humidité, et elle pose la bombe de crème chantilly sur le comptoir. Elle s’empare de la coupe de crême glacée a la fraise et chantilly avant de la posée sur le comptoir.
 
« Tiens, mange ca pendant que tu m’explique. »

 Tara aime bien la fraise, ce n’est pas sa préférée, mais elle aime bien. Maya, elle, prends la bombe de chantilly, en met sur une gaufre, et attend que Tara commence a parler pour croquer dedans.

 

Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
∞ messages : 133
∞ avatar : Cher Lloyd.
∞ crédits : Maiie
avatar
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Mer 26 Fév - 17:38



Tara & Maya

YOU'RE MY SISTER, YOU'RE MY LIFE.

Tu te souviens de ta jeunesse à Madrid? Cette jeunesse que tu as passé avec tes amies et ta petite amie de l'époque. Tu te sentais vraiment bien. C'était des années parfaites à part une chose : Eva et son sale caractère. Elle te surveillait tout le temps, et tu n'en pouvais plus. Alors, quand tu es venue à Sligo, tu pensais pouvoir te débarrasser d'elle. Tu pensais enfin pouvoir être tranquille. Mais, elle est venue, elle vous a suivit toi et ta sœur, Maya. C'était bien trop beau pour qu'elle vous laisses en paix. Elle est tout le temps là à vous surveillez, à vous dire ce que vous devez faire et ça te rend folle. Heureusement que tu vis avec Maya et pas avec elle. Tu péterais un câble avec elle dans la même maison que toi, même si tu ne reste pas souvent chez toi. Tu es tellement mieux avec Maya qui ne te surveille pas et qui veut juste que tu n'ai pas d'ennuies. Tu l'aimes ta sœur, plus que tout au monde. Elle est vraiment présente pour toi, même si toi tu l'es un peu moins. Tu passes ton temps dehors, à sortir et t'amuser, à coucher et boire. Alors qu'elle reste souvent à la maison. Cette nuit, tu as passé la moitié de la nuit dans un bar où tu t'amusais vraiment bien. Il y avait une femme au bar, seule. Pile le genre de femmes qui te plaisent. Grande, plus vieille que toi et surtout très sexy. Tu l'as direct accosté même si elle était de quatre ans ton ainée. Après plusieurs verres et danses, tu as finis dans son lit pour finir la nuit dans une ambiance très torride. Ce matin, quand tu t'es levée, elle n'était plus là. Tu t'es habillé et tu as remarqué qu'elle t'avais laissé un déjeuner et un petit mot. Ce mot disait qu'elle avait passé une bonne soirée. C'est ce que tu aimais, des coups d'un soir qui ne te prennent pas la tête. Tu n'avais rien mangé avant de partir. Tu étais assez fatigué mais, tu n'avais rien prévu pour cette après-midi. Alors, tu descida de rendre visite à Maya, ta grande sœur, dans le café où elle travaille. Heureusement pour toi, il n'était pas très loin. Tu avais pris le bus jusqu'au café puis tu avais toqué à la porte. Tu entras doucement et lui fis un petit sourire alors qu'elle te demandait qu'est-ce que tu faisais là. - J'ai eu une longue nuit.. Tu murmures. Ta voix est fatiguée. Tu t'assois sur un des tabouret et regardes ta sœur te poser ta glace à la fraise et la remplir de chantilly. Elle est géniale ta sœur, tu n'as même pas besoin de lui dire ce que tu veux, qu'elle le sait déjà. - Tu peux me donner un café aussi s'il te plait? Histoire que je tienne jusqu'à prendre une aspirine. Tu remarquais qu'elle n'était pas dans son état normal. Elle avait l'air assez triste. Tu la fixais, mangeant un peu de ta glace. - Qu'est-ce qui t'arrives? Tu lui demande, même si tu sais qu'elle ne te dira pas grand chose sur ce qui la préoccupe.
(c) Bloody Storm



    REALLY DON'T CARE

    But even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Oh oh oh I really dont care.
    © Kaiji



Dernière édition par Tara Ramirez le Dim 2 Mar - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Sam 1 Mar - 22:11

Tara & Maya
Parce que quand je regarde en arrière, j'ai pas l'impréssion qu'on vivait dans le même monde

Chez Maya, les larmes, c’est monnaie courante. En fait, elle est très émotive et pleure pour un rien.  Elle pleurait à chaudes larmes pour un rien, quand elle se blessait, était énervée, contrariée... Mais quand elle pensait à Alexia. Ce n’était pas pareil. Les larmes avaient un gout plus amer, un arrière-gout étrange, comme un mélange de peine et de remords. Elle criait, criait intérieurement que la blonde lui manquait. Mais elle ne pouvait rien y faire. C’était terminé. Et elle devait s’y faire Alors pourquoi ces larmes étaient-elles toujours aussi blessantes ? Surement parce qu’elle ne pouvait que se blâmer elle-même. Elle aurait dut dire non à Eva, avouer la vérité à sa famille. Elle devait avouer la vérité à sa famille. Son homosexualité n’était pas passée comme l’avait dit Eva, comme si ce n’était qu’un caprice d’adolescente. Mais ça avait été ce qui avait déterminé le reste de sa vie. Car au lieu de l’avoir aidée, Eva l’avait poussé plus bas. A cause d’elle, elle se sentait encore plus honteuse qu’avant. Jamais elle n’imaginerait se baladée main dans la main avec une fille. C’était sans doute le mauvais côté de sa vie.

 
- J'ai eu une longue nuit...
 
Sans blague ? Ça ne se devinait rien qu’à voir son visage fatigué et ses cheveux emmêlés. Avait-elle passé la nuit avec un homme ? Maya eut un frisson de dégout. Rien de pire qu’imaginer Tara avec un homme. A part peut être imaginé Eva avec un homme. Le pauvre. Maya s’était toujours demandé si la jeune femme ne se sentait pas seule parfois. Bien sûr elle avait des atlas d’amis, surement un ou deux hommes avec qui elle couchait régulièrement. Mais bien que ce ne soit pas ses affaires, elle s’était toujours demandé comment elle faisait pour pouvoir faire passer son travail avant sa vie personnelle. Elle ne pouvait pas comprendre, et ce n’était pas faute d’avoir essayé, car elle n’avait pas un boulot très prenant, alors a moins de s’obstinée à nettoyer après la fermeture, ça n’empiéterais pas sur sa vie personnelle.
 
 - Tu peux me donner un café aussi s'il te plait? Histoire que je tienne jusqu'à prendre une aspirine.
 
Maya hocha la tête. Elle se leva, prépara un café et sortit une aspirine de son sac, avant de la posée près de la tasse encore brulante. Puis elle s’arrêta, dos à sa sœur près de la machine à café, quand celle-ci repris la parole.
 
- Qu'est-ce qui t'arrive?
 
Maya ouvrit la bouche, et on entendit un maigre « Je... » Sortir de sa bouche. Puis elle la referma. Ça ne servait à rien de le lui dire. Car elle connaissait Tara, si elles se disputaient, la jeune femme allait lui rappeler. Comme quand elle se disputait avec Eva. Les gens disaient que ça ne servait à rien de se cachée, puisque tout son entourage savait, sans que ça touche sa famille. Ca la pétrifiais que ses parents puissent savoir. Mais au fond, le sentiment la plus fort était la honte. Elle avait honte d’être homosexuelle. Honte de regarder les filles dans la rue. C’était ce que ses parents appelaient les mauvais chrétiens. Elle savait qu’elle ne devrait pas avoir honte, mais c’était plus fort qu’elle. C’était comme si c’était une autre facette d’elle. Car tout le monde avait plusieurs facettes, de la plus belle a la plus sombre, et Maya n’échappait pas à cette règle. Elle ne voulait pas lui dire, elle la jugerait, sans s’en rendre compte. Elle aurait pu être bisexuelle, ça serait passé auprès de ses parents, elle aurait quand même pus avoir un mari et des enfants. Mais là, aucune chance. Oui, après on leur faisait tout un truc comme quoi ils pouvaient adopter. Mais elle ne voulait pas, elle voulait on enfant, un vrai, bien plus tard mais elle en voulait un. C’était sans doute un souhait, vouloir être hétéro jusqu’à l’os. Pas de bol, c’était l’inverse. Elle savait très bien que ce n’était pas que de la faute d’Eva. C’était un tout. Parce qu’elle n’avait jamais été la fille sexy et sure d’elle au lycée, et que du coup, contrairement à Alexia, on se permettait de l’embêtée, de la bousculée, de l’insultée. C’était cela, la vie c’était un lycée géant, et elle avait toujours été le souffre-douleur.
 
« Rien... » *Je pensais à mon ex petite amie.*  « Je pensais à Barcelone, au lycée... »
 
Aux quartiers pauvres, aux insultes, aux mauvaises notes, à Alexia... Nul doute que Tara avait connu Alexia, tout le monde la connaissait, mais elle ne parlait que rarement aux années plus jeunes.  C’était comme ça, les personnes de différentes années ne se parlaient pas. Heureusement, sinon nul doute que Tara aurait su à propos de la sexualité de sa sœur. En fait, Tara avait surement dut entendre parler de sa sœur car à une certaine époque, elle sortait avec un garçon très beau et plutôt populaire dans l’école. Mais ils avaient rompus violemment, et inutile de dire qu’elle s’était faite encore plus pourrir.
 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
∞ messages : 133
∞ avatar : Cher Lloyd.
∞ crédits : Maiie
avatar
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Dim 2 Mar - 13:51



Tara & Maya

YOU'RE MY SISTER, YOU'RE MY LIFE.

Tu est venu voir ta sœur, voulant un peu de café. Tu ne te serrais jamais douté qu'elle aurait cette tête, qu'elle aurait l'air aussi mal. Elle avait l'air vraiment mal. Ce qui t'inquiétais. Même si tu ne venais pas souvent la voir, tu t'inquiétais pour elle. C'est normal, c'est ta sœur. Alors que tu lui as demandé un café, elle te donnes également une aspirine. Elle est vraiment adorable ta sœur.- Merci. Tu lui fais un petit sourire complice avant de prendre l'aspirine et boire un peu de café. Tu lui demandes ce qu'elle as, parce que tu t'inquiètes pour elle. Parce que tu ne veux pas la voir mal. Comme tu le pensais, elle te dit qu'il n'y avait rien. Tu soupirais. Ce que cela pouvait t'énerver quand quelqu'un disait cela. Surtout quand on pouvait voir qu'il y avait quelque chose. Elle t'avouait qu'elle pensait à Barcelone et au lycée. Tu y pensais souvent à ça aussi. A l'époque où nous vivions à Barcelone. C'était une bonne époque pour moi, à part ma rupture avec Erica et Eva bien sûr. Mais, tu te doutais bien qu'elle n'avait pas bien vécu ce moment là vu la tête qu'elle avait. Tu savais qu'insister pour en savoir plus serrait inutile. Alors, tu décides d'agir autrement. - Tu devrais arrêter de penser au passé. Tu bois un peu de ton café, sentant a chaleur couler dans ta gorge. - Regarde moi, j'ai arrêté de penser au passé. Aujourd'hui je m'amuse. Tu souris, essayant de la convaincre que c'était la meilleure chose à faire.- Hier soir j'ai passé une super soirée avec une femme et tu vois, a part une migraine, ça va. Tu lui fais un clin d'œil. Tu ne caches pas être bisexuelle. Tu ne vois pas pourquoi tu le cacherais. Tu aimes autant les femmes que les hommes, c'est comme ça. Enfin, tu n'en as jamais vraiment parlé avec ta sœur. C'est pas le genre de sujet que vous abordez. Mais, maintenant, c'est dit.
(c) Bloody Storm



    REALLY DON'T CARE

    But even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Oh oh oh I really dont care.
    © Kaiji

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Dim 2 Mar - 15:49

Tara & Maya
Parce que quand je regarde en arrière, j'ai pas l'impréssion qu'on vivait dans le même monde

Les trois sœurs n’avaient jamais été très proches, pourtant ce n’était pas faute d’avoir essayées. Elles essayaient de se comprendre, de parler, de rire ensemble, mais les trois étaient bien trop différentes. Et puis il fallait dire qu’Eva n’était pas un modèle de partage. En fait-il n’y avait que ses parents qu’elle aimait bien, les autres de la famille, elle les considérait comme des moins que rien. Mais elle ne le disait pas, en bonne chrétienne, elle essayait de convaincre les autres, ou elle-même, qu’elle aimait tout le monde, et que tout le monde était à égal à ses yeux. Mais à son regard, on pouvait savoir que c’était faux. Du coup, Maya avait vécue dans la peur d’être jugée par sa grande sœur, en la respectant, l’aimant, l’écoutant et suivant ses conseils et ordres. Avec Eva, c’était déjà plus facile. Car Eva ne faisait pas vraiment attention à elle. En fait, elle la considérait juste comme l’enfant de trop, elle l’avait toujours mise à part, et se fichait bien qu’elle fouette sa vie en l’air. C’était presque plus cruel que de contrôler es faits et gestes de la cadette.

 
 - Tu devrais arrêter de penser au passé
 
Elle avait raison. Et pourtant Maya ne pouvait arrêter, elle continuait de regarder en arrière et de se dire qu’elle aurait put faire quelque chose...Aurait pu... Deux mots horribles, qui résonnent étrangement. Au fond elle se fiche bien des problèmes, du fait qu’elle aurait pu plus travailler, ça elle s’en fiche. Le problème, c’est qu’elle aurait pu retenir Alexia. Faire son coming out, rentrer dans l’équipe de natation de Barcelone. Etre libre de faire ce qu’elle souhaitait, peut-être même aurait-elle rompue avec Alexia normalement et pas à la va vite, et qu’elle serait aujourd’hui avec une jeune femme gentille et romantique, sage et douce, tout comme elle. Mais non, elle était là, avec des cernes et des regrets jusqu’à en avoir la nausée.
 
 - Regarde-moi, j'ai arrêté de penser au passé. Aujourd'hui je m'amuse.
 
Maya eut un petit rire ironique. Bien sûr qu’elle avait arrêté, et de toute façon même si elle avait continuée, ça ne lui ferait rien. Car Tara avait toujours été le genre de fille cool et bien ans sa peau. Alor que May avait toujours fait partie intégral du gang des loosers. Et puis Tara vivait de sa passion, Maya elle ne boxait pas pour de l’argent ou ne nageait pas dans une piscine olympique et ne gagnait pas des médailles à foison. Maya n’arrivais plus à s’amusée. Et puis à chaque fois elle finissait la soirée avec une fille et un sentiment de culpabilité et de honte s’emparait d’elle. Si c’était ça s’amusée elle avait plus vite fait de passer le balai.
 
- Hier soir j'ai passé une super soirée avec une femme et tu vois, à part une migraine, ça va.
 
Maya grimaça. Pourquoi lui disait-elle cela ? En même temps elle ne pouvait pas savoir... Mais tout de même, le cœur de May se serra et une larme perla au coin de ses yeux, heureusement qu’elle était de dos, pour que Tara ne la voit pas pleurer. Enfin, juste avoir les yeux humides. Comme si ce n’était pas assez dur de lui cacher, il fallait qu’elle en rajoute, et en plus en parlant d’elle-même. Maya avait toujours sut que la jeune femme aimait aussi les femmes. Mais elle avait toujours refusé d’en parler. En fait, elle évitait le sujet avec un tel soin, que c’était comme cela que les gens s’apercevaient de ses penchants.
 
« Garde cela pour toi si il te plait... »
 
En fait, si Maya n’avait pas été homosexuelle, on aurait pu la croire homophobe. 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
∞ messages : 133
∞ avatar : Cher Lloyd.
∞ crédits : Maiie
avatar
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Dim 2 Mar - 22:07



Tara & Maya

YOU'RE MY SISTER, YOU'RE MY LIFE.

Tu essayes de la réconforter. Tu essayes de lui faire comprendre que le passé ne changera pas et qu'y pensé est une mauvaise chose. Elle t'envoie chier, enfin en quelques sortes. Pas méchamment en tout cas. Elle est comme ça Maya. Elle n'est pas comme ça. Elle est un peu plus pudique que toi. Elle ne parle pas des hommes avec qui elle couche. Elle ne se confit pas. Mais, tu l'aimes comme elle est hein. Même si elle refuse ton aide. Elle t'énerve un peu quand elle fais ça. Mais, là, avec le mal de crâne que tu te payes, tu n'as pas envie de te prendre la tête avec elle. Alors, tu ne rétorques pas. Tu ne cherches pas à insister. Car tu sais que vous êtes toutes les deux têtues et que si vous vous engueulez, vous souffrirez toutes les deux. Tu secoues la tête alors qu'elle te dit de garder ça pour toi. Parfois tu as vraiment du mal à la comprendre. A comprendre pourquoi elle est si réservé et pudique. On ne vit qu'une fois, toi tu en profites à fond. Et elle, elle s'inquiète de tout. Elle devrait se lâcher parfois. Tu aimerais l'emmener à tes soirées, la faire danser et boire. Mais, tu sais qu'elle ne voudra pas. Et si par chance tu arrives à la convaincre, elle ne s'amusera pas. Alors toi, tu sors avec tes amies. Tu la laisses seule. Mais, tu n'as pas vraiment le choix. Tu ne vas pas arrêter de vivre pour elle, si? Puis, tu dois bouger, bouger tout le temps. Sinon tu pètes un câble. Tu te lèves du tabouret, buvant quelques gorgées de ton café avant de poser la tasse sur le comptoir. Tu fais le tour et passes derrière le comptoir, où est ta sœur. Tu veux lui faire un câlin. Tu sais qu'elle râlera, comme toujours. Parce qu'elle râle à chaque fois que tu lui fais des bisous ou des câlins. Elle est comme ça, que veux-tu? Tu t'approches d'elle et la serres dans tes bras. Tu ne lui dis pas que tu l'aimes, elle le sait déjà. Tu la prend juste dans tes bras. Parce que tu as besoin de ce contact, parce qu'elle en as besoin aussi. Tu te recules quelques minutes après. Tu finis à qu'elle heure? Tu ne savais pas ses horaires. Et si on rentrait à la maison à la fin de ton service, faire des gâteaux ou regarder un film? Tu n'avais pas envie de la laisser seule. Pas aujourd'hui, pas dans cet état-là.
(c) Bloody Storm



    REALLY DON'T CARE

    But even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Oh oh oh I really dont care.
    © Kaiji

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Lun 3 Mar - 22:01

Tara & Maya
Parce que quand je regarde en arrière, j'ai pas l'impréssion qu'on vivait dans le même monde

Maya n’était pas spécialement une bonne compagnie. Elle n’avait pas vraiment sortir avec des amis, elle préférait rencontrer du monde qu’elle ne connaissait pas, avec qui elle ne risquait pas de reparler de sa situation. Et puis elle préférait lire et rester seule. Ce n’était s triste, mais quand elle se plongeait dans une activité, sportive de préférence, elle ne pensait plus à son éternel malaise et à ses problèmes de la vie courante. C’était une façon de se défoulée, calmement en lisant ou en regardant un bon film ou une bonne série et un peu plus sauvagement en faisant du sport. Quoiqu’il en soit, le problème n’était pas que sa sœur ne reste pas avec elle ou ne l’emmène pas quand elle sortait. Le problème était qu’elle sortait, couchait, buvait, ne se souciait de rien. Et que pour Maya, ce n’était pas une façon décente de vivre. Mais quand elle se faisait cette réflexion le matin devant le miroir, quand la benjamine rentrait à sept heures et demie, alors elle avait un peu l’impression de faire face à Eva. Jugeant. Alors elle se contentait de désapprouver et de baisser les yeux quand on lui parlait du comportement indécent de sa sœur. Elle n’avait pas son mot à dire là-dessus.

Tara s’était avancée et elle la prit dans ses bras, sans un mot doux, rien, elle lui fit un câlin et Maya ne bougea pas. C’état peut être l’occasion rêvée pour lui en parler. Elle prit une profonde inspiration, et baissa les yeux, en respirant profondément. *Courage Maya, ce n’est pas si grave...*Elle ouvrit la bouche mais Tara la devança. Maya leva les yeux vers elle, desserrant l’étreinte.

Tu finis à qu'elle heure? Et si on rentrait à la maison à la fin de ton service, faire des gâteaux ou regarder un film?

Maya ne pouvait plus, elle avait raté l’occasion rêvée. Tant pis. Elle fut touchée par l’attention que sa petite sœur lui portait. Puis elle eut un rire, un peu moqueur sur les bords, mais plein d’affection.

Tu te moques de moi ? T’es une quiche en pâtisserie. Elle eut un rire, sa sœur avait le don de la faire sourire. C’était un don qui n’était pas donné à tout le monde. Ok pour le film le moucheron. C’était un surnom que Maya aimait beaucoup. Elle appelait sa grande sœur la guêpe et la petite le moucheron Elle c’était simplement Maya, et encore. Par sa famille, car il était inutile de parler de ses surnoms d’école. J’ai fini la, sort et attends-moi devant.

Elle rangea le balai Alor que sa sœur sortait, elle nettoya en vitesse et ferma les grilles, avant de rejoindre sa sœur devant, prenant soin de plier l’antenne de sa radio et la remettre dans son sac. Son uniforme enlevé. Elle se retrouvait en jogging et tee shift de sport. Elle s’avança vers sa petite voiture et se mit au volant, attendant que sa sœur mette sa ceinture. Puis elle conduisit jusqu’à leur maison. Petite, dans une rue semblable aux autres, rien d’exceptionnelle n’en soit. Elle ouvrit la maigre porte censée les protégées et elle ferma derrière sa sœur. Elle s’avança vers la table et vit que leur tante avait laissé un billet sur la commode. Encore absente. A croire qu’elle passait plus de temps à travailler qu’à dormir et faire à manger, ou même se reposer. Elle s’avance vers la cuisine, sortis le pot de Nutella, deux cuillères et posa tout cela sur une table.

Choisit le film. Elle se fichait bien de savoir quel genre, du moment qu’elle mangeait du Nutella. Tant pis, elle ferait deux fois le circuit habituel pour son jogging demain. Elle s’appuya contre l’accoudoir du canapé et se tourna vers sa sœur. Tu as toujours été la plus courageuse de nous trois hein... Elle faisait référence à un tout. Maya était la plus gentille, Eva intelligente et elle courageuse. En fait, Maya avait toujours admirée ses deux sœurs.

[left]
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
∞ messages : 133
∞ avatar : Cher Lloyd.
∞ crédits : Maiie
avatar
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Lun 3 Mar - 22:39



Tara & Maya

YOU'RE MY SISTER, YOU'RE MY LIFE.

Tu lui avais fait un câlin, pour essayer de la rassurer. Tu n'avais prononcé aucun mot lors de ce contact avec ta sœur. Tu n'étais pas bonne pour remonter le morale des autres. Un peu trop égoïste surement. Tu lui proposa de cuisiner ou de regarder un film après son service. C'était ta façon à toi d'essayer de la réconforter. Ta sœur se fit un plaisir de te rappeler que tu ne savais pas cuisiner. Tu te mis à rire à ton tour. Elle avait raison. Et encore, le mot quiche était un bien petit mot comparé à tes non-talents de cuisinière. Elle accepta la proposition de film. Tu étais fière de toi, d'avoir réussi à la convaincre. Car, ce n'était pas si facile que ça de convaincre Maya. Arrête de m'appeler comme ça. Tu n'aimes pas quand elle t'appelles comme ça. Tu n'aimes pas quand elle se moques de toi comme ça. Tu n'es pas un moucheron oh. Un moucheron c'est petit et moche. Alors que toi tu es petite, certes, mais jolie. Tu ne savais pas quand elle finissait son service. Mais, apparemment elle avait finis là. Tu hochas la tête et sortit du café. Tu sortis ton paquet de clopes de ta veste et t'en grillas une en attendant ta sœur. Tu eu juste le temps de la finir qu'elle fit son apparition. Tu entras dans sa voiture puis t'attachas. Le chemin se fit en silence. Arrivé à la maison, Maya te dit de choisir le film alors qu'elle sortait deux cuillères et un pot de Nutella. Tu mis un film d'action dans le lecteur dvd puis, tu allas t'asseoir à côté de ta sœur. Tu met le film en marches quand tu entends ta sœur te dire que tu as toujours été la plus courageuse. Tu tournes la tête vers elle. Tu te demandes pourquoi elle te dit ça, d'un coup. Et tu comptes bien lui demander. Pourquoi tu dis ça? Tu n'avais pas toujours été courageuse. Tu avais déjà pleurer dans ton lit, toute seule, à cause du fait que tu n'arrivais pas à  te caser, parce que tout le monde te considérais comme un objet sexuel. Mais ça, personne ne l'a su, parce que tu refusais de pleurer devant quelqu'un.
(c) Bloody Storm



    REALLY DON'T CARE

    But even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Oh oh oh I really dont care.
    © Kaiji

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Mer 5 Mar - 22:20

Tara & Maya
Parce que quand je regarde en arrière, j'ai pas l'impréssion qu'on vivait dans le même monde

Maya aurait dut d’en douter, sa sœur se tournait vers elle, un air intéressée et intrigué sur le visage.

« Pourquoi tu dis ça ? »

Maya avala sa salive. *Vite, trouver quelque chose... *. Mais rien ne uni venait, elle restait assise sur le canapé, la bouche a demie ouverte et un air pensif sur le visage. Elle n’arrivait pas à trouver quelque chose. Pourtant il y en avait eu des excuses pour avoir fait une petite erreur et fais référence à sa sexualité devant un membre de sa famille. Le plus grand état quand en Espagne l’été dernier, sa tante lui avait dit « Alors ? A quand le mariage la petite chérie ? » Elle avait répondue en riant. « Jamais, aucun risque. ». Puis sa mère s’était étouffée et sa sœur lui avait donné un grand coup de pied sous la table, et attention, elle avait rattrapé le coup : « Jamais, jamais au grand jamais dans cette situation. Je n’ai pas de boulot assez payé, je n’ai pas de logement avec Cooper, j’attends encore pour savoir si c’est le bon. » Elle avait hochée la tête en souriant avec l’espoir que ça passerait. Et c’était passé avec des soupirs de soulagements et des rires disant qu’elle était vraiment drôle, mais que ce genre de blague était à ne pas faire. « On y a presque crut petite. » Merci grand père. Mais tu peux y croire tu sais.

Quoi qu’il en soit, Maya se leva et se dirigea vers la cuisine.

« Tu veux des chamaillons ? » elle selle se rendit à coté du placard à sucreries, en sortit un paquet mais s’aperçue que sa sœur continuait de a fixée avec interrogation. Elle se tournait vers un placard, attrapant un bol avant de vider le paquet de chamaillons dedans. En prenant un pour se donnée de la confiance. Avec du rhum ça serait mieux passé mais tant pis. « Je veux dire, pour t’assumer. Tes choix, ta personnalité, ton apparence... » Elle ne marqua pas de pause mais elle eut un soupçon amers dans la voix. « Ta sexualité. » puis pour que ça passe inaperçue continua « ... et puis tes origines, ta passion. » Elle eut un sourire. « Je suis tellement fière de toi. »

Ouais, en fait, Tara c’était une version améliorée de Tara, parce qu’au fond, Maya était juste la plus douce, mais les deux sœurs étaient toutes les deux adorables. Et en plus, la benjamine était la plus courageuse et avec ce petit brin de folie que Maya adorait. C’était ça, Tara, de l’amour et de la fierté. Et non pas que l’angoisse de savoir où elle créchait le soir ou elle ne rentrait pas.

Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
∞ messages : 133
∞ avatar : Cher Lloyd.
∞ crédits : Maiie
avatar
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Ven 7 Mar - 22:35



Tara & Maya

YOU'RE MY SISTER, YOU'RE MY LIFE.

Tu ne comprenais pas pourquoi elle te disait cela. Tu n'avais rien faits pour montrer que tu étais forte. Tu t'étais contenté de rester toi même chaque jours de ta vie. Tu ne t'étais jamais inquiété de ce que pouvaient penser les gens. C'est ça être courageuse? Non, tu ne penses pas. Tu lui avais d'ailleurs demandé pourquoi elle t'avais dit cela. Elle avait l'air assez déstabilisé. Au lieu de te répondre, elle te demanda si tu voulais des chamaillons. Tu ne répondis pas, parce que tu savais qu'elle se doutait que tu en voulais. Car, quand on parlait de sucrerie, tu étais toujours là. Tu étais très gourmande même si tu faisais attention à ton apparence. Elle répondait enfin à ta question. Elle te disais que tu avais toujours assumer tes choix, ta personnalité, ton apparence, ton orientation sexuelle, tes origines et ta passion. Enfin tout quoi. Tu souris. C'est vrai que même devant les membres de ta famille, tu avais toujours dit que tu voulais être danseuse, depuis petite. Et même s'ils se moquaient de toi, tu y avais toujours cru. Et maintenant, tu leur boucle bien le bec lorsque tu leur dit que tu es danseuse professionnelle. Même si ça ne paye pas beaucoup, tu fais ce que tu aimes et c'est ce qui te rends heureuse. Mais, si tu as toujours assumé tout ce que tu faisais, c'était grâce à Maya. Tu piquas un chamaillons du bol et l'avalas avant de prendre la parole. Tu sais, si j'ai toujours assumé tout ce que je fais, c'est parce que je savais que même si le monde se retournait contre moi à cause des mes choix, toi tu m'aimerais toujours, quoi qu'il arrive. Tu n'avais pas l'habitude de te confier. Mais, tu avais envie qu'elle le sache. Qu'elle sache que sans elle, tu ne serrais pas celle  que tu es. Elle te dis qu'elle était fière de toi. Cela te touchais. Elle ne te l'avais jamais dit avant. Et c'est pareil pour moi, qu'importe les choix que tu fais, tu es ma sœur et je t'aime. Tu voulais lui montrer que c'était réciproque. Vous étiez sœurs et c'était important que vous puissiez compter l'une sur l'autre. Il n'y a rien de plus important que la famille, vos parents vous l'ont bien fait comprendre. Tu te penches vers elle et déposes un baiser sur sa joue avant de prendre des chamaillons dans ta main. Je suis fière de toi moi aussi. Tu mets les chamaillons dans ta bouche, posant ton regard sur l'écran de télévision.
(c) Bloody Storm



    REALLY DON'T CARE

    But even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Oh oh oh I really dont care.
    © Kaiji

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Dim 9 Mar - 10:54

Tara & Maya
Parce que quand je regarde en arrière, j'ai pas l'impréssion qu'on vivait dans le même monde

Sans le savoir, Tara était une personne extraordinaire, elle était forte, originale et très belle. Ça c’était le visage qu’elle affichait. Mais elle était aussi généreuse, drôle, pleine de vie et toujours là pour Maya. Bien sûr elle avait des défauts, elle était aussi impulsive, superficielle et un peu trop déshabillée au gout de Maya. Mais c’était ces defaults et ces qualités, prises dans leur ensemble, qui faisait d’elle une personne exceptionnelle. Et ça avait toujours été un modèle pour Maya. Oui, d’habitude, c’était censé être la grande sœur le modèle. Mais que voulez-vous, Eva n’était pas un bon modèle. Parce qu’en elle, Maya ne voyait que souffrance, regrets et manipulation. Et pourtant elle ne pouvait s’empêchée de l’aimer. C’était ce qu’il y avait de plus détestable chez Eva, qu’on n’arrivait pas à la détester.

Tu sais, si j'ai toujours assumé tout ce que je fais, c'est parce que je savais que même si le monde se retournait contre moi à cause de mes choix, toi tu m'aimerais toujours, quoi qu'il arrive.

Bien sûr, ça sonnait comme une évidence. Maya l’aimerait aussi quoi qu’il arrive. Ca touchait Maya ce que disait Tara, jamais elle ne s’était confiée ainsi à elle. Alors maintenant qu’elle le faisait, Maya se disait qu’elle aurait dû être plus présente pour sa sœur, au lieu de se plaindre sur son sort. Elle le regrettait maintenant.

Et c'est pareil pour moi, qu'importe les choix que tu fais, tu es ma sœur et je t'aime.

Maya posa un baiser sur la joue de sa sœur. Elle était adorable quand elle le souhaitait. Et parfois Maya revoyait en elle la petite fille courageuse et casse-cou de leur enfance. A croire qu’elles n’avaient pas vécues la même. Les trois filles vivaient dans des mondes différents. Maya c’était la peur, l’appréhension, l’angoisse. Tara la fête, les amis et les rires. Quand à Eva, c’était le travail, les soirées cocktails et les talons aiguilles. C’était sans doute cela qui les avaient faits se séparées. Elles n’étaient pas pareilles du tout. Parfois Maya regrettais de ne pas avoir une sœur lui ressemblant un peu. Puis elle se disait que leurs différences les unissaient aussi. Même si Tara avait mauvaise réputation, que Eva était une garce et Maya faible, elles s’aimaient tout de même, et c’était une force non ?

Je suis fière de toi moi aussi

Et bien Maya n’était pas fier d’elle. Tout le monde lui disait qu’elle était gentille, méritait d’être heureuse et se comportait le mieux du monde. Qu’elle pouvait être fière de sa vie et de ses fréquentations, ainsi que de ses choix. Alors pourquoi Maya ne l’était pas hein ? Elle n’était pas fière du tout d’elle. Elle avait honte de cette vie. Honte d’être une jeune femme perdue, qui se cache pour aimer, qui travaille dans un petit café sans possibilités d’évolution et qui se plaint sans arrêt. C’était lassant pour elle. Le film se mit en route, et Maya poussa un dernier soupir avant de murmurer.

Il n’y a pas de quoi pourtant.


Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
∞ messages : 133
∞ avatar : Cher Lloyd.
∞ crédits : Maiie
avatar
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Dim 9 Mar - 22:05



Tara & Maya

YOU'RE MY SISTER, YOU'RE MY LIFE.

Tu n'avais vraiment pas l'habitude de te confier. Tu ne te confiais à personne, ni même à la personne qui réussissait à gagner ton cœur. Tu n'étais pas comme ça. Tu avais toujours compris qu'il fallait que tu gardes tout pour toi et que les autres ne devaient pas voir ce que tu ressens, pour qu'ils n'aient pas de quoi te faire du mal. C'était une sorte de stratégie anti souffrance et jusqu'ici elle avait toujours marché. Mais, aujourd'hui tu faisais un effort. Parce que tu savais que Maya avait besoin d'être rassurée, même si elle disait toujours le contraire. Tu ne savais pas tout d'elle, mais tu en savais assez pour savoir qu'elle aimait que l'on lui prouve qu'on l'aime. Ce besoin toi, tu ne l'avais jamais ressenti. Tu t'étais toujours contenté de toi. Parce qu'on n'est jamais mieux servi que par soi-même. Parce que dans le monde, la seule personne qui ne risque en aucun cas de te laisser, c'est toi. Tu lui avais fais un bisou sur la joue. On pouvait te donner tous les défauts du monde, on ne pouvait pas te reprocher de ne pas être affectueuse avec ta famille. Enfin, avec ta sœur. Même si vous ne vous confiez pas tout, vous êtes quand même assez fusionnelle et ça, tu ne veux en aucun cas que ça change. Tu aimes qu'elle t'accueil dans son lit lorsque tu rentres de soirée, même quand tu pues l'alcool. Tu lui avais dit que tu étais également fière d'elle. Elle te disais qu'il n'y avait pas de quoi. Tu secouais la tête. Arrête de dire n'importe quoi. Tu finis de manger tes chamaillons et te prépares à regarder le film.
(c) Bloody Storm



    REALLY DON'T CARE

    But even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Oh oh oh I really dont care.
    © Kaiji

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Mer 12 Mar - 14:16


Tara & Maya
Parce que quand je regarde en arrière, j'ai pas l'impréssion qu'on vivait dans le même monde

A u fond d’elle, Maya avait toujours crue que sa sœur le savait. Qu’un jour, Eva lui avait lâché le morceau. Mais que Tara évitais le sujet, ou savait que sa sœur en avait honte, ou même qu’elle était fâchée que sa sœur ne lui ai pas parlé. Mais visiblement, la jeune fille n’en savait rien. Elle paraissait blasée, comme si elle ne voyait vraiment pas ou voulait en venir Maya.

Arrête de dire n'importe quoi.

Elle ne disait pas n’importe quoi. Personne n’était réellement fier d’elle. Sa famille la trouvait juste charmante. Charmante. Un mot qu’elle avait tant entendue, quand petite, elle parlait de la beauté du monde, de l’humanité. Et que sa famille unie disait qu’elle était charmante. C’était sans doute ce cynisme ambiant qui avait ai d’elle une personne parfois désabusée. C’était ce truc étrange chez Maya. Si souriante, heureuse au fond, et joyeuse, mais aussi cynique et sans illusions. Il était impossible de dire quelle partie prédominait sur l’autre. Tout ce qui était sure, c’est que c’était parfois déroutant.

Donc tu ne sais vraiment pas ? Elle se tourna vers sa sœur… A ce sujet ?

Elle était peut être une de ses seuls proches à ne pas s’en être rendue compte. Pourtant Maya n’était pas la jeune femme la plus discrète au monde. Mais non, elle l’ignorait toujours. Bien sûr Maya était heureux qu’elle n’en sache rien, mais inconsciemment, elle aurait aimé ne pas avoir à le lui annoncer d’elle-même. Parfois elle se demandait pourquoi elle dramatisait la chose, après tout sa sœur aimait bien les deux sexes… En fait, elle avait surtout peur que sa sœur lui reproche de ne pas lui avoir dit plus tôt. Mais plus elle attendait, plus ça empirait.

Tara ? Elle attendit sa réponse avant de continuer, en ébouriffant les cheveux de sa petite sœur. Ne changes jamais…

Elle resterait toujours la petite fille aveugle et adorable pour Maya. Celle qui était son plus beau trésor. Sa Tara. Elle se remémora ses souvenirs d’enfance en quelques secondes. Merveille et enfer.

Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
∞ messages : 133
∞ avatar : Cher Lloyd.
∞ crédits : Maiie
avatar
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Jeu 13 Mar - 20:06



Tara & Maya

YOU'RE MY SISTER, YOU'RE MY LIFE.

Tu ne voyais vraiment pas de quoi elle parlait. Pourquoi elle te disais qu'il n'y avait pas de quoi être fière d'elle. C'était devenue une fille bien, c'était ton exemple. Alors, pourquoi tu ne devrais pas être fière d'elle? Tu essayais de te concentrer dans le film mais tu entendis ta sœur te demander si tu ne savais vraiment pas à ce sujet. Quel sujet? Sur le coup, tu ne comprenais vraiment pas. Tu tournais la tête vers elle, levant le sourcil. Qu'est-ce qu'elle voulait dire? Tu sentais qu'elle te cachais quelque chose, mais tu ne voyais pas quoi. Il est vrai que tu étais assez narcissique et centré sur toi même comme fille. Tu t'inquiétais de ton apparence. Qu'est-ce que tu me caches? Tu sentais qu'elle voulait te dire quelque chose, mais qu'elle avait du mal. Tu voulais la pousser à te le dire. Tu ne voulais pas qu'elle ai de secret pour toi. Oui? Tu la fixais, la questionnant du regard. Elle te dit de ne jamais changer. C'était mignon. Tu ne comptais pas changer. Je ne changerais jamais. Tu lui souriais la rassurant. Elle passait sa main dans tes cheveux. Tu grimaças. Pas mes cheveux ! Tu te dépêchas de les recoiffer. Ta coiffure était importante pour toi.
(c) Bloody Storm



    REALLY DON'T CARE

    But even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Oh oh oh I really dont care.
    © Kaiji

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Sam 15 Mar - 14:33

Tara & Maya
Parce que quand je regarde en arrière, j'ai pas l'impréssion qu'on vivait dans le même monde

Tara grimaça quand Maya passa une main dans ses cheveux :

Pas mes cheveux !

Elle se dépêcha de les recoiffer. May s’allongea sur le canapé, repliant ses pieds pour que ça sœur ai de la place, tout en la regardant. Pour Tara, l’apparence avait toujours prévalue sur le reste. Elle voulait être la plus belle, la plus sexy, qu’en la voyant, on lui dise qu’elle était sexy. Mais Maya n’avait jamais compris cela. Pour elle, l’apparence ne comptait pas, on pouvait être parfaitement heureux sans. Sa vie n’en était pas un bon exemple, pourtant même quand elle était en jogging et tee-shirt, on continuait de la draguer. Elle n’avait jamais compris cela, elle n’était pas un fan de la mode, mais elle arrivait quand même à ne jamais finir seule quand elle ne le souhaitait pas. Elle ne s’en plaignait pas pour autant. Elle se concentra sur le film, sentant ses paupières battre lourdement, elle s’endormit au milieu du film. Le travail, ça la tuait en ce moment.

[Ellipse jusqu’à la fin du film.]

Elle sentit la lumière sur son visage, et une grimace s’y installa. La télé n’affichait plus le film, elle avait due s’endormir. Elle se leva, posant ses chevilles fines sur le sol froid. Se dirigeant vers la cuisine, elle ne vit pas sa sœur dans la pièce. Elle avait dû aller se coucher. Se mettant péniblement debout, elle prit sa tête dans ses mains. Et voilà, elle ne lui avait pas dit. Bon, bah tant pis, une prochaine fois. Elle s’injuria mentalement pour avoir été si lâche encore une fois. Ce n’était qu’un mauvais moment à passer. Elle se dirigea vers la cuisine, ouvrant le placard à alcool. Elle se servit un verre de vin, buvant la moitié d’un coup. Elle se sentait seule parfois, un peu perdue. Son téléphone sonna à l’autre bout de la pièce, dont la sonnerie annonçait Charlotte Et voilà, le comble, son ex dont elle était toujours amoureuse l’appelait en plein milieu de la soirée. Elle eut un murmure dans lequel elle réussit à mettre six injures. Elle se retourna vivement pour aller le cherché quand elle aperçut Tara à l’autre bout de la pièce. Trop tard pour lui dire, elle lui en parlerait la prochaine fois.

« Hé ! » elle s’avança jusqu’au canapé. « T’es pas couchée, tu devrais t’as des cernes. »

Plus vite elle serait couchée, plus vite la jeune femme pourrait retourner à sa bouteille de vin. Sa main tremblait légèrement, et le liquide rouge vacillait dans son verre.


[size=9.090909004211426]Codes par Wild Hunger.[/size]
Revenir en haut Aller en bas
∞ messages : 133
∞ avatar : Cher Lloyd.
∞ crédits : Maiie
avatar
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Dim 16 Mar - 12:14



Tara & Maya

YOU'RE MY SISTER, YOU'RE MY LIFE.

Tu n'avais pas tout compris à votre discussion. Elle était assez bizarre et inhabituel. Elle te cachais quelque chose, tu le sentais. Mais, tu ne pouvais pas la forcer à te le dire, elle devait le faire d'elle même. Tu râlas, comme toujours, lorsqu'elle te décoiffas. Même si vous n'étiez que toutes les deux, tu n'aimais pas être décoiffée. Tu remarquas qu'elle n'allait pas t'expliquer, alors tu décidas de te concentré sur le film qui avait l'air vraiment bien. Lors de celui-ci, tu vis ta sœur s'endormir. Tu souris et déposas un baiser sur son front avant de partir à la douche. Le film n'était pas si bien que ça finalement. Tu te douchas, te coiffas et t'habillas. Ton jogging préféré et un haut banal et  simple. Lorsque tu revins en bas, elle n'était plus sur le canapé. Elle était donc réveillée. Tu allas t'asseoir sur le canapé, tapotant sur ton téléphone. Tu entendis sa voix. Elle te fis remarquer que tu avais des cernes. J'ai pas sommeil. Tu continuais de faire ce que tu faisais, ne levant pas la tête vers elle. Dit le si tu veux te débarrasser de moi. Tu étais toujours désagréable quand la fatigue prenait le dessus sur toi. Tu soupirais et rangeais ton téléphone dans une des poches de ton jogging. Tu levas la tête vers elle. Tu sais quoi, le jour où tu te serras décidé à me faire enfin confiance, viens me voir. Tu lui jettes un regard assez froid avant de te lever, prête à aller dans ton lit.
(c) Bloody Storm



    REALLY DON'T CARE

    But even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Oh oh oh I really dont care.
    © Kaiji

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Mar 18 Mar - 22:09

Tara & Maya
Parce que quand je regarde en arrière, j'ai pas l'impréssion qu'on vivait dans le même monde

L'alcool. Peu importe sa nature exacte, était quelque chose de peu utiliser en privé par Maya. Elle n’aimait pas vraiment boire pour oublier, ce n’était pas dans sa nature, et elle avait assez vu de personnes noyées dans l’alcool dans les petits quartiers de Barcelone pour l’avoir en horreur. Mais quand elle avait fait preuve de lâcheté, qu’elle voulait dormir comme un pic et que le sommeil ne venait pas ou qu’elle se sentait coupable de quoi que ce soit. Elle se servait un verre de vin. Juste un. C’était son plaisir. Elle ne buvait pas beaucoup d’alcool en privé. Et pas non plus en public. En fait, juste en soirées et pendant des diners un peu chics. Pour elle, boire quand on avait des problèmes était lâche et sordide. Alors elle s’état sentie un peu plus honteuse qu’elle ne l’était au départ avec cette histoire. El fixa son verre de vin d’un air absent, partagée entre l’envie de le jeter dans levier et de le finir d’un trait. Sa sœur la coupa dans ses réflexions :

« Dit le si tu veux te débarrasser de moi. »

Maya ne retint pas son air froid, et elle le prit avec le sourire, elle posa son verre, levant les yeux vers elle. Et avant même qu’elle n’ait pu voir le visage tiré et contrarié de sa petite sœur, elle lâcha d’une voix joyeuse, pour détendre l’atmosphère :

« Mince alors... Tu viens de deviner mon plan. »

Elle haussa les épaules en souriant. Finalement elle s’aperçue que cela ne faisait absolument pas rire sa sœur. Elle voulue l’approchée mais Maa crue la voir reculée. Non, elle se faisait sans doute des idées. Maya ne sut pas trop quoi dire quand sa sœur lui répondit. Et elle se sentie un peu mal.

Tu sais quoi, le jour où tu te serras décidé à me faire enfin confiance, viens me voir.

Maya n’eut pas le temps de réfléchir à une réplique mensongère mais elle courue jusqu’à sa petite sœur, lui attrapant avec douceur ses poignets. Elle plongea ses yeux bruns dans les siens, et elle prit une voix plus basse, comme pour la calmer.

« Voyons, tu sais que tu es la personne à qui je fais le plus confiances avec Eva. Vous êtes de ma famille, mes sœurs. Et toi, tu seras toujours mon petit moucheron adoré. » Elle passa une main sur le visage de Tara. « Mais il y a certaines choses qu’il vaut mieux que je garde pour moi. » Elle savait que sa sœur ne se contenterait pas de cette réponse. Elle eut alors un léger rire. « Et puis ce n’est pas dramatique. Pour la plupart des gens ça serait banal. Mais moi, tu me connais, je suis une fille qui a honte pour un rien et qui fait une montagne d’un obstacle. »

Elle prit sa sœur dans ses bras. Elle espérait que sa réponse vaseuse lui suffirait. Obstacle. Elle avait dit cela, elle n’en pensait rien. En fait, elle ne voulait pas lui dire. Peut-être qu’un jour elle serait obligée. Et le plus tard serait le mieux.

 
[left]
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
∞ messages : 133
∞ avatar : Cher Lloyd.
∞ crédits : Maiie
avatar
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Mer 2 Avr - 15:03



Tara & Maya

YOU'RE MY SISTER, YOU'RE MY LIFE.

Elle pensait surement que tu rigolais lorsque tu lui avais dis qu'elle voulait se débarrasser de toi, mais pas du tout, tu étais très sérieuse. Tu te reculas lorsqu'elle s'approcha de toi. Tu ne supportais pas qu'elle ne te fasses pas confiance. Tu sentais qu'elle te cachait quelque chose et tu détestais ça. Tu avais tout fait pour qu'elle te fasse confiance et qu'elle se sente bien avec toi. Elle pouvait tout te dire mais non, elle gardait pour elle. Cela t'énervais vraiment. Elle attrapa tes poignets et te regardas. Elle te dis que tu étais la personne à qui elle faisais le plus confiance avec Eva. Et que tu serrais toujours son petit moucheron adoré. On ne dirait pas. Tu sentis sa main passer sur ta joue. Elle te dit également qu'il y avait certaines choses qu'il vaut mieux qu'elle garde  pour elle. Tu ne comprenais pas cela. Tu lui avais toujours dis, toujours. Et bien garde les. Tu enlevais ton visage de sa main. Tu l'entendis rire avant de dire que ce n'était pas dramatique et qu'elle était une fille qui avait honte pour un rien et qui faisait une montagne d'un obstacle. Mais quel obstacle ? Et pourquoi elle ne te le disait pas. Tu voyais bien qu'elle ne se confierait pas à toi et même si cela t'énervais, tu mis ta fierté de côté pour la serrer dans tes bras. Tu n'allais pas la laisser s'en sortir aussi facilement, mais tu te sentais quand même bien dans ses bras. Tu te reculas et la regarda. Elle pouvait surement sentir la déception dans ton regard.
(c) Bloody Storm



Spoiler:
 


    REALLY DON'T CARE

    But even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Oh oh oh I really dont care.
    © Kaiji

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Mer 2 Avr - 21:56

Tara & Maya
Parce que quand je regarde en arrière, j'ai pas l'impréssion qu'on vivait dans le même monde

M aya aimait se confortée dans l’idée que tout était bien ainsi. D’ailleurs, Eva lui avait toujours dis que le révéler serait une mauvaise idée. Et Maya avait toujours prit cette réponse comme modèle. A chaque fois qu’elle souffrait de se cachée, d’avoir honte, elle repensait aux mots de sa sœur, souriait, et était directement rassurée. Bien qu’étant une jeune femme sévère et autoritaire, Eva avait toujours représentée une seconde figure maternelle, et Maya l’avait toujours beaucoup respecté et aimer. Autant que Tara. Mais c’étaient deux amours différents. Celui qu’elle portait à Tara était comme l’amour d’un enfant a son frère ou sa sœur, pur et teinté de mensonges pour la préservée. Pour Eva, c’était un amour dur, rude, mais qui résistait bien à toutes les épreuves. Et c’était comme cela que Maya voyait les choses, Eva avait fait cela pour la protégée. Ainsi Maya se confortait bien dans l’idée que tout était parfait comme cela. Elle tentait de profiter de la vie, durement, et de garder le silence. Mais Tara eut quelques mots avant que Maya ne la serre dans ses bras, et ceux-ci firent l’effet d’une bombe en elle.

Et bien garde les.

Maya ne le montra pas, continua de parler puis la serra dans ses bras. Quand l’étreinte fut finie, elle releva la tête vers sa sœur, elle vit que celle-ci était comme triste, peinée que Maya ne lui fasse pas confiance. Et pour Maya, ce fut comme un choc. Soudainement, un poids insoutenable lui coupa le souffle, le poids de la culpabilité. Elle eut les yeux humides et poussa un soupir. C’était venu comme cela, mais maintenant elle en était sure. C’était le moment.

« Assieds-toi Tara, je vais te dire la vérité. »

Elle prit place sur le fauteuil, lâchant les mains de sa sœur et soutenant cependant durement son regard. Ses bras se posèrent sur ses genoux et elle prit sa respiration. Elle n’était pas sure des mots a employés, ainsi elle parla d’une voix maigre de sa George serrée et elle fit des pauses essoufflées dans son récit.

« Tu sais ce qui s’est passé ma dernière année de lycée, papa et maman te l’ont expliqués. J’ai fait une dépression Ils ont dut te dire que c’était dut au fait qu’au lycée, je me faisais pour le moins malmenée. Et que je suis partie avec toi ici, à Sligo. » Elle fit une pause plus longue. Leur parent lui avait raconté cette version de l’histoire. La fausse. « C’est faux. Cependant c’est ce que je leur aie dit, c’est ce que j’ai dit à tout le monde en fait. » Elle eut un rire nerveux. Elle ne trouvait pas ses mots et baugeait un peu. « Deux mois avant ma dépression Eva est passée au lycée, à cause d’une bagards que j’avais engendrée. Et le bas, elle m’a vue embrasser quelqu’un... »

Elle marqua cette fois une pause beaucoup plus longue, ravalant ses larmes de honte. Puis elle reprit, d’une voix plus audible, comme si elle se préparait au pire.

« Elle m’a dit que ce n’était pas bien, une honte, que si les parents le savaient je serais chassée, que c’était horrible... » Elle laissa couler quelques larmes en ressortant ces quelques mots sur le passé, moment dont elle aurait voulu perdre connaissance. « Alors j’ai repoussé la personne, et deux mois plus tard, elle était partie. » Maya essuya ses larmes d’un revers de manche. « La suite tu la connais hein. » Inutile de revenir sur ses pleurs la nuit, ses bagards à l’école, ses crises de violences ou encore ses cicatrices sur les bras. Quoique pour les crises de violence, elle doutait que Tara en eu sut la moindre chose. Quoi qu’il en soit, elle ne s’étendit pas, et se contenta du terme habituel. « J’ai fait une dépression et il m’a fallu presque un an pour en sortir. Mais ça n’allait toujours pas. Alors j’ai changé d’air avec vous trois, ici. »

Jusque-là rien de bien grave, et elle ne doutait pas que Tara ne fut guère étonnée. Mais elle ne le sut pas, puisqu’elle baissa le regard. C’était le moment crucial, celui qu’elle avait toujours redouté.

« Cette personne... c’était Alexia Sullivan. » ses mains tremblaient, et les mots sortirent de sa bouche avec dégout. « Tara, je suis homosexuelle. »  

Voilà, la bombe venait d’être lâchée. Cependant Maya ne pouvait pas en restée là.  C’était top peu d’explication pour une si grande information. Mais était-ce bien un « Big deal » ou est-ce que Maya se faisait une montagne d’un rien, d’un détail futile de sa vie. Sans doute un mélange des deux. Quoi qu’il en soit, elle restait là, tremblante, honteuse, avec l’envie de vomir. Ce gout, elle le connaissait, pour l’avoir côtoyée. C’était de l’amertume, un gout acide. Et ça portait un nom. La honte.


 
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
∞ messages : 133
∞ avatar : Cher Lloyd.
∞ crédits : Maiie
avatar
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Sam 5 Avr - 12:11



Tara & Maya

YOU'RE MY SISTER, YOU'RE MY LIFE.

Tu avais vraiment mal pris le fait qu'elle ne se confie pas à toi comme toi tu le faisais. Mal grès que tu ai accepté son câlin, tu continuais de lui en vouloir. Elle te demandas de t'asseoir, ce que tu fis. Tu t'assis sur le fauteuil. Tu la regardais dans les yeux, attendant qu'elle te dises ce qu'elle pensait. «  Tu sais ce qui s'est passé ma dernière année de lycée, papa et maman te l'ont expliqués. J'ai fait une dépression . Ils ont dut te dire c'était dut au fait qu'au lycée, je me faisais pour le moins malmenée. Et que je suis partie avec toi,ici, à Sligo. » Tu hochais la tête positivement, tout ça tes parents te l'avaient déjà raconté, du coup tu te demandais pourquoi elle remettait cette histoire sur le tapis. «  C'est faux. Cependant c'est ce que je leur ai dit, c'est que ce j'ai dit à tout le monde en fait. » Elle était en train de t'avouer qu'elle avait menti. Tu avais un peu de mal à comprendre et ta sœur avait l'air de te dire la chose la plus importante de sa vie. «  Deux mois avant ma dépression Eva est passée au lycée, à cause d'une bagards que j'avais engendrée. Et le bas, elle m'a vue embrasser quelqu'un.. » Eva l'avait vu embrasser quelqu'un, oui et alors ? Qu'est-ce que cela avait en rapport avec sa dépression ? «  Elle m'a dit que ce n'était pas bien, une honte, que si les parents le savaient je serais chassée, que c'était horrible.. » Tu ne comprenais pas non plus. Pourquoi serrait-ce une honte d'embrasser quelqu'un ? Comment ça une honte ? Tu était très surprise et un peu perdu. Elle te dit qu'elle avait repoussé la personne deux mois plus tard et que la suite, je la connaissais. Tu connaissais bien Eva et cela ne t'étonnais pas. «  J'ai fait une dépression et il m'a fallu presque un an pour en sortir. Mais ça n'allait toujours pas. Alors j'ai changé d'air avec vous trois, ici. » Tu lui avais demandé de se confier à toi, et pour le coup, tu étais gâté. «  Cette personne.. c'était Alexia Sullivan. » Venait-elle de t'avouer qu'elle était lesbienne ? Oui, la phrase qui suivie te le confirma. Elle n'avait pas de honte à avoir avec toi. Tu te levas et pris sa main, essayant de la rassurer. Ecoute Maya, je t'aime et que tu sois homosexuelle ne me gêne pas.  Tu caressais doucement sa main et déposais un baiser sur sa joue. Tu aurais dû me le dire avant. Tu sais que j'aime aussi les femmes alors tu n'as pas de honte à avoir avec moi. Tu te doutais que cela devait être compliqué comme situation pour elle. Eva était vraiment cruelle quand elle le voulait et elle avait dû lui rendre la vie impossible. Tu la pris dans tes bras.
(c) Bloody Storm



    REALLY DON'T CARE

    But even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.You can take your words and all your lies, oh oh oh I really dont care.Oh oh oh I really dont care.
    © Kaiji

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    Sam 5 Avr - 15:05

Tara & Maya
Parce que quand je regarde en arrière, j'ai pas l'impréssion qu'on vivait dans le même monde

Maya ne savait pas trop à quoi elle s’était toujours attendue en lui révélant cela. Bien sûr elle la savait compréhensive, mais finalement elle fut plus que cela. Elle agit comme si ça avait été la chose la plus banale du monde. Maya avait toujours, elle, été une fille très pieuse et coincée. Alors que Tara avait toujours été sans gêne et rebelle. Deux filles donc radicalement différentes. Pourtant elles avaient un point commun, elles aimaient toutes les deux les femmes. Et elle ait même que Tara avait net avantage, elle aimait aussi les hommes. Peut-être que c’était le coté de sa sexualité que Maya avait toujours envié. Pourtant Tara ne semblait pas se rendre compte de sa chance et elle disait d’un ton égal à celle qui annonce qu’elle aime les steaks hachées qu’elle était bisexuelle. Alors que pour Maya, c’était comme un cancer. Elle en avait honte, ça la rongeait, l’abattait, elle était fatiguée de mentir, et en même temps soulagée de ne plus être la lesbienne étrange qu’elle était au lycée. Et voilà que l’annonçant à Tara, celle-ci parlait normalement, gentiment, en souriant. Tara se leva et prit sa main, la rassurant.

Ecoute Maya, je t'aime et que tu sois homosexuelle ne me gêne pas. Elle caressa sa main, déposant un baiser aussi doux que celui de leur enfance sur sa joue blême. Tu aurais dû me le dire avant. Tu sais que j'aime aussi les femmes alors tu n'as pas de honte à avoir avec moi.

Puis elle prit la jeune femme dans ses bras. Et Maya frissonna. Puis elle sécha ses larmes et de dégagea un peu de l’étreinte de la benjamine. Elle se leva du canapé, se dirigeant vers la petite table derrière lui, ou son verre restait posé. Elle s’en empara et retournât dans la cuisine, elle versa du vin à nouveau. Elle le but en retournant dans le salon. Sa sœur y était toujours, mais elle ne croisa pas son regard, montant directement dans sa chambre.

Vais me changer.

Elle monta les escaliers. Elle était mal à l’aise en présence de sa sœur. Elle ne comprenait pas comment elle pouvait restée fière d’elle. Peut-être de la même façon que elle restait fière de Tara. Pourtant ça lui paraissait inconcevable qu’elle continue à la regarder dans les yeux. Elle monta dans sa chambre, passant dans sa chambre directement. Maya se mit en pyjamas, dans ses tees Hirt habituel et son short, accrochant sa croix autour du cou, défaisant celle accrochée au poignet. Elle prit un livre dans sa petite bibliothèque, un classique du triller, et descendit en bas. Elle ne vit pas Tara et ça l’arrangeais bien Elle se sentait mal, énervée. Elle n’aurait jamais dut lui dire. Elle se sentait aussi énervée que peinée et honteuse. Enervée contre elle-même, d’avoir été stupide de le lui dire. Elle n’aurait jamais dû lui parler de cela. Pourtant elle l’avait fait, et maintenant elle s’en voulait. S’en voulait d’avoir cru un instant qu’elle se sentirait mieux après.

Elle soupir encore et termina son verre d’une traite. Elle passa ensuite son bras derrière le canapé, attrapant un paquet de cigarette à sa tante, l’allumant avec le briquet posé sur la table, elle tira dessus, fermant les yeux. C’était décidemment la nuit de tous les extrêmes. Elle regarda brièvement son portable, jaugeant ses messages des regards. Mais elle ne trouva qu’un message de Charlotte qui voulait la voir. Et voilà qu’elle se retrouvait la, seule, avec une ex qu’elle aimait toujours, une envie de boire et de fumer jusqu’à la pneumonie et une sœur au courant qui ne semblait pas alarmée. Maya jeta le portable à l’autre extrémité du canapé.

Va te faire foutre.

Elle posa son livre, le regard fixé sur l’écran noir de la télévision. Elle se sentait mal. Et toutes ses relations qui pouvaient s’avérées intéressantes ne l’intéressaient pas.Comme toujours, la honte avait fait un pas de plus... Et la colère contre elle même aussi. En parlant de ca, il faudrait bien qu'un jour, elle fasse partir ses vilaines cicatrices.


Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista    

Revenir en haut Aller en bas
 

Bons Baisers de Barcelone ♥ PV la sista

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]
» Bons baisers de Russie ♦ Cornelia Ferrante | Terminé
» Bons baisers de la Terre Creuse
» BONS BAISERS D'HOLLYWOOD
» Bons baisers de Perracie [PW Yuli Sibly]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CRAZY PEOPLE :: SLIGO CITY :: cranmore-